Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 7
Invités : 33
Invisible : 1
Total : 41
· romain candis · Jean · Caelie · Philippelliott · Lapoètesse · U-LICE
Équipe de gestion
· Lacase
12346 membres inscrits

Montréal: 29 juil 04:39:50
Paris: 29 juil 10:39:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: M'asseoir au soleil Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Deirdre

Correctrice


et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1945 commentaires
Membre depuis
30 juin 2006
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 21 jan 2008 à 16:22 Citer     Aller en bas de page

J’en rêve parfois
De revenir là…

Sur cette terrasse noyée de soleil
Et regarder les collines
Où mon enfance s’émerveille
Et où mon sourire s’illumine…

M’asseoir là
Sur la terrasse
De guerre lasse
Face aux bois

Sous le soleil
Dans la chaleur
Se laisser aller au sommeil
Et laisser couler mes pleurs…

Je me rappelle la chaleur de l’été
Sous mes pieds sur le grès
Et la lumière éclatante
Qui parfois me hante

M’asseoir là
En plein soleil
Regarder le ciel
Et penser à toi


Dans une chaleur d’abeille
M’asseoir au soleil
Dos au mur
Sans un murmure
Et pleurer…

  Je tiens pour certain que rien n'est jamais acquis...
Naej
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
3306 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 21 jan 2008 à 18:39 Citer     Aller en bas de page

D'accord avec In Poésie... Ravi de te relire....

  Carpe diem...
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 22 jan 2008 à 10:34 Citer     Aller en bas de page

Voilà c'est toi.....

Très heureuse de te relire sincèrement Deirdre.

Toujours cette mélancolie douce et envoûtante.

Merci pour ces mots, j'étais impatiente de te relire et je ne suis pas déçue.

Amitiés, Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
xebeche

Correctrice


please send me more, yellow birds...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
1454 commentaires
Membre depuis
31 octobre 2006
Dernière connexion
24 juin 2009
  Publié: 22 jan 2008 à 12:46 Citer     Aller en bas de page

ça faisait quelques temps qu'on avait pas eu le plaisir de te lire..
j'aime ce poème.
très doux.

à la fois triste et joyeux..

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 25 jan 2008 à 18:16 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Deirdre, je suis contente de te revoir, en plus tu nous gâtes avec un poème qui est très beau.J'ai adoré le tout.Amitié.Okana.

Dans une chaleur d’abeille
M’asseoir au soleil
Dos au mur
Sans un murmure
Et pleurer…

  Nicole chaput. *Okana *...
Deirdre

Correctrice


et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1945 commentaires
Membre depuis
30 juin 2006
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 26 jan 2008 à 12:17 Citer     Aller en bas de page

In poésie, Merci d'avoir apprécié mon texte

Lumi, merci pour ce commentaire qui me touche beaucoup !

soleildesiles, merci, contente que mon texte te plaise !

Naej, et moi je suis ravie de te revoir sous mes lignes !

claireau, merci beaucoup pour ce joli commentaire, j'apprécie vraiment

Mariesarah, contente que tu sois toujours là à me lire !

Kajak, merci pour ta fidélité !

xebeche, fidèle en lecture, je suis flattée du plaisir que tu prends à me lire

okana, merci ça me va droit au coeur !

  Je tiens pour certain que rien n'est jamais acquis...
homo-gènes


la douceur qui fascine et le plaisir qui tue... C Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
428 commentaires
Membre depuis
21 mars 2007
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 26 jan 2008 à 13:49 Citer     Aller en bas de page

contente de pouvoir te lire à nouveau ... J'aime toujours autant les émotions que tu me fais ressentir... cette douceur mélancolique .... vraiment très joli texte...

Amicalement

 
l'iconoclaste


iconoclaste j'ai brisé mon idole pour mieux en adorer les morceaux
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
1744 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2007
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 1er févr 2008 à 02:18 Citer     Aller en bas de page

Si tu t'appelles mélancolie...Chantait l'un de nos regrettés disparus, je lis peu souvent les poèmes tristes
étant plutôt porté vers l'optimisme, mais j'aime bien le ton de celui ci qui mélange des souvenirs heureux à l'état d'esprit actuel
l'iconoclaste

  l'iconoclaste
titeféeclaire

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
98 commentaires
Membre depuis
8 décembre 2007
Dernière connexion
17 octobre 2010
  Publié: 10 févr 2008 à 10:41
Modifié:  10 févr 2008 à 10:43 par titeféeclaire
Citer     Aller en bas de page

