Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 11
13121 membres inscrits

Montréal: 20 nov 00:00:44
Paris: 20 nov 06:00:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Silences... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 13 oct 2007 à 15:43
Modifié:  20 jan 2016 à 20:53 par saldday
Citer     Aller en bas de page


Silences....

Pourquoi, veux tu que je te parle?
Laisse, laisse.

Regarde le ciel grisâtre, regarde la campagne
inondée de tristesse.
!Oui, je t'aime beaucoup, beaucoup!

...Aïe, éloigne ta joue de mes lèvres qui fatiguent..!
Tais-toi, mon âme rêve...
! Non, ne pleure pas; tes pleurs
me font de la peine!

! Ne me regarde pas angoissée ne soupire pas;
Tes soupirs m'impatientent!
Regarde la bouée qui monte de la terre.

!Pauvre terre, que de froid! Ne ressemble-t-elle pas
à une vierge morte?
Et là-haut, déjà étincellent les étoiles.
Les étoiles somnolentes, comme lumières
accompagnant à la morte...

Tellement de brume, tellement d'ombre!
Ferme, ferme
La fenêtre. Je sens mon âme qui se glace..!

Pourquoi pâle tu m'embrasses?
...Laisse, laisse,
Regarde le ciel grisâtre, regarde la campagne
inondée de tristesse....


  Nous sommes le temps qui nous reste.
Brin d'fée


'' L'art qui voyage avec les nuages ... ''
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
97 commentaires
Membre depuis
27 avril 2007
Dernière connexion
11 mai 2010
  Publié: 13 oct 2007 à 22:31 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup les répétions que tu utilises !
C'est comme si cela donnait une certaine cadence au vers. Et les images, elles sont fortes et claires. Poème que j'ai pris plaisir à lire
La seule chose déplaisante était que les phrases se coupent pour continuer sur la prochaine ligne. Mais je ne crois que ce n'est de ta faute. Sûrement ta fenêtre de texte qui a fait des siennes.

Bon poème, continue à avancer

  Parfois, je me sens vivre.
Ellea Lee
Impossible d'afficher l'image
Garde tes rêves, tu ne peux jamais savoir à quel moment tu en auras besoin ...(Carlos Zafon)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1372 commentaires
Membre depuis
23 septembre 2007
Dernière connexion
19 mai 2018
  Publié: 14 oct 2007 à 03:43 Citer     Aller en bas de page

Très original: le rythme, les mots, cette tristesse qui se répète ...

Amitiés

 
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 14 oct 2007 à 10:52 Citer     Aller en bas de page

...Merci Brin d 'fée, Oui, t 'as raison!! j'ai eu du mal! avec
la mise en page!
merci par tes encouragements!

saldday.

  Nous sommes le temps qui nous reste.
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 14 oct 2007 à 10:59 Citer     Aller en bas de page


Ellea Lee...
.Oui, il est triste car impregner d'une
certaine mélancolie...Et l'atmosphère de ces
paysages...

Merci de me lire!

saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 15 oct 2007 à 12:19 Citer     Aller en bas de page


Bonjour Petite perle..

Merci à toi de m'avoir lue

et au plaisir de se lire!!

saldday.

  Nous sommes le temps qui nous reste.
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 11 nov 2007 à 19:37 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir , ce poème me plaît vraiment, tu as fais du bon travail.Bravo.Amitié.Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 13 déc 2007 à 14:18 Citer     Aller en bas de page

Merci Okana, je suis
enchantée de tes mots.


Saldday.

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 13 févr 2008 à 10:31 Citer     Aller en bas de page

Certes la mélancolie nous accompagne tout au long de la lecture, mais les ressentis sont très forts, il m'apparaît très intimiste ce texte là...

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 15 févr 2008 à 16:08 Citer     Aller en bas de page



C'est du "soit" à "lui" et vice-verse...
avec la nostalgie comme fond...yes!

Merci d'être passé.
Saldday.

  Nous sommes le temps qui nous reste.
aristide

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
856 commentaires
Membre depuis
17 janvier 2007
Dernière connexion
3 janvier 2018
  Publié: 11 avr 2008 à 10:55 Citer     Aller en bas de page

C'est très beau très original. Terriblement glaçant !
Je suis très sensible à ces images énigmatiques comme :

"Tes soupirs m'impatientent!
Regarde la bouée qui monte de la terre."

