Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 114
Invisible : 0
Total : 114
13174 membres inscrits

Montréal: 3 juin 19:32:52
Paris: 4 juin 01:32:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Sophia Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
20 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2007
Dernière connexion
19 août 2014
  Publié: 30 juil 2009 à 12:30
Modifié:  6 jan 2010 à 23:04 par Jean
Citer     Aller en bas de page

Par-delà notre œuvre close
La vie mène à la vie sa charmante charogne
Toute engorgée de rosée et toute fanée de roses
Au minuit qui la surplombe offrant son corps
Parmi les corps sans formes ni limites

Par-deçà notre œuvre ouverte
A la nuit plus profonde
Lentement s’élèvent de sommeil en sommeil
Vers une lumière sombre
Rêves et visions qui se mêlent et s’entremêlent

Au milieu abandonné des abîmes nocturnes
Sous les rires moqueurs
Un homme les yeux fermés tâte le chemin
Tout ébloui du jour
Qu’il est portant sa liberté au hasard de ses pas
Enfouie sous ses paupières à l’abri de la pluie
De lumières blafardes

Tout est noir au profond de son être
Sa lumière plus obscure que l’obscurité même
Quant à elle si claire

Sur les sentiers amers de la mélancolie
Son âme s’expérimente
Aux délices de la folie aux folies du désespoir
Sans rien attendre de plus qu’une guerre sans faille
Qu’un mystère plus grand

Alors la nuit il se rit à son tour quand ses yeux prennent l’air
Du sérieux de ce monde et de sa pesanteur
Quand délivré de tout il laisse s’envoler
Dans une mêlée grandiose et dans des cris stridents
Ses mille et mille corbeaux aux flammes ardentes et noires
Qui viennent à leur tour perchés sur quelque cime
Se rire des phénix à l’autre bout du monde

Par-delà par-deçà ce Dante sans Virgile
S’en va toujours plus loin mais toujours au milieu
D’une forêt trop pure et trop lourde de sens
Son âme s’effaçant éparpillée et nue

Les arbres qui l’entourent sont d’épaisses images
D’une sagesse ancienne qui aimait à répondre
En masquant de ses branches une lune bâtarde
Fille de la lumière et fille de la nuit
Pour que sa pureté blanche ou rouge de colère
Quand elle veut paraître paraisse sur le sol
Fissuré de la terre
Et que la vérité seule soit le mystère.

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 2 août 2009 à 18:47 Citer     Aller en bas de page

Wouah ! Je l ,aime beaucoup celui-là, j'adore particulièrement la chute, et le titre évidemment !

Pour que sa pureté blanche ou rouge de colère
Quand elle veut paraître paraisse sur le sol
Fissuré de la terre
Et que la vérité seule soit le mystère.


Chantal

Coup de coeur !

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 465
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0285] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.