Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 30
· Abysme
13164 membres inscrits

Montréal: 30 mai 06:43:10
Paris: 30 mai 12:43:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Sang Rang Coeur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 16 août 2009 à 10:56
Modifié:  16 août 2009 à 14:11 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page

Sang Rang Cœur

J’ai des trous plein les bras, et la tête en coton
J’erre dans ces couloirs au milieu de fantômes
Je ne sais plus pourquoi, le cœur en hématomes
Je tangue bord sur bord sur mes jambes carton

Viens rire mon ami sur nos vies de baston
Des rails au vieux rhum qui ont fait nôtre vie,
Une pipe d’opium dans la jonque pourrie
J’aimerai bien crever plus près de Saigon

La belle Mama San de la maison Fuy Son
Qui m’avait enflammé nous procure les filles
De ce triangle d’or, au parfum de myrtille
De mon âme perdue je suis en déraison

Mais loin de ces plaisirs, c’est le bruit du canon,
Mes paumes caressant les crosses des Eagles
La cordite en parfum et la boue sur la gueule
Mieux qu’un corps féminin me donnent des frissons

Vois ces petites gens, les donneurs de leçons
N’ayant jamais bougé leur cul de leur télé
Qui osent te dire encor’ « c’est pas bien de tuer »
Mais appellent au secours, les vulgaires limaçons

Il n’y a plus que nous criant à l’unisson
Que nous avions raison d’aller ainsi nous battre
Prends tes médicaments et viens voir le psychiatre
Le monde entier nous hait nous livrant au pilon.


Envie de gueuler un coup, envers tous ceux qui n’ont jamais mis le nez dehors, qui ferment bien les volets pour ne rien voir, mais qui pour se donner bonne conscience, crient avec la meute, mais jamais en solo. A tous ceux qui nous font croire, que tous les hommes sont égaux et s’aiment mais qui ne dépassent pas leur paillasson, à vous tous, oui, vous qui faites semblant, parce que dire ce que l’on pense fait de nous des parias.
Rester bien au chaud et attendez la mort, elle viendra de toute façon et vous n’aurez jamais rien fait de bien ou de mal – Conscience bien tranquille, le paradis vous attend -



Texte protégé par Copyright


n° 00045583


 
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 16 août 2009 à 11:18 Citer     Aller en bas de page

Je suis entièrement d'accord avec tes propos. Il est si facile de se cacher derrière des murs, ou de laisser les autres agir à notre place. Et on ne critique que ceux qui agissent, car celui qui ne fait rien ne risque pas de se tromper.
Bravo pour ce coup de gueule si bien écrit.
Amitiés Patricia

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 16 août 2009 à 16:53 Citer     Aller en bas de page

J'ai relu plusieurs fois ton poeme, je trouve que
tu mets bien en opposition ton coté baroudeur
avec les peres peinards qui se plaignent tout
le temps, au moins tu as une vie bien remplie

Mystic

 
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 16 août 2009 à 17:15 Citer     Aller en bas de page




La mort, c'est un peu comme une connerie. Le mort, lui, il ne sait pas qu'il est mort. Ce sont les autres qui sont tristes. Le con, c'est pareil.
[Philippe Geluck]

Comme dit L'Insoumise, tout ça c'est l'humanité et il faut faire avec.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Kaissy Tadrim


Faites l'humour, pas la gueule!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
18 mai 2009
Dernière connexion
27 septembre 2011
  Publié: 16 août 2009 à 18:33 Citer     Aller en bas de page

Ça donne à réfléchir...

  Viridiane, jamais je ne t'oublierai!
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9820 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 août 2009 à 18:39
Modifié:  16 août 2009 à 18:52 par SélénaéLaLouveFéline
Citer     Aller en bas de page

Ashimati

"Nul homme sensé ne peut préférer la guerre à la paix puisque, à la guerre, ce sont les pères qui enterrent leurs fils alors que, en temps de paix, ce sont les fils qui enterrent leurs pères."

Hérodote.



"Quand deux éléphants se battent, l'herbe en est écrasée. Quand ils font l'amour, elle ne l'est pas moins."

