Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 491
Invisible : 0
Total : 491
13169 membres inscrits

Montréal: 14 déc 18:57:15
Paris: 15 déc 00:57:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Acrostiches :: Provocation Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13616 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 27 févr 2015 à 16:58
Modifié:  27 févr 2015 à 17:12 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page


Par l'arme que je tends, le baiser que j'esquive,
Raturant sur ma peau l'empreinte de tes doigts,
Ombre parmi les miens, chair fraîche des errants,
Vénus des détritus je me vends aux passants.
Oubliée la pudeur, elle est inoffensive,
Car elle ne cache pas les cris que j'ai semés.
Avec mes mots tranchants assenés goutte à goutte,
Tu n'as plus qu'une envie : c'est de me faire taire.
Il ne faut pas rougir, je t'humilie, c'est tout.
On n'est pas à ça près, tu n'as qu'un geste à faire...
Ne me chagrine pas, prends l'objet que je t'offre.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22199 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 27 févr 2015 à 17:14 Citer     Aller en bas de page

WOW

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22199 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 27 févr 2015 à 17:38 Citer     Aller en bas de page

Une grande économie de moyens, un condensé, en somme.
L'acrostiche est un genre que je qualifierais de psychanalytique.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13616 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 27 févr 2015 à 17:46
Modifié:  28 févr 2015 à 16:16 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Odin : c'est mon côté serial killer.
J'ai beau essayer d'écrire la douceur, le naturel renient à toute vitesse.

Aude : il va falloir m'expliquer

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 27 févr 2015 à 18:06 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Magali,

En deux mots dans mes favoris !

Bises James

  Membre de la Société des poètes Français.
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
3514 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 28 févr 2015 à 03:58 Citer     Aller en bas de page

Hum Mag, que je l'aime celui-ci

Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
4441 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 28 févr 2015 à 05:04 Citer     Aller en bas de page

Un moment j'ai cru que c'était pour tirer un coup,
Puis à un autre moment j'ai cru que c'était un autre coup.
Et puis pas du tout, si tu en veux à mort,
C'est en fait pour qu'on te donne la mort ?
Chasse ses vilaines pensées
Il faut t'en débarrasser

 
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 28 févr 2015 à 07:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de QUOIQOUIJE
Un moment j'ai cru que c'était pour tirer un coup,
Puis à un autre moment j'ai cru que c'était un autre coup.
Et puis pas du tout, si tu en veux à mort,
C'est en fait pour qu'on te donne la mort ?
Chasse ses vilaines pensées
Il faut t'en débarrasser



Moi aussi à ma première lecture j'ai pensé à cela, mais ensuite, j'ai cru discerner une autre possibilité, celle de la femme dominante, elle le menace, elle l'humilie, elle le provoque et enfin elle s'offre telle qu'elle est, à prendre ou à laisser...


Mais peut être n'était ce pas voulu?

Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22199 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 28 févr 2015 à 10:32 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ishtar


Aude : il va falloir m'expliquer



Il me semble que l'acrostiche est une contrainte forte : commencer chaque vers par la lettre du mot.
De cette contrainte on fait ce qu'on peut, c'est un peu comme si chaque initiale de vers était une graine. On la sème et on voit ce qu'il en sort, une surprise.
Mais bien sûr deux acrostiches portant sur le même mot donneront des textes différents selon les personnes, parce qu'on le veuille ou non, nous avons tous des préoccupations différentes.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13616 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 28 févr 2015 à 11:25 Citer     Aller en bas de page

Sillondesmots : merci pour ces mots. Si les miens vous ont touchés, j'en suis heureuse.

James : merci beaucoup.

Emme : merci

Quoiqouije, Philippe : le propre d'un texte est de pouvoir être interprété de différentes façons. La mienne est la suivante, elle est fort simple : il s'agit simplement d'un dialogue entre une femme et son reflet. Face au miroir.

Aude : je comprends mieux en effet. D'ailleurs il serait intéressant de faire l'exercice que tu proposes. Un mot et plusieurs textes. Bisous.

 
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 28 févr 2015 à 13:06 Citer     Aller en bas de page

Zut, j'avais zappé le miroir, 7 ans de malheurs...



Philippe

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13616 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 28 févr 2015 à 14:42 Citer     Aller en bas de page

Oh non ! Je n'ai jamais proposé de briser le miroir quoique...

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 1er mars 2015 à 01:08 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Magali,

Une poésie très puissante !
Merci de ce partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13616 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 1er mars 2015 à 07:55 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Sybilla.

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
3361 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 6 mars 2015 à 03:00 Citer     Aller en bas de page

Hi Magali...j'ai aimé. Vrai que l'acrostiche est une sorte de "révélateur" des humeurs et sentiments, ms bon, c'est avant tout très bien amené sur un thème percutant...et puis, rien à faire, j'aime qd tu te glisses dans les habits de la Provoc'...! Tueuses à gages va ! ;-)

Riaga

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13616 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 12 mars 2015 à 03:20 Citer     Aller en bas de page

Je suis une céréale killeuse d'ailleurs, là, je mange des corn flakes
Contente de te revoir sur le site.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2036
Réponses: 15
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

L'inconnu de la Gare Saint Charles (Poèmes par thèmes)
Auteur : Sidonie
Ma P'tite fée (Lettres ouvertes)
Auteur : Emme
Flânerie au Quai d'amour... (Poèmes par thèmes)
Auteur : ballandine
Plaintes (Citations personnelles)
Auteur : Aude Doiderose
Sur un piano (Poèmes par thèmes)
Auteur : Bibenja
(Collectifs)
Auteur :
Portrait dans le style Renaissance (Poèmes par thèmes)
Auteur : Aude Doiderose
Tatouage (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lullaby
Un, deux, trois (Textes érotiques)
Auteur : Aude Doiderose
Silence (Poèmes par thèmes)
Auteur : marchepascal
Avant, j'étais un homme... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Adamantine
Poker (Citations personnelles)
Auteur : ode3117
Réveillez-vous (Autres)
Auteur : Catwoman
Donnez-nous aujourd'hui notre train quotidien (Poèmes par thèmes)
Auteur : Adamantine
En somme (Poèmes par thèmes)
Auteur : marchepascal

 

 
Cette page a été générée en [0,0341] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.