Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 39
Invisible : 0
Total : 40
· dafthunter
13147 membres inscrits

Montréal: 5 déc 10:46:02
Paris: 5 déc 16:46:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Concours Janvier/Février 2008- Parodie "Ne me quitte pas" de Brel :: Ne l'occupe pas ... déesse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 14 jan 2008 à 18:37
Modifié:  16 jan 2008 à 10:26 par Hassan
Citer     Aller en bas de page

Ne l'occupe pas
Ce menteur hors pair
Ce déjà perdant
Ce complet mortel
Il n'est pas poète
Non il n'écrit pas
C'est une ombre de nuit
Grimaçant le jour
Un rien qui se croit
Être ce qu'il n'est pas
Un accent de brume
Un mort à jamais
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas

Va à la passion
Demande à Mystic
Demande à Alex
A Mariesarah
Si ces vers sucrés
Ne sont pas de moi
Si ces rimes dormantes
Ne sont pas mes oeuvres
Si ces proses courbantes
Ces images rieuses
Si toutes ces encres là
Ne sont pas mes encres
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas

Ne l'occupe pas
Moi je t'apprendrai
A foncer tes pas
A être éternel
Faire de toi une plume
A jamais vivante
Un ciel ambulant
Au coeur de la terre
Je te montrerai
Là où j'ai puisé
Le feu du soleil
L'eau pure de la lune
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas

Je te déclamerai
Des poèmes d'antan
Issus de coeurs nets
Qu'on croyait sombrés
Des vers millénaires
Qu'on récite encore
A cause de leur sang
A cause de leur souffle
Des rimes qui restaurent
Des voeux révoqués
Et font de l'amour
Ce qu'il fut avant
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas

Ne l'occupe pas
Je resterai là
Oui à t'inspirer
Dormir sur tes pages
Lever, rendormir
Modifier pour toi
Puis te regarder
Sourire à tes oeuvres
Laisse-moi devenir
Lecteur de tes rimes
Lecteur de tes proses
Lecteur de tes vers
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas

Frantz Le beau

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 14 jan 2008 à 20:58 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir mon ami, comme ça tu participes, je suis contente de voir que tu la fais car les vers courts ça ne te dérange pas.J'ai adoré ton style.Amitié.Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 14 jan 2008 à 21:09 Citer     Aller en bas de page

Merci, poétesse, d'être encore sur ce sentier ... C'est un plaisir pour moi de respirer le parfum de tes pas.

Poétiquement, ton lecteur

 
Mississipi2009
Impossible d'afficher l'image
prendre soin de soi, c'est pas se soigner c'est s'autoriser à s'apprecier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
774 commentaires
Membre depuis
6 août 2007
Dernière connexion
4 juin 2017
  Publié: 15 jan 2008 à 01:41 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mr Poète... contente de te voir dans cette rubrique...

Je ne comprends pas pourquoi tu t'y serais trompé .. mais bon !

Bonne chance à toi


Nath

  Nath.
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3766 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 15 jan 2008 à 03:58 Citer     Aller en bas de page

Maintenant que ton 'poème" est à sa bonne place, je me demande à qui s'adresse ce texte qui dénote par rapport à ce qu'on peut lire de toi habituellement... J'ai bien ma petite idée...

  Carpe diem...
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 15 jan 2008 à 05:52
Modifié:  15 jan 2008 à 20:53 par Hassan
Citer     Aller en bas de page

@ Karamel
Bonjour poète, oui vraiment je l'avais mis au mauvais endroit ... je m'excuse de n'avoir pas réfléchi d'abord avant même de se faire bien que la plus profonde la réflexion ne saurait empêcher à l'homme de commettre l'erreur la plus bête.

Ton passage m'est un enseignement ... un réconfort

Poétiquement, ton lecteur

@ Naej
Toutes mes excuses, estimable poète, je crois comprendre, pour ma part que, tout comme le soleil et la lune, il n'y a pas une ligne de démarcation entre le "hier" et "l'aujourd'hui" sinon le "hier", de tous les temps, a seulement été l'objet d'incompréhension de la part des hommes si bien que c'est cet autre poète franÇais dont le nom m'échappe, juste pour un moment, bien que Ça n'aurait pas dû se faire, qui eut à dire quelque part :

" Je te dis toujours la même chose parce que c'est toujours la même chose et, si ce n'était pas toujours la même chose, je ne te dirais pas toujours la même chose "

Ravi que tu sois sur ce sentier dont la base est faite d'amour et d'entente.

