Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 406
Invisible : 0
Total : 410
· pyc · Cidnos · Fried · ori
13151 membres inscrits

Montréal: 1er avr 03:19:58
Paris: 1er avr 09:19:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L'oiseau de bonheur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 18 mars 2009 à 15:08 Citer     Aller en bas de page

L'oiseau de bonheur


L'hiver sera froid
Et long
Sans ta chaleur
Tu t'envoles déjà
Quand les arbres s'habillent
De guenilles de feu
Mon coeur crie au revoir
Dans ton sillage léger
Au printemps prochain,
Bonheur!

Survole ces pays
Lointains
Où les gens ne vivent
Que pour effleurer tes ailes
D'oiseau d'allégresse
Leurs âmes s'embraseront
Rien qu'en te voyant passer
Dans leur ciel trop étroit
Tu es un miracle pour l'Homme,
Bonheur!

J'entends ta voix
Résonner
Va chanter la douceur
Dans les déserts d'émotions
Donne les couleurs au noir
Et la clarté au matin
Apprends ton hymne
A ceux qui sont malheureux
J'ai foi en toi,
Bonheur!

Tes plumes de soleil
Ravivent
Des brasiers éteints
Par les vents de tristesse
Tu brilles dans chaque humain qui rit
Un seul, des centaines et puis des millions
Tu es en somme
Le monde entier
Je te porte en moi,
Bonheur!

Une vie sans t'apercevoir
Ne vaut rien
J'ai rêvé mille fois
De t'empêcher de partir
Mais si je t'enfermais
Tu te laisserais mourir
Comme le ferait un oiseau migrateur
Que l'on met en cage
Tu es de ceux qui ne s'apprivoisent pas,
Bonheur!

Va offrir tes caresses
A un autre
vole, oui vole sans fin
Je t'aime libre
Sans chaînes pour t'entraver
Sans maître ni règles
Nourri de déraison
Pour enchanter la vie
Je sais, Bonheur, que tu reviendras
A tire d'aile





Echo

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 18 mars 2009 à 15:54 Citer     Aller en bas de page

de très belles métaphores .. merci

amitiés
james

  Membre de la Société des poètes Français.
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 18 mars 2009 à 16:37 Citer     Aller en bas de page

très joli poème

des mots métaphoriques expriment de la douceur et beaucoup de gentillesse ....

merci pour ce partage

très amicalement

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1523 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
26 mars
  Publié: 19 mars 2009 à 03:38 Citer     Aller en bas de page

Quelle belle métaphore !

Vos mots sont une plume sur cet oiseau puisqu'ils nous apportent le bonheur de lire de si beaux poèmes emprunts de tant de délicatesse...

LYKAN

 
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 19 mars 2009 à 06:27 Citer     Aller en bas de page



J'aime ton poème très beau et plein de sagesse.

Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1023 poèmes Liste
16518 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 19 mars 2009 à 09:00 Citer     Aller en bas de page

parler du bonheur comme tu le fais ici avec beauté, c'est vraiment enchanteur pour l'esprit...le soleil perce les nuages après une telle lecture.
ta plume est très jolie, écho !
amitiés les plus sincères à toi.
pyc.

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 19 mars 2009 à 10:03 Citer     Aller en bas de page

salammbô : contente que ça t'ai plu

James : merci à toi pour tous tes commentaires qui me réchauffent le coeur

clovis : c'est très gentil de ta part! merci

Lykan : contente que cet oiseau t'ait apporté un peu de bonheur! merci de m'avoir lue

Athenea : merci de tout coeur pour ton passage (sagesse?? tu crois?? n'exagérons rien je suis trop jeune pour être sage )

pyc : le bonheur je le vois comme un oiseau qui sillonne le ciel, et qui vole, vole sans fin. un peu cliché mais bon!
merci à toi



Merci à tous, vous me faites là un grand plaisir! C'était la première fois que j'écrivais de la poésie "gaie", je suis plus habituée au triste. Mais vos commentaires me font penser que je ne m'en suis pas trop mal tirée
Bonne journée à tous!

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 22 mars 2009 à 10:01 Citer     Aller en bas de page

Autant de merci que je peut t'offrir laghzali!

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 23 mars 2009 à 15:01 Citer     Aller en bas de page

Merci

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 8 avr 2009 à 11:13 Citer     Aller en bas de page

Merci de m'avoir lue
Et contente que ça te plaise

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 27 avr 2009 à 13:32 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux amendine et purdou

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 909
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0424] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.