Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 40
13016 membres inscrits

Montréal: 16 nov 23:59:37
Paris: 17 nov 05:59:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères (décembre 2013) : "Paillettes et poussières" :: Le Clown Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4507 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 9 déc 2013 à 10:14 Citer     Aller en bas de page

Trompette, roulements de tambour, il est là ! Un cirque.
Chapiteau étoilé sur la place du village.
C’est l’été, la soirée sera belle, cette musique
Remue les mille souvenirs de mon plus jeune âge.

J’irai rire avec les enfants, voir l’auguste
Et son compère le clown blanc, l’ami de la lune.
Saynètes, pantomimes loufoques mais toujours justes
Au cœur des enfants et au mien, l’infortune

De l’ami lunaire sous les paillettes de lumière
Déclenchera à n’en pas douter rires sonores,
Frissons de joies en ola extraordinaire.
Moqueries hilarantes sur tous leurs désaccords.

J’ai acheté mon billet, me voici placé
Sur le tout dernier gradin, place aux jeunes devant.
Le rang du bord de la piste leur est réservé
Pour être au plus près des clowns, de leurs jeux charmants.

Roulement de tambour, pluie de paillettes, ils arrivent
Nez rouge, et les trop grandes chaussures déclenchent le rire
Fausses chutes acrobatiques, l’hilarité s’avive
Et les yeux du public conquis brillent de plaisir.

L’auguste s’approche, prenant a témoin un bambin
Enthousiasmé, dit à son oreille un secret.
Le but de la tarte à la crème qu’il a en main
Et vlan, la tarte loupe le pauvre clown blanc de près.

Je remarque : Deux petits chaussons* de satin blanc
Sur son cœur dansent gaiement mais des poussières d’étoile
Embrument son regard, maquillage masque aux enfants
Un trop lourd secret, mais il veut, souhaite l’idéal.

Or mon regard de grand a vu la blessure.
Mon sourire se fige, mes pensées s’envolent vers lui.
Oui, j’ai compris, l’enfant, son petit, sa brisure
Au ciel d’amertume ne peut voir ses pitreries.



*Inspiration : chanson d’André Claveau – deux petits chaussons

  YD
Catwoman

Administratrice


« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
431 poèmes Liste
8317 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 9 déc 2013 à 14:29 Citer     Aller en bas de page

J'aime comme tu as traité de ce sujet. Le monde du cirque même s'il y a un côté clown triste.
En ces temps de festivités, c'est de circonstance et çà fait du bien de retrouver notre âme d'enfant.
Catherine

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
3934 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
17 février
  Publié: 9 déc 2013 à 14:30 Citer     Aller en bas de page



Que belles sont ces paillettes qui voltigent et fêtent !

On y est en direct sur les bancs de ce cirque éblouissant...et les clowns trônent hilarants....

Mais Quelle Chute....
Belle performance de plume, cette émotion finale, lourde qui nous laisse bouche ouverte...d'effroi !



Très agréable lecture !

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4507 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 10 déc 2013 à 05:40 Citer     Aller en bas de page

Cat. Ballandine

Merci d'avoir laissé un petit mot. le thème demandait une opposition entre paillettes et poussières, ce poème repose donc sur la joie et la tristesse difficile de faire autrement

Amitiés

yvon

  YD
Lunimelia
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
342 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
11 mai
  Publié: 12 déc 2013 à 10:38 Citer     Aller en bas de page

Une histoire bien racontée mais quelle fin tragique...
Cela dit ça colle très bien au thème donc

  Hélène
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
14432 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 12 déc 2013 à 12:13 Citer     Aller en bas de page

un sujet qui inspire : les clowns
ses êtres qui font tout pour ramené le bonheur dans le coeur et les yeux des enfants
mais après le spectacle ils rentrent dans leur quotidien, parfois triste
bel écrit

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4507 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 12 déc 2013 à 12:52 Citer     Aller en bas de page

Réellealice, Mido ben

Merci pour vos petits mots
Amitiés

yvon

  YD
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre
  Publié: 12 déc 2013 à 15:13
Modifié:  12 déc 2013 à 15:15 par Chris-Charmeur
Citer     Aller en bas de page

Yvon,


Je préfère laisser mon passage en musique, sur cette chanson.

Le lien, si des gens veulent écouter....
chanson d’André Claveau – deux petits chaussons
J'ai été scotché par cette chanson... Une fois écoutée, le poème en devient encore plus pourvu de tant d'émotions...

