Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 24
Invisible : 0
Total : 27
· marchepascal · Kanth · Lafleurquirime
13170 membres inscrits

Montréal: 2 juin 04:27:51
Paris: 2 juin 10:27:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères (septembre 2013) : "Terre brûlée" :: Zahra Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 9 sept 2013 à 12:30
Modifié:  11 sept 2013 à 04:11 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page



Photo personnelle – Octobre 2009 – 42° -
Sud Marocain – Village aux environs de Tiznit –
120 kms au Sud d’Agadir


Zahra

Accablante chaleur,
Terre aride, sauvage
Le jardin brûle et meurt,
Sous un ciel sans nuage.

Le temps ne compte plus.
Plus un cri, plus un bruit
En silence absolu
La vie s’est assoupie.

L’astre de feu, dehors, est maître,
Chez toi, il me semble renaître,
Dans la grande pièce aux murs blancs,
Hors de portée, et loin du temps.

Sur la table, le thé sucré.
Tapis, coussins éparpillés,
Rires étouffés, mots chuchotés,
Arabe, français, entremêlés,

… Ainsi est née notre amitié.





Sidonie... 9 Septembre 2013






  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22545 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 9 sept 2013 à 13:08 Citer     Aller en bas de page

Belle évocation, conjuguant la lumière et l'ombre, la sécheresse de la terre et la douceur des cœurs

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 10 sept 2013 à 02:23 Citer     Aller en bas de page

Merci Aude,
Le Maroc loin des clichés touristiques, terre brûlée, aux portes du désert, où les femmes veuves avec trois enfants, comme Zahra, n’ont aucune aide financière et forcent l’admiration par leur détermination. Zahra a fini elle-même sa maison, n’a jamais pu s’acheter des meubles, à part une table basse et un sofa …
Mais quel courage !

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5408 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 10 sept 2013 à 03:54 Citer     Aller en bas de page

Une carte postale qui réchauffe... le corps et le cœur.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 10 sept 2013 à 05:12 Citer     Aller en bas de page

On ressent en effet toute la chaleur de ce peuple et de ses paysages

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
15173 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 10 sept 2013 à 10:10 Citer     Aller en bas de page



Beau et chaud !

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5477 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 10 sept 2013 à 10:56 Citer     Aller en bas de page

Aude m'a devancé, je ne vais pas répéter son commentaire - j'ai bien aimé ma lecture.

Amitiés

Yvon

  YD
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 10 sept 2013 à 11:15 Citer     Aller en bas de page

Un écrit plein de chaleur tant d'amitié que de soleil...

Alex

 
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 10 sept 2013 à 12:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sidonie

Sur la table, le thé sucré.
Tapis, coussins éparpillés,
Rires étouffés, mots chuchotés,
Arabe, français, entremêlés,

… Ainsi est née notre amitié.



Je t'assure...En Croatie c'est le même principe... Et aussi sur LPDP,mais version virtuelle...

J'aime... J'aime beaucoup... Et pourquoi ?... Parce que le texte est simple (venant de moi, cela doit faire zarbi !... )...
Il y a l'idée et ensuite l'écrit qui suit tout naturellement... Sans idées pas de textes...

Et je devine bien que tu as l'esprit fertile !... Wouuaahhh!... C'est bon, ça... Tout bon, comme fin de commentaire...

Chris

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9406 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 10 sept 2013 à 15:00 Citer     Aller en bas de page

J'y étais au Maroc, à Tiznit.
C'est chaud aussi bien la terre que les cœurs. Ca me réchauffe moi-même.

Bisous,
Cath

 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 11 sept 2013 à 03:37 Citer     Aller en bas de page

Merci pour vos commentaires ...
oui, sur LPDP aussi quelquefois, en MP..
Mais pas toujours.. "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.." J'y crois pas une seconde...
Par contre, le partage des mots, j'aime bien..
Et quand le virtuel devient réalité...C'est fabuleux..
Mais là, je m'égare, loin de Zahra, et de la terre brûlée du Sud Marocain où je ne suis plus retournée.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 11 sept 2013 à 17:40
Modifié:  17 sept 2013 à 04:08 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page

Bizarre, j'étais sûre de t'avoir déjà laissé un commentaire... enfin, parfois la pensée va plus vite que la main... J'ai aimé ce poème qui restitue bien le souffle court des grosses chaleurs, le sentiment d'une vie qui se ralentit sous le soleil, et à l'ombre de la maison, la vie intérieure comme une oasis, et une belle amitié qui transcende les différences.


Blottie

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 11 sept 2013 à 19:28 Citer     Aller en bas de page



Je ne suis jamais allée au Maroc encore, mais grâce à ton poème me voici plongée dans ces terres arides, cet univers où un soleil de plomb s'abat et l'hospitalité de ce pays...
Ton poème est un véritable dépliant pour attirer les touristes! C'est tout simplement très beau!


Amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 12 sept 2013 à 05:13 Citer     Aller en bas de page


Le temps ne compte plus.
Plus un cri, plus un bruit
En silence absolu
La vie s’est assoupie.


Sido

En lisant ce poème, en regardant cette photo, que de souvenirs me reviennent en mémoire.

Sur la table, le thé sucré.
Tapis, coussins éparpillés,
Rires étouffés, mots chuchotés,
Arabe, français, entremêlés,


Que de rencontres merveilleuses. Le voyage n'est il pas fait pour cela...
Hélas ! Si mon âge le permettait, un tel poème me donnerai vraiment l'envie de repartir

Amicalement
Un grand bonjour de ma part à Marseille
Cette ville, n'est-elle pas la ville du "Départ"

jac

  jb
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 13 sept 2013 à 03:11 Citer     Aller en bas de page

Pétale,
Jeanne : c'est exactement cela .. Un moment de repos pour Zahra après toutes les corvées de la matinée... Elle fait le pain pour toute la famille dès six heures le matin...
Sybilla : Pas un brin d'herbe, seulement des figuiers de barbarie et des arganiers (c'est la région des arganiers et leur presque seule richesse), pas de mer, pas d'ombre..
Mais la chaleur et l'aridité de la nature..
Et l'hospitalité des gens de là-bas..
Alors les touristes ? J'en ai pas vu beaucoup..
Mais à Agadir, oui.. et la plage d'Aglou
Kyrice, oui, je suis sûre que toi tu aimerais..
Les voyages ! J'ai eu la chance d'en faire de très beaux.. mais je n'ai pas ton talent pour les raconter et je le regrette beaucoup..
Merci à vous quatre.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
117 poèmes Liste
3468 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 15 sept 2013 à 04:29 Citer     Aller en bas de page

Tu dépeins à merveille la torpeur qui règne là-bas !

Je rejoins le commentaire d'Aude.

Bravo.

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 16 sept 2013 à 04:00 Citer     Aller en bas de page

Merci le poète masqué..

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16348 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 17 sept 2013 à 12:47 Citer     Aller en bas de page

en tant que maghrébin ce poème me touche et il y a beaucoup de zahra chez nous
ses femmes qui sont une fierté , une abnégation contre le temps, la terre, le manque de moyens
et malgré tout ses conditions ils t'accueillent avec un grand sourire

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 18 sept 2013 à 03:37 Citer     Aller en bas de page

Merci Mido
Je crois que plus que quiconque tu connais Zahra...
Son courage, sa fierté, sa force..

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 29 sept 2013 à 04:36 Citer     Aller en bas de page

Merci Odin...
Cosmonaute... Juste en écriture alors...

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1697
Réponses: 19
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1108] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.