VOILA CLAIRE
je n'ai pu résister, et je suis allée après le tchat où nous avons fait connaissance, lire un de tes poèmes et je l'ai trouvé très beau et surtout empreint de douceur dans la nostalgie de ce qui fut et n'est plus

alors voilà pour toi tu pourras écouter tes mots les yeux fermés...
juste copier le lien dans google ou ta barre d'adresse et il s'ouvrira


http://www.archive-host2.com/membres/up/1086141494/POETES/ausoleillumi.mp3

 
Deirdre

Correctrice


et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1945 commentaires
Membre depuis
30 juin 2006
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 13 févr 2008 à 16:10 Citer     Aller en bas de page

Homo-gène, ravie de te revoir sous mes lignes...

l'iconoclaste, se réfugier dans les souvenirs heureux pour affronter la détresse présente... merci d'avoir apprécié mon texte...

headache, merci pour ta fidélité !

Mlle Citron, j'en suis ravie !

titeféeclaire, merci pour ta lecture, je la trouve magnifique ! (j'ai du mal à reconnaître mon texte) !

Rêve, merci pour ce commentaire qui me fait vraiment plaisir !

  Je tiens pour certain que rien n'est jamais acquis...
Deirdre

Correctrice


et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1945 commentaires
Membre depuis
30 juin 2006
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 7 mai 2008 à 11:54 Citer     Aller en bas de page

Thib, merci beaucoup pour ce commentaire qui me va droit au coeur...

  Je tiens pour certain que rien n'est jamais acquis...
James Cet utilisateur est un membre privilège


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
22179 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
27 juillet
  Publié: 20 juin 2008 à 13:10 Citer     Aller en bas de page

dommage que tu n'écrive pas plus c'est un réel plaisir de te lire .........

l'inspiration te reviendra certainement

bisous poétesse

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Deirdre

Correctrice


et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1945 commentaires
Membre depuis
30 juin 2006
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 7 août 2008 à 16:54 Citer     Aller en bas de page

Merci !

  Je tiens pour certain que rien n'est jamais acquis...
San Flyga


La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non à recevoir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
421 commentaires
Membre depuis
9 février 2012
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 26 avr 2012 à 13:58 Citer     Aller en bas de page

C'est là première fois que je vous lis, et je suis très agréablement surprise...Tant douceur dans votre poème...c'est superbe!

Amicalement,
San Flyga

 
Sarajevo

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
23 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2012
Dernière connexion
1er août 2013
  Publié: 25 nov 2012 à 14:53 Citer     Aller en bas de page

Toujours ce soleil, dur et tapant, doux sur mes lèvres.
Merci encore.

 
Celle qui rêve


Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. (Michel Audiard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
1634 commentaires
Membre depuis
25 avril 2012
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 11 déc 2012 à 14:19 Citer     Aller en bas de page

c'est vraiment magnifique... un coup de cœur... tes mots sont doux et reste dans la tête, comme une triste symphonie... ici tout est poésie.



  La distance qui relie la terre au ciel est celle de la pensée. (proverbes mongols)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2160
Réponses: 15
Réponses uniques: 12
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Le masque de givre (Autres)
Auteur : Lauriane
Des mots (Autres)
Auteur : Athenea
Les fleurs de la mémoire (Autres)
Auteur : Nymphette
Ces poètes-là (iii) (Amitié)
Auteur : Kaissy Tadrim
Sur les ruines de mon âme (Amour)
Auteur : Ashimati
Crunchy Lapin (Autres)
Auteur : Athenea
Je N’irai Pas A Vous ………. (Amour)
Auteur : l'iconoclaste
Passer l'hiver... (Amour)
Auteur : Deirdre
Puisque seule ... toujours (Tristes)
Auteur : Douce_émeraude
Solitaire (duo avec Nhand) (Collectifs)
Auteur : Lunastrelle
A L'insoumise... (Amitié)
Auteur : sourcerette
dansent les violons (Amour)
Auteur : luna78
A la recherche (Amour)
Auteur : Lunabelle
vieux (Tristes)
Auteur : Euge
Aveux décousus (nullepart avec sa Rose ) (Collectifs)
Auteur : Nullepart (Ailleurs)

 

 
Cette page a été générée en [0,1087] secondes.
 © 2000 - 2014 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.