Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 742
Invisible : 1
Total : 748
· Tartignole · Joker · Jean-Louis
Équipe de gestion
· Maschoune · In Poésie
13151 membres inscrits

Montréal: 1er avr 04:50:58
Paris: 1er avr 10:50:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le matin gris Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 5 nov 2009 à 10:08 Citer     Aller en bas de page


Un autre monde va, au-delà de mon aube
Il y a la brume, le vent et les soupirs
Qui signent de leur vérité toutes les vitres,
L’odeur d’un ciel pluvieux qui s’accroche à mes doigts

Il n’y a plus de visages, juste les mots
Que l’on efface, que l’on réécrit jusqu’à
En trouer le papier, et mes mains qui se tordent,
Essorent les folies des draps immaculés

Et je soupire, amoureuse de la grisaille
Qui délite les couleurs trop vives et ne laisse
Que les plus belles nuances à mon regard las,
La mélancolie d’une photo noire et blanche



  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Naig


On est tous égaux devant la douleur..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2561 commentaires
Membre depuis
23 août 2006
Dernière connexion
28 mars 2013
  Publié: 6 nov 2009 à 06:56 Citer     Aller en bas de page

C'est jolie un ciel gris, c'est toujours avec pleins de nuances différente j'aime bien ton poème..
Amitiés

  En route vers Miaou Land... le courage c'est savoir dire stop a certains moments de sa vie... la lacheté ce n'est pas renoncer, simplement laisser faire. une prise de décision est toujours une forme de courage...
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1023 poèmes Liste
16521 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 11 nov 2009 à 15:35 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup cette manière de décrire que tu as...Je ne regarderais plus le ciel gris de la même façon, car bien souvent, on pense plus au bleu caché au dessus, et on en oublie le reste !
une lecture très appréciée.
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 12 nov 2009 à 13:33 Citer     Aller en bas de page

Zéro: le gris a ses couleurs, ses nuances et sa paix en quelque sorte. Moi je l'aime beaucoup, si le soleil revient quand même de temps en temps
Merci du passage!

Gaby Ferréol: Ces lourdeurs je les avais vues moi aussi. Ce n'est pas un texte qui me satisfait vraiment mais je trouvais le fond réussi. Contente que tu aies aimé malgré tout


Angitia: Ce sont les nuances du gris qui donnent sa beauté à un jour pluvieux! Merci de t'être arrêtée poétesse.


pyc: Vraiment merci, une fois de plus!
Et comment fais-tu pour trouver à chaque fois des mots justes? Moi c'est souvent la panne sèche!
Ça doit être un don


à vous quatre

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 13 nov 2009 à 17:16 Citer     Aller en bas de page

L’odeur d’un ciel pluvieux qui s’accroche à mes doigts

j'aime très beaucoup ce vers vers ! sublime

merci pour cette lecture j'en ai beaucoup apprécié les images , elles me parlent de trop

mes sincères amitiés
james

  Membre de la Société des poètes Français.
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 17 jan 2010 à 11:03 Citer     Aller en bas de page

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 3 avr 2010 à 17:59 Citer     Aller en bas de page

Je n'accroche pas totalement à ton texte, mais peu importe, l'originalité des images prime le reste et en définitive, j'aime bien.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
660 poèmes Liste
18607 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
25 mars
  Publié: 17 oct 2015 à 04:26 Citer     Aller en bas de page

Petit passage par ici...

Ce poème me semble dans l'instant très pertinent..

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1779
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0258] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.