J'ai vraiment eu un choc en lisant ce poème magnifiquement écrit.



 
m@riIa et ses pensée


"va,je ne te hais point" "la hache qui brise la mer gelée"
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
49 commentaires
Membre depuis
29 mars 2008
Dernière connexion
24 décembre 2012
  Publié: 12 avr 2008 à 09:30 Citer     Aller en bas de page

j'ai beaucoup aimé ce poème comme le disait brin d'fée
c'est dommage que le texte se coupe mais il dégage comme même une atmosphère peuplé de sentiment tous omniprésent pour nous!
je te remercie pour cette lecture
et j'ai hâte de lire les autres bravo

amitié m@rIia

  m@rIia
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 13 avr 2008 à 03:56 Citer     Aller en bas de page


Aristide

Très honorée de ton passage
dans mes mots...
Merci
et à bientôt de te lire!


M@rIia

Merci
de tes mots
Je vais moi aussi te découvrir!
Amitié

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 17 avr 2008 à 13:28 Citer     Aller en bas de page



Merci de me lire et d'aimer!

Amitié

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 12 mai 2008 à 05:16 Citer     Aller en bas de page



Sirene....

Oui, je ne m'en-doute pas que
t'aie adorer ce passage...
Merci, de passer encore dans mes vers
Beaucoup de bonnes choses à toi!
Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 21 mai 2008 à 14:03 Citer     Aller en bas de page


Rimeur
C'est de guerre lasse...et de tendresse
Merci de me lire!
Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Rêveuse de Bulle


Enfant des nuits noires.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
1617 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2006
Dernière connexion
12 novembre 2012
  Publié: 23 mai 2008 à 15:06 Citer     Aller en bas de page

Que de grisaille dans la campagne environnante...
Un amour fatigué a beaucoup de mal à se relever.

C'est une joie de te lire ^^
Yaël
PS : J'espère que ça va mieux côté coeur.

  Ne contemple pas le sac pesant sur tes épaules, et fonce vers le chemin qu'il te reste à parcourir...
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 28 mai 2008 à 16:32 Citer     Aller en bas de page




Yaël...
J'apprécie ton passage dans ma
page....Merci de me lire avec tant de joie!
OUI, ça va bien coté coeur, je te rassure!
Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 20 août 2008 à 10:16 Citer     Aller en bas de page


Lys

Merci,d'aimer,et de me lire.

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Nymphette


Aimer jusqu'à la déchirure. Aimer même trop, même mal... J. Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
690 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2008
Dernière connexion
21 juin 2013
  Publié: 3 mars 2009 à 15:02 Citer     Aller en bas de page

Que dire : oui j'aime beaucoup ce ton, ce silence parfois apaisant et d'autre glacial, le temps nous fait souvent ressentir ce sentiment....

Amitiés Sabine

  Aimer, sans songer à aimer
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 4 mars 2009 à 08:03 Citer     Aller en bas de page

Nymphette
Un salut, pas glacial mais chaleureux
pour tes mots déposés ici, là.

Amitié
Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 5772
Réponses: 26
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

J'ai.... (Amour)
Auteur : saldday
Reveil ... (Amour)
Auteur : saldday
Craintes et espoirs me tenaillent ... (Autres)
Auteur : Idou
Cri étouffé (Amour)
Auteur : Guid'Ô
Plus Ici, mais vers Toi ! (Tristes)
Auteur : Lysée
L'amour en cage.... (Amour)
Auteur : Alponse BLAISE.
Le vieux tiroir à souvenirs (Tristes)
Auteur : Mystic4Ever
' La Negra' (vers libres (Amour)
Auteur : saldday
Ici gît mon coeur (Tristes)
Auteur : Mystic4Ever
En vie de tempête (Autres)
Auteur : Ellea Lee
Iles sous le vent (Amour)
Auteur : Guid'Ô
J'aime...(façon saldday) (Amour)
Auteur : saldday
Le Soleil Est Amoureux… (Amour)
Auteur : LE PASSANT

 

 
Cette page a été générée en [0,2290] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.