Poétiquement, ton lecteur

 
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15489 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 15 jan 2008 à 08:23 Citer     Aller en bas de page

Hassan, tu as participé à ce palmarès endiablé... ...je savais bien que tu nous parlerais des poétesses...voeux exaucés...

j'aime particulièrement:

"Ne l'occupe pas
Ce menteur hors paire
Ce déjà perdant
Ce complet mortel
Il n'est pas poète
Non il n'écrit pas
C'est une ombre de nuit
Grimaçant le jour
Un rien qui se croit
Être ce qu'il n'est pas
Un accent de brume
Un mort à jamais ..."

merci Hassan, et Alex

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 15 jan 2008 à 09:56 Citer     Aller en bas de page

je serais assez embêtée de choisir un extrait préféré de ton poème, pardon de cette merveilleuse ritournelle qui me tourne déjà dans la tête !

Hassan, je l'aime beaucoup, passionnément et même +
jpeux pas résister tout spécialement à ce couplet ci-dessous.....

Génial

Va à la passion
Demande à Mystic
Demande à Alex
A Mariesarah
Si ces vers sucrés
Ne sont pas de moi
Si ces rimes dormantes
Ne sont pas mes oeuvres
Si ces proses courbantes
Ces images rieuses
Si toutes ces encres là
Ne sont pas mes encres
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas
Ne l'occupe pas

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 15 jan 2008 à 10:47 Citer     Aller en bas de page

Oh, oh, masi à qui s'adresse-t-il donc? .


C'est amusant, mais en même temps, c'est émouvant, d'une certaine manière...



  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 15 jan 2008 à 13:19
Modifié:  16 jan 2008 à 17:18 par Hassan
Citer     Aller en bas de page

@ Alex
Chanter ton courage à travers ton nom, poétesse, est un devoir à ne pas manquer pour moi amant des mots de vie.

Nous autres poètes, Alex, nous ne sommes pas des morts à jamais ... nous sommes des éternelles personnes ... la fin du monde ne nous concerne pas car les mots n'ont rien à voir avec la fin, la mort ... ils resteront intacts comme l'âme pour dire à je ne sais qui ce qui s'était effectivement passé ... c'est la fin des sans mots, des complets mortels ceux qui perdent et le corps et l'esprit sous le passage brusque de la mort et c'est juste pourquoi nous avons crée notre propre monde " le monde de la poésie" là où le mot est roi et la plume est reine ... un monde à jamais et, c'est tout ce que nous avons à offrir si toutefois il revient à nous d'offrir quelque chose à quelqu'un pour le bien de l'amour qui est notre aune de mesure.

Poétiquement, ton assidu lecteur

@ Mariesarah
La poésie n'est autre que ce seul geste du coeur qui n'a pas été séquestré sous le passage de la main insensible de l'homme.

Merci d'avoir aimé ce petit geste

Poétiquement, Ton assidu lecteur

@ Lunastrelle
Tu le connais pas, poétesse, car il habite jusqu'à Port-au-Prince ... C'est dommage, tu viendrais aussi à mon secours, poétesse !

J'aime tes pas, poétesse

Poétiquement, ton lecteur

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 16 jan 2008 à 08:51 Citer     Aller en bas de page

J'aime ta vision de la poésie Hassan... ta générosité, ton humanité....ta sensibilité et ton HUMILITÉ.

J'avais juste envie de te le dire haut et court.

Grosses bises tièdes, Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 16 jan 2008 à 12:26
Modifié:  17 jan 2008 à 11:31 par Hassan
Citer     Aller en bas de page

@ Kajak
Le seul endroit où l'on peut retrouver le poète sain et sauf tel qu'il est réellement n'est nulle part que dans le coeur même de ses vers. C'est quelqu'un qui est toujours chez lui ... il suffit d'être sûr que ce soit lui qu'on veut effectivement retrouver dans son chez lui ... et c'est de là que commence sa tragédie.

Merci de ce profond voyage sur mon sentier, poète au coeur sensible.