Proverbe indonésien.

Sélénaé Ça n'enlève le fait que c'est bien écrit


La p'tite anecdote: j'ai vécu 17 ans avec un mec qui a fait 3 ans d'Indochine je vous laisse deviner la suite, il avait 20 de plus que moi, ça l'calmait.....20 ans après il se demandait encore pourquoi......ça aussi ça donne à réfléchir ?

 
luciano pepperoni


aimer c'est voir le petit défaut de l'autre et le chérir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
496 commentaires
Membre depuis
13 juin 2009
Dernière connexion
4 décembre 2011
  Publié: 17 août 2009 à 01:05 Citer     Aller en bas de page

poème fort qui donne à réfléchir même si je ne suis pas d'accord avec l'idée, je me pose juste une question, où est la gloire pour un enfant dont le père est mort au combat... les médias diront qu'il en est fier, lui ne saura même pas ce qui lui tombe dessus, juste que son père lui manque...

  L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 17 août 2009 à 08:37 Citer     Aller en bas de page


Patricia
un grand merci de m'avoir compris.
Sans doute as-tu fais parmi de ces femmes qui ont connues ces douleurs.
L'attente est parfois plus douloureuse que les blessures
Bises
Thierry

Chantal
Non, ce n'est pas cela l'humanité, la critique est facile le cul calé dans un fauteuil. Tu sais ça me rappelle les 3 petits singes, ne rien voir, ne rien dire, ne rien entendre, mais je sais que toi tu me comprends.
Je t'embrasse
Thierry

Inégale (ment)
Pas envie d'oublier, simplement triste de voir "les bonnes âmes" critiquer, et qui ne se battent qu'à coup de langue, beurkkkkk.
Merci de ta visite qui me fait chaud
Bisous
Thierry

Mystic
Ho, oui, une belle vie, bien poignante, shooté à l'adrénaline 24h sur 24, et des images plein la tête.
rien à regretter
Bisous
Thierry

Corwin
"Comme dit L'Insoumise, tout ça c'est l'humanité et il faut faire avec."
Un peu trop facile à mon goût, mais chacun voit son destin différemment.
Amitiés
Thierry

Kaissy
Quelque fois, il faut bouger et il y a mille et une façon de le faire, mais ce qu'il faut c'est bouger
Amitiés
Thierry

Sélénaé
C'est pas toujours évident à vivre, moi, j'avais plus ou moins le choix et certains furent excellents.
La seule chose que je ne supporte pas ce sont les critiqueurs qui eux ne font jamais rien, ha si le fiel qui s'écoule lentement de leur bouche est d'une grande beauté
Bisous
Thierry

luciano pepperoni
Personne ne fait ça pour la gloire, moi c'était juste pour le fun et le fric, la bonne moralité, je m'assoies dessus.
Personne ne sais exactement ce que j'ai fait, même dans ma famille. Juste envie de donner un coup de pied dans ce tas de cailloux immobiles
Amitiés
Thierry

Katia
On a pas forcement besoin d'une arme pour se faire entendre.
On vit une époque, ou l'on se sait même plus qui l'on est, plus de pays, plus de monnaie,plus de frontières, mais tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.
Heureusement, que je ne verrai pas la suite, alors.....
Et continue à ne pas te taire
Bisous
Thierry






 
Catalina


"Chaque matin est un jour de moins sans lui" Mystic
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2416 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2007
Dernière connexion
5 février 2017
  Publié: 17 août 2009 à 10:39 Citer     Aller en bas de page

Tout le monde il est pas beau et tout le monde il est pas gentil !! ça c'est certain mais la polituque de l'autruche c'est pas mon truc non plus !
Certes je ne suis pas une révolutionnaire non plus mais sous prétexte que c'est "comme ça ou c'est l'humanité" on ne doit rien dire, rien faire ?
Pas d'accord non plus !!
Les paroles sont parfois radicales que les balles !!
BISOUSSSSSSSSSS
Cat

 
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 17 août 2009 à 16:55 Citer     Aller en bas de page

Bien sur il est bien plus aisé de juger que d essayer de comprendre... Il est bien plus aisé de crier fort ses convictions pour les imposer que de s enrichir des idees de chacuns, bien sur il est plus facile de s indigner de juger de condamner devant sa télé en disant "tous des cons" que de prendre son baton de pellerin pour decouvrir toute la richesse d un monde... Les singes de la sagesses auront encore de belles annees devant eux ....

