Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 46
· Y.D · Tychilios
Équipe de gestion
· Bestiole
13161 membres inscrits

Montréal: 3 août 16:28:08
Paris: 3 août 22:28:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: La part de l'autre (ishtar & lacase) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
5619 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
2 août
  Publié: 30 mai 2014 à 06:46
Modifié:  2 juin 2014 à 02:58 par Lacase
Citer     Aller en bas de page



Au fil de nos maux aux revers de nos rimes,
A l’orée d’une vitre sans tain, anonymes
On s’imagine l’autre…

Au long cours d'un sonnet qu’un amour nous transporte
On se met à aimer entrouvrant une porte,
On s’éprend pour un autre ;
Que les larmes d'un vers paraissent bien trop vraies
On se met dans la peau du poète et après,
On s’imprègne de l’autre.

Un texte ou deux pas plus suffisent pour classer
Dans deux catégories : admis ou refusés
L’univers d’un autre…

Toi qui décris ta peine, toi qui confies ta joie
Que ta muse soit libre qu’elle compte sur ses doigts
Elle ne naît que par l’autre ;
Et l’âme qui ressort des écrans qui nous lient
Inspire cette plume et baigne nos écrits,
Se mâtinant d’un autre.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Cérianthe


Quand la journée commence rapidement, elle se termine tranquillement...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
234 commentaires
Membre depuis
8 février 2011
Dernière connexion
4 février
  Publié: 30 mai 2014 à 07:38 Citer     Aller en bas de page

☼ Derrière nos écrits il y a toujours une part de vérité, de sincérité, une vision de voir le monde.
Et on arrive ainsi à rentrer dans l'univers de l'autre, et on l'imagine.

" Toi qui décris ta peine, toi qui confies ta joie
Que ta muse soit libre qu’elle compte sur ses doigts
Elle ne naît que par l’autre ; "

mon passage préféré.


Bravo à tous les deux.

Reine.

  Reine Trachoy
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 30 mai 2014 à 17:31 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Ishtar et Lacase,

Un très beau duo que vous nous offrez en partage !
La muse est notre plume se dévoile en nos écrits...


Mes amitiés
à vous deux
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 30 mai 2014 à 17:40 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Ishtar et Lacase,

Un très beau duo que j'ai aimé lire

  Membre de la Société des poètes Français.
L’Hirondelle Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 30 mai 2014 à 19:35 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé aussi !

La Brune Colombe

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16474 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 août
  Publié: 31 mai 2014 à 10:43 Citer     Aller en bas de page

parfois nos poèmes ne rende un miroir ou tout le monde peut voire en nous ou une partie seulement
joli duo

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
5619 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
2 août
  Publié: 2 juin 2014 à 02:56
Modifié:  2 juin 2014 à 02:57 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Reinette
C'est toujours l’œil et la lecture d'un autre qui fait advenir un poème. D'ailleurs et quoiqu'on en dise on n'écrit que pour l'autre.

Sybilla
Oui écrire c'est un peu ouvrir des jardins pas si secrets

James
Merci pour ta lecture

La Brune Colombe
Merci à toi

Lande Douillette
Oui le net, LPDP en particulier et tous ces mondes qui se donnent à lire.

Mido Ben
Ressentir parfois en lisant l'autre des émotions voisines.


Merci à vous tous et un grand merci à toi Isthar d'avoir accepté mon invitation pour ce petit poème .


L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
319 poèmes Liste
2766 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
2 août
  Publié: 2 juin 2014 à 03:42 Citer     Aller en bas de page

Nous apprenons beaucoup ici les mots dévoilent pour mieux redessiner nos vies apparaissent ...



Marchepascal



    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14258 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 8 juin 2014 à 15:03 Citer     Aller en bas de page

Reinette : Il y a toujours une part de vérité mais elle n'est pas forcément celle que le lecteur perçois. Merci.

sybilla : Merci de ton passage. Bises.

James : Merci pour ton passage.

La Brune Colombe : Merci

LANDE DOUILLETTE : J'ai toujours trouvé troublant le fait d'écrire avec quelqu'un que l'on ne connaît pas et qu'on ne verra sans doute jamais. Vitre sans tain oui... Merci copine.

mido ben : Merci pour tes mots.

Lacase : J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire avec toi. Merci pour cette collaboration. J'en avait rêvé, c'est fait !

Marchepascal : les mots dévoilent et dessinent une vie en effet... Merci de ton passage.



Ishtar


 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
502 poèmes Liste
23265 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
3 août
  Publié: 10 juin 2014 à 13:10 Citer     Aller en bas de page

Un parfait et beau duo, j'ai aimé ce partage, cette découverte et ces mots qui me sensibilisent
Merci à vous deux
Bises amicales ODE 31 - 17
J'aime vraiment beaucoup

  OM
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
18361 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
3 août
  Publié: 16 juin 2014 à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Justesse uniques et multiples à la fois, nos personnalités ne se font que dans le rapport aux autres !

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
5619 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
2 août
  Publié: 24 juin 2014 à 04:39 Citer     Aller en bas de page

Marchepascal , ode3117 , Bestiole
Merci pour vos lectures et vos commentaires.

L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1407
Réponses: 11
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Je suis prodigieuse par Aude Doiderose & Ishtar (Collectifs)
Auteur : Adamantine
(Autres)
Auteur :
Une naissance inattendue! (fable) (Autres)
Auteur : josette
L'ecchymose... d'un été 44 (Autres)
Auteur : Cidnos

 

 
Cette page a été générée en [0,0331] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.