Poétiquement, ton lecteur

@ Mariesarah
Poétesse, il n'y a que la passion, la sensibilité, et l'humilité qui font du poète ce qu'il est effectivement bien que l'humilité elle-même qui est le pilier de ce grand trône qu'est le nôtre se voit différemment suivant certains poètes mais c'est pas trop trop grave puisque tous se mettent d'accord sur le principe que la poésie est un monde nettement à part d'où les poètes aussi ... sinon qu'adviendrait tout ce sacrifice là pendant que les autres se livrent à leur vie courte comme l'espace d'un cillement, se livrent dans leur superflu pourtant la nature a grand besoin d'être vénérée par des tableaux, des mots issus de coeurs sensibles ... soyons sérieux, poétesse ... Et que dire alors de Léopold Sédar Senghor qui avait, en plein siège, réctifié quelqu'un juste pour lui dire qu'il n'est pas " Président-poète" mais " Poète-Président " parce que tout simplement le titre de président c'est un titre qui finit avec le temps mais celui du poète demeure éternellement ... et que dis-tu, poétesse ? mais il n'avait pas menti puisqu'il n'était même pas encore né il était déjà poète.

Je salue bien haut ton être si précieux

Poétiquement, ton lecteur

 
J'oséphine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
1839 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2007
Dernière connexion
10 mai 2016
  Publié: 16 jan 2008 à 13:17
Modifié:  16 jan 2008 à 13:18 par J'oséphine
Citer     Aller en bas de page

Hassan,
j'aime beaucoup ton texte, très différent de tout ce qui a été créé jusqu'à présent et qui porte indéniablement ta "griffe" (douce...!)

Bises poétiques!

  Nul n'est une île...
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 16 jan 2008 à 13:51
Modifié:  17 jan 2008 à 11:33 par Hassan
Citer     Aller en bas de page

Je sens encore la bonté de ton coeur de poétesse dans ces mots pleins de feux, de sel, et de mesure.

Que ton soleil brille à jamais sur ce sentier qui a grand besoin de ses rayons pour exister.

Poétiquement, ton assidu lecteur

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 18 jan 2008 à 12:03
Modifié:  18 jan 2008 à 12:04 par Hassan
Citer     Aller en bas de page

Fait de tout coeur pour les poétesses, il ne saurait ne pas refléter leur magnificence car se serait un manquement inexcusable pour moi, poète, trop connaissant le goût du fluide qui les traverse.

Merci de l'avoir accepté, poétesse aux mots tendres

Poétiquement, ton lecteur

 
angetine au sol


J'ai juste rêver un jour que je pouvais rêver pour de vraie.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
3034 commentaires
Membre depuis
22 mars 2005
Dernière connexion
4 août 2016
  Publié: 24 jan 2008 à 03:35 Citer     Aller en bas de page

bien détourné! cet écrit est un doux hommage à la poésie, qui me fait rire, et qui me touche à chaque pas!!
j'ai aimé cette lecture emplie d'image et de magie!

amitié
bonne chance
angetine au sol

  Le parfum subsiste toujours au creux de la main qui offre la rose
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 24 jan 2008 à 07:24
Modifié:  8 févr 2008 à 19:52 par Hassan
Citer     Aller en bas de page

Tes mots sont pour moi un beau gerbe de fleurs

J'aime beaucoup, ma poétesse

Poétiquement, ton lecteur

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 4 févr 2008 à 10:18 Citer     Aller en bas de page


Je ne dirais qu'un mot merci Poète, poète qui sait faire parler son coeur merci ...

Amitiés Yvon

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 4 févr 2008 à 11:46
Modifié:  4 févr 2008 à 11:48 par Hassan
Citer     Aller en bas de page

Comment te dire merci, Yvon, pour ces si beaux mots.

Merci, poète

Poétiquement, ton lecteur

 
sourcerette


je ne cesserai de t'aimer!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
825 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2007
Dernière connexion
6 septembre 2010
  Publié: 3 mars 2008 à 07:10 Citer     Aller en bas de page

je suis passée, à travers tes mots
c'est très beau, je suis enchantée


amicalement

  sourcerette
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 3 mars 2008 à 08:57 Citer     Aller en bas de page

ô poétesse ! comme tes pas sont parfumés ... un grand merci, ma sourcerette de poésie.

Poétiquement, ton lecteur

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2893
Réponses: 23
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Nathalie (Acrostiches)
Auteur : Tendresse54
2ème Gagnant : Paroles à un rayon de soleil (Poèmes par thèmes)
Auteur : Billie
Blanc silence (Tristes)
Auteur : passe-rose
Tu m'as offert un rêve... (Amour)
Auteur : Serge
Prémices du temps (duo Alhéna & Guido) (Collectifs)
Auteur : Guid'Ô
A Kart (vers libres) (Amour)
Auteur : saldday
Embrass' moi comm' ça (Poèmes par thèmes)
Auteur : Mississipi2009

 

 
Cette page a été générée en [0,0707] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.