J'aime beaucoup la fin de cette chanson, quand il dit qu'un clown ça eut mourir d'amour... A cela en n'est tragique, au contraire c'est beau... L'amour au fond de nous, caché par pudeur et vérité, invisible aux autres avec leur propre vision des choses sans savoir vraiment...
Touché !... Et c'est rare !... Alors chapeau !...

Joyeux Noel à toi !



KIWI

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4507 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 12 déc 2013 à 16:38 Citer     Aller en bas de page

Mon KIWI

Merci deux fois 1 pour ton passage que j'apprécie toujours 2 pour le lien que tu as mis pour la chanson ( il va falloir que j'essaye d' ajouter des liens).

la chanson relate l'amour du clown pour sa belle, j'ai choisi l'angle de l'enfant les petits chaussons sont les chaussons d'un enfant qui n'est plu.
Pour la petite histoire, j'ai eu les chaussons de mon fils accrochés au rétroviseur intérieur de ma voiture pendant au moins 10 ans, pour me rappeler ma responsabilité et ma vigilance dans la conduite de mon auto.

joyeux Noël pour toi et ta famille.

Yvon

  YD
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars
  Publié: 13 déc 2013 à 03:23 Citer     Aller en bas de page

Paillettes et poussières...

Tu as fait du thème du mois un très beau poème sur les fêlures d'un clown triste
J'ai aimé le regard de l'enfant et par comparaison celui de l'adulte...
J'ai particulièrement aimé ta petite histoire... les chaussons de ton fils accrochés au rétroviseur pour te rappeler toujours ta vigilance et ta responsabilité...
Une petite note personnelle que j'apprécie beaucoup et qui apporte beaucoup d'amour ...
Merci

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4507 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 13 déc 2013 à 09:31 Citer     Aller en bas de page

Sidonie

Merci pour ton commentaire qui me touche beaucoup. Le clown n'est pas seul à masquer sa blessure, il y a des milliers de personnes qui donnent le change, la solitude est bien souvent le lot de beaucoup et montrer ses fêlures n'est pas toujours compris des autres.

Amitiés

yvon

  YD
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre
  Publié: 13 déc 2013 à 16:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de YD
Mon KIWI

Merci deux fois 1 pour ton passage que j'apprécie toujours 2 pour le lien que tu as mis pour la chanson ( il va falloir que j'essaye d' ajouter des liens).

la chanson relate l'amour du clown pour sa belle, j'ai choisi l'angle de l'enfant les petits chaussons sont les chaussons d'un enfant qui n'est plu.
Pour la petite histoire, j'ai eu les chaussons de mon fils accrochés au rétroviseur intérieur de ma voiture pendant au moins 10 ans, pour me rappeler ma responsabilité et ma vigilance dans la conduite de mon auto.

joyeux Noël pour toi et ta famille.

Yvon



Et moi, depuis 5 ans, j'a les grosses godasses de ski de Péné accrochées à mon cou.. Elle me l'oblige....

KIWI

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
283 poèmes Liste
2430 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 17 déc 2013 à 00:42 Citer     Aller en bas de page

Un hybride ce clown, avec la force de toute l'humanité en lui...
La piste aux étoiles dans la poussière...

Merci Yvon de ce rêve aux apparences trompeuses


Marchepascal


    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4507 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 18 déc 2013 à 09:22 Citer     Aller en bas de page

MarchePascal

Merci pour ton passage commenté

Amitiés

yvon

  YD
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
3208 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 20 déc 2013 à 13:13 Citer     Aller en bas de page

Un vrai bijou !
Les sourires cachent quelquefois des larmes derrière un masque de clown..
Un regard d'innocence, douce nostalgie... Abîmé par la maturité.
J'aime le parallèle enfant/adulte, si bien imagé.
Des mots d'une puissance qui me touche beaucoup.
Merci
Amitiés.
Emme.

  la vida son dos dias...vivelos !
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4507 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 21 déc 2013 à 09:22 Citer     Aller en bas de page

Emme

Meci, ton appréciation me touche beaucoup

Amitiés et bonnes fêtes de fin d'année

yvon

  YD
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4507 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 7 jan 2014 à 05:12 Citer     Aller en bas de page

André

C'est vrai, j'aime les artistes de cirque, c'est un tel boulot qui est souvent pas payé en retour, il en faut du courage et des heures de répétition pour amuser les spectateurs et surtout les enfants.

Amitiés

Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 982
Réponses: 16
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0469] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.