Ton poeme m a fait pensé à la chanson de jj golman, Né en 17 à Leindenstadt...

A bientot L ami

Tristan

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 18 août 2009 à 08:27 Citer     Aller en bas de page


Cathy
On ne vit pas dans le même monde que certain, un parfum de révolte m'anime en ce moment, y a des jours comme ça, ou l'on a envie de tout envoyer péter.
Whaou, quel pied
Je t'embrasse

Thierry
Tristan
"Ton poème m a fait pensé à la chanson de jj Goldman, Né en 17 à Leindenstadt..."
J'avais pas fait le rapprochement, mais tu as raison, pas toujours facile de se faire comprendre quand la majorité baisse la tête
Salut l'ami
Amitiés
Thierry


 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 18 août 2009 à 09:20 Citer     Aller en bas de page

Assez troublant......

(en mode réflexion)

Je signale mon passage.

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 18 août 2009 à 14:21 Citer     Aller en bas de page


Merci Carole de ta visite
Hé oui, le but c'est de faire réfléchir, même si cela ne servira pas à grand chose
Bisous
Thierry


 
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 19 août 2009 à 12:08 Citer     Aller en bas de page

Évidemment l'ami qu'il faut réfléchir, mais pour cela encore faut-il avoir un cerveau.

Le temps passant, je me sens proche d'Audiard quand il disait: Je ne parle pas aux cons ça les instruit. C'est vrai que le temps passant, les jeunes disent que je suis un vieux con.

Ais-je pris le temps de dire que j'aimais beaucoup ton poème? C'est fait, j'aime.

Amicalement.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 20 août 2009 à 22:39
Modifié:  20 août 2009 à 22:41 par  ARABESQUES
Citer     Aller en bas de page

Bonjour ,

Voilà un beau coup d' gueule. D'accord avec plusieurs commentaires qui me précèdent. Je ne suis pas pour que l'on fasse la guerre , ou la révolution, pour le plaisir. Comme disait je ne sais plus qui " la guerre, c'est trop grave ( ou trop sérieux, sais plus ) pour la laisser aux militaires". Mais par contre il faut être prêt à se défendre. Pas question de rester là les bras croisés. C'était le raisonnement de mon père , engagé dans la résistance, tout jeune homme. J'ose espérée être aussi courageuse que lui si le besoin se faisait sentir. Mais , sans aller jusque là, on peut appliquer dans la vie de tous les jours. Je ne sais rester spectatrice devant une injustice,Sais pas tourner la tête. Plutôt le genre à rentrer dans le lard, en gueulant bien fort pour ameuter les populations, les faire réagir par des mots bien sentis!! La douce Martine peut se transformer en vraie tigresse!
Ton poème est superbe. Un abîme de réflexions. Un rythme passionné. Il est parfumé à l'aventure et à l'adrénaline. C'est vrai que la critique est si facile....le monde est ainsi depuis toujours. Malheureusement, je ne pense pas qu'il change. Suis pas très optimiste.
J'ai beaucoup aimé ton texte! Merci

Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 21 août 2009 à 03:01 Citer     Aller en bas de page


Corwin
Je suis content que cela t'ai plu, et les opinions divergent ce qui prouve que nous n'avons pas tous la même vision des conflits
Merci d'avoir aimé
Amitiés
Thierry

Martine
Peut importe les armes utilisées, ce qui compte, c'est de faire quelque chose. L'inaction en elle-même crée la déchéance et la mort.
Bises
Thierry




 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1152
Réponses: 15
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Notre Dieu s'en va loin. (Poèmes par thèmes)
Auteur : Aeshne

 

 
Cette page a été générée en [0,1010] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.