Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 32
Invisible : 0
Total : 33
· monthery
13176 membres inscrits

Montréal: 4 juin 07:18:44
Paris: 4 juin 13:18:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères (mai 2014) : "Au crépuscule d'un monde" :: Campagne n°8 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 10 mai 2014 à 07:17
Modifié:  11 mai 2014 à 05:08 par Ella Meliar
Citer     Aller en bas de page

Le Mystère tout entier se cachait dans cet air
Qu’alors je respirais, c’est loin, c’était hier.
Et c’est bien aujourd’hui que je Le redécouvre,
Lumière qui jaillit quand ma mémoire s’ouvre.

C’était Tout à la fois, pourtant ce n’était rien
Qu’un chemin dans les bois, oui, mais c’était le mien.
Je voyais nettement que penser ne servait
À rien du tout, vraiment, et vraiment je vivais.

Comm' l’animal sauvage qui n’anticipe pas
Comment il va mourir, comment il souffrira,
Je voudrais revenir à cet état de transe
Qu’est réell’ment la vie quand l’âme ne se pense.

C’est la poussière sèche d’un champ trop labouré
Qui saura me nourrir quand j’aurai pardonné
A ce que l’Univers a mis dedans mon cœur
Et qui, pauvre de moi, façonna mes malheurs.

Et la lumière crue d’un monde en devenir
Ne m’aveuglera plus quand j’aimerai mourir.
Déjà je fossilise les instants passés
Comme ceux du présent et déjà je renais.

En travers du chemin, c’est vrai, je suis tombée.
Et j’ai rampé un temps pour mieux me relever.
Et du contact rêche de mes mains sur le sol
A germé, Ô Etoiles, ma confiance en Eole.

Dans cet air il y a tout ce dont j’avais besoin
mais si en un éther se transforme demain,
Je serai tour à tour l’animal, la poussière,
L’amour, le minéral, et le nouvel hier.



  Hélène
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16352 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 10 mai 2014 à 10:48 Citer     Aller en bas de page

très beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 10 mai 2014 à 12:25 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup cher Mido Ben.

  Hélène
L’Hirondelle Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 10 mai 2014 à 19:37 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème.

La Brune Colombe

 
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 11 mai 2014 à 05:11 Citer     Aller en bas de page

Merci , jolie Colombe, pour ce petit encouragement très sympa!

  Hélène
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 12 mai 2014 à 18:32 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Réellalice,

Une superbe poésie que j'ai aimé lire!
Merci de ce partage!



Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 14 mai 2014 à 10:35 Citer     Aller en bas de page

Sybilla et Christine,
merci infiniment, Mesdames, pour vos très gentils commentaires.
Je suis heureuse que ce poème vous ai parlé, à me relire je me rend compte qu'il peut sans doûte être interprété de différentes manières.
Amitiés

  Hélène
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
18151 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 29 mai 2014 à 14:33 Citer     Aller en bas de page

Superbe. Je l ajoute à mes colliers !!

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 31 mai 2014 à 16:17 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Bestiole!

  Hélène
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23534 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 1er juin 2014 à 17:01 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Réellalice,

C'est un sublime poéme ! Bravo pour ce partage une poésie à lire

Mes amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 1er juin 2014 à 18:10 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci, James, d'être venu me lire, et pour ce gentil commentaire!

  Hélène
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1437
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Maman est partie... (Tristes)
Auteur : ♥Ange Noir
Hier dans le bus j'ai regardé la naissance d'une poitrine (Autres)
Auteur : lacape
Comme le sang... (Autres)
Auteur : Linda_nuit_blanche
J'ai le coeur dans la poche (Tristes)
Auteur : Aeshne
Ce que tu vois (Autres)
Auteur : CaRnAgE
Délicieuse rencontre (Textes érotiques)
Auteur : JVK

 

 
Cette page a été générée en [0,0548] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.