Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 290
Invisible : 0
Total : 290
13090 membres inscrits

Montréal: 23 juil 20:31:30
Paris: 24 juil 02:31:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Métal - Esteban &aude Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 19 nov 2012 à 17:24
Modifié:  20 nov 2012 à 05:08 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page



Enfin j’entre en crise
Envie de te tenir en joue
Ta vulve énervée je vise
De mon canon fou

Cible émouvante, envoûtante

Je veux bien, allons,
Te servir de cible
Remplis-moi de plomb
C’est doux quand tu cribles

Je me rends, je m’incline

Souvent sous le joug de ta lance
Je joue, en garce, de ma langue
J’entre en transe dans ta danse
Juteuse comme une mangue

Lime moi bien que je reluise

Je tire plusieurs coups
Mes reculs font avancer
Tes hanches par à-coups
Trou tiède comme l’acier

Je te chevaucherai encore

Te passant au fil de ma dague
J’affuterai ma lame à ton âme
Qui ne sera plus jamais plus vague
Le fer pénètre sa dame




  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
3939 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
1er juillet
  Publié: 19 nov 2012 à 17:47 Citer     Aller en bas de page




Quel tir ! ce tir plein centre !

C'est une joute qui enjambe en force les désirs !

Puissant combat ...au plaisir ....

Bravo à vous deux !





  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 19 nov 2012 à 17:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de ballandine



Quel tir ! ce tir plein centre !

C'est une joute qui enjambe en force les désirs !

Puissant combat ...au plaisir ....

Bravo à vous deux !







Merci Ballandine ! Ravie que tu aimes !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
439 poèmes Liste
8546 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 20 nov 2012 à 02:46 Citer     Aller en bas de page

Aude,
Quelle chevauchée fantastique ! Pour une fois que les tirs sont salvateurs.
Catherine

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
439 poèmes Liste
8546 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 20 nov 2012 à 02:46 Citer     Aller en bas de page

Et Esteban, pardon.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 20 nov 2012 à 04:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
Aude,
Quelle chevauchée fantastique ! Pour une fois que les tirs sont salvateurs.
Catherine



Pan-pan cul-cul ! Merci Cath
(Esteban n'est pas membre de LPDP mais il sera charmé de tes bravos)

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Dreïka


La nuit nous unit tous !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
10 novembre 2012
Dernière connexion
12 décembre 2013
  Publié: 20 nov 2012 à 06:19 Citer     Aller en bas de page

Superbe duo qui se livre en combat rapproché.
Bravo Aude
Bravo Esteban

Respectueusement

Dreïka

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 20 nov 2012 à 06:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de Dreïka
Superbe duo qui se livre en combat rapproché.
Bravo Aude
Bravo Esteban

Respectueusement

Dreïka



Combat à brûle pourpoint en effet.
Merci de ta lecture Dreïka

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 20 nov 2012 à 10:10 Citer     Aller en bas de page

Citation de L'Incertaine
j'aime beaucoup cette façon d'oser, bien dosée, et le vocabulaire est joliment détourné



Il faut caresser le fer tant qu'il est chaud !

Bises l'Incertaine

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9799 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 21 nov 2012 à 13:39 Citer     Aller en bas de page

Aude Esteban

La mire était apparemment bien placée, c'est comme dans les westerns ils ne rechargeaient jamais leurs armes ....

joli

Sélénaé Pan.... Mince le coup est parti tout seul

BiZZzzzz

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 21 nov 2012 à 13:49 Citer     Aller en bas de page

Citation de SélénaéLaLouveFéline
Aude Esteban

La mire était apparemment bien placée, c'est comme dans les westerns ils ne rechargeaient jamais leurs armes ....

joli

Sélénaé Pan.... Mince le coup est parti tout seul

BiZZzzzz



En plein dans le mille Sélé

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1026
Réponses: 10
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0383] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.