Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 7
Invisible : 0
Total : 7
13153 membres inscrits

Montréal: 6 déc 22:40:58
Paris: 7 déc 04:40:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Acrostiches :: Sous tes rênes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 16 juin 2014 à 15:18 Citer     Aller en bas de page


Allongée sur le dos je contemple la lune
Un frisson de bonheur me traverse un instant,

C'est étrange de voir comme mon infortune
Rayonne autour de moi et devient un carcan.
En fermant les paupières je suis apaisée,
Plus rien ne peut m'atteindre à travers ces volets,
Un moment plein de grâce et de félicité
Si précieux, si intense et pourtant si discret.
Comme je m'aimerais si ma vie était autre,
Une constatation... ce n'est pas un regret,
Les loups ne seraient plus ni guides ni apôtres
Et ils demeureraient dans leurs bois et forêts.

D'un geste je balaie ces pensées éphémères,
Une bruine nettoie mes restes d'utopie,
Nul ne pourra changer et ne saura défaire

Mes liens qui s'insèrent en freinant mes envies.
On m'a dit de cacher mes larmes sous tes rênes,
N'aurais-je pas le droit de pleurer moi aussi ?
Des spectres sans pitié sur ma peau se déchaînent...
Et mon monde s'éteint comme s'éteint la nuit.

 
Philippe


La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même. (Charles Baudelaire)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1125 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2013
Dernière connexion
8 octobre
  Publié: 16 juin 2014 à 15:43 Citer     Aller en bas de page




Des moments incertains magnifiquement mis en vers

  Un seul amour pour savoir où l'on vivra, plusieurs maisons pour ne pas savoir où l'on mourra.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
308 poèmes Liste
17834 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 16 juin 2014 à 16:14 Citer     Aller en bas de page

Fermer les yeux pour mieux renaître au matin. Mais être soi est sans doute le plus compliqué à vivre ...

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 16 juin 2014 à 16:35
Modifié:  16 juin 2014 à 16:36 par Sybilla
Citer     Aller en bas de page


Bonsoir Ishtar,

Très belle poésie en tes questionnements que tu as très bien décrits
Bravo pour cet acrostiche !
Merci de ce partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8725 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 17 juin 2014 à 02:56 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Comme je m'aimerais si ma vie était autre

Peut-être que c'est l'inverse, on se détesterait si on était autre avec moins de sensibilité et d'humanité. Je ne dis pas que c'est facile à vivre, note.

Entre les spectres de la nuit, souterraine et la lumière spectrale du jour, évidemment, çà tiraille. Que les loup(és) parlent ou se taisent à jamais !

Je t'embrasse,
Catherine

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
4438 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 17 juin 2014 à 09:23 Citer     Aller en bas de page

Nuit de désespoir où même le garou se cache.
Perdu l'espoir, cache toi ou gare à la cravache
Qui scande les coups de rênes
Sur ta peau de schizophrène.

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 21 juin 2014 à 05:26 Citer     Aller en bas de page

JEME1948 : Merci beaucoup.

Philippe : Merci pour vos mots.

Bestiole : Encore faut-il savoir qui nous sommes.

sybilla : Merci beaucoup Sybilla.

Cath : Tu as peut-être raison. Si on avait la possibilité d'être quelqu'un d'autre (pas seulement pour quelques heures) le ferait-on vraiment ? Bisous.

QUOIQOUIJE : Schizo... carrément

 
fifty-fifty
Impossible d'afficher l'image
à l'encre d'une plume, le caractère ingrat flotte dans la brume, le sable, les vagues et l'écume
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
271 commentaires
Membre depuis
20 juillet 2011
Dernière connexion
27 mai 2017
  Publié: 6 sept 2014 à 17:06
Modifié:  6 sept 2014 à 17:26 par  fifty-fifty
Citer     Aller en bas de page

Un monde très bien décrit et un astre que tu sonde intérieur qui reluit

Une acrostiche riche et réplique réussit par le sens le tact et l'excès des mots laissés glissés

Ceci est à prendre par les cornes les nattes ou les rênes
Mais on observe un crépuscule parfois peu viable et crédule ou peu fiable ou nul
Un soleil qu'on atteint et une nuit qui s'éteint pas le tiens ni au prélude ni au préambule

fifty bien vu bien entendu

  .AH.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 7 sept 2014 à 00:16 Citer     Aller en bas de page

Merci Fifty-fifty pour tes mots sur ce texte.

 
Pascal S.


"Aime chacun, fie-toi à peu, ne fais tort à personne..." (William Shakespeare)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
210 commentaires
Membre depuis
5 septembre 2014
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 11 nov 2014 à 04:48 Citer     Aller en bas de page

Des vers sombres, mais le tout est tellement fluide.
Sous votre plume, écrire paraît si simple…
Moi qui me suis essayé à l’acrostiche, dans un autre registre, je ne peux que m’incliner devant celui-ci.

Merci pour le partage et cette lecture très appréciée.

Pascal

  Sur terre comme au ciel
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 18 nov 2014 à 10:45 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ces mots qui me touchent.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1114
Réponses: 10
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0708] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.