Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 20
Invisible : 1
Total : 24
· M@rselO · goliath · samamuse
13035 membres inscrits

Montréal: 19 sept 03:18:15
Paris: 19 sept 09:18:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Intempo - Ashimati & Feu Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7039 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 4 sept 2012 à 18:42
Modifié:  4 sept 2012 à 19:45 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page


Intempo


La neige a recouvert les lauzes
D'une écharpe de soie blanche
Mais quand sous le soleil morose
La neige a recouvert les lauzes
Il me vient alors quelques proses
D'une main caressant ta hanche
La neige a recouvert les lauzes
D'une écharpe de soie blanche

Et dans l’ancien chalet en bois
Le feu ronronne avec ardeur
Le temps se défait sous nos lois
Et dans l’ancien chalet en bois
Mon sein palpite sous tes doigts
Quand je m’osmose à ta langueur
Et dans l’ancien chalet en bois
Le feu ronronne avec ardeur

Pour illuminer ton regard
La nuit nous offre ses étoiles
Alors comme un très vieux bagnard
Pour illuminer ton regard
A genoux, sans tabou, sans fard
Je me griserai à tes voiles.
Pour illuminer ton regard
La nuit nous offre ses étoiles


Ashimati et Feudebelt
4 Septembre 2012

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
21264 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 5 sept 2012 à 05:20 Citer     Aller en bas de page

Très jolie musique intime. J'aime les évocations et le rythme, les contrastes du chaud et du froid, la musicalité.
Bref un duo particulièrement réussi…
Bravo

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Magnolia Forever Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
15414 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 5 sept 2012 à 08:28 Citer     Aller en bas de page

De très jolis triolets...J'ai une passion pour ces formes poétiques anciennes mais toujours à la mode...

Merci à vous deux...

Alex

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 5 sept 2012 à 10:57 Citer     Aller en bas de page

encore meilleur à deux que séparément.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
21264 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 5 sept 2012 à 14:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de Marcel42
encore meilleur à deux que séparément.
Cordialement,
Marcel.



Ah toi aussi tu as remarqué ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Ashimati Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
319 poèmes Liste
7206 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 5 sept 2012 à 17:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Marcel42
encore meilleur à deux que séparément.
Cordialement,
Marcel.



Ah toi aussi tu as remarqué ?



Éternellement coquine , j'adore

 
Christophe DOMSIC


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
7512 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 6 sept 2012 à 09:27
Modifié:  6 sept 2012 à 09:29 par Christophe DOMSIC
Citer     Aller en bas de page


♥ (.°\=/°.) ♥。*.★* Feu & Ashimati*★ 。♥ (.°\=/°.) ♥*

Deux corps en osmose pour un écrit en osmose. Deux poètes que l’on retrouve souvent en collectif… Belle union durable signe j’imagine d’une très forte amitié. Bonne route à vous[/color] deux.



...............ılılı.. ViT@LiC♥ ♫ ♪ ..ılılı............


PS : J'ai du lire la définition du mot Lauze dans le dictionnaire... Encore un mot que j'apprends... Chouette !

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Ashimati Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
319 poèmes Liste
7206 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 10 sept 2012 à 20:26 Citer     Aller en bas de page

Un bon feu de bois et deux corps alanguis sur le sol (enfin sur la peau de bête), c'est un vieux truc qui fait toujours rêver.
Le vivre c'est mieux
Merci de votre visite
Amitiés et bises
Thierry

 
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7039 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 13 sept 2012 à 01:56 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous d'être passés sous ces lignes
Amicalement
Feu

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
20869 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 16 sept 2012 à 12:31 Citer     Aller en bas de page

J'ai tort de ne pas être assidue aux poèmes collectifs, ce poème m'a passionnée, je me représente la scène, deux corps enlacés .....Le vieux chalet au toit de lauzes ( on en trouve plus beaucoup ), la chaleur d'un feu de bois.....Tout dans cette poésie nous porte à rêver
Merci à tous deux
ODE 31 - 17

  OM
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7039 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 16 sept 2012 à 13:39 Citer     Aller en bas de page

ODE, non on ne trouve plus beaucoup de toits en lauzes, pourtant, que c'est beau.
Suis contente que ces mots t'aient portée au rêve.
Merci d'être entrée dans ce chalet.
Amitiés.
Feu

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
3037 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 16 sept 2012 à 17:58 Citer     Aller en bas de page

J'étais passé sans "vous" voir...dommage.
C'est

Amitiés à vous deux.
RA

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7039 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 18 sept 2012 à 16:12 Citer     Aller en bas de page

RA merci de ton escale et de ton appréciation

Amicalement
Feu

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 712
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0532] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.