Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 13
Invisible : 0
Total : 15
· Allantvers · Omo
13153 membres inscrits

Montréal: 6 déc 23:42:45
Paris: 7 déc 05:42:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2013 (semaine 4) : "Dans ses yeux" :: Long feu [ Eliawe et Ishtar ] Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 5 août 2013 à 06:19
Modifié:  5 août 2013 à 07:08 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Long Feu



J'ai vu brûler dans sa pupille
Les flammes nuit de mon enfer
Et l'ombre de sa main faucille
Se poser sur ma peau de verre.

Il a laissé mille fissures
Courir sous sa paume de glace
Où le rouge de mes blessures
Comme une encre a gravé sa trace.

J'ai cherché dans ses yeux ouverts
L'ombre d'un regret, d'un remords ;
Il n'y restait que les travers
Conduisant à la presque-mort.

J'avais cru pouvoir le hanter
Mais c'est son spectre qui me suit :
Je l'entends venir chuchoter
Jusque dans le gris de mon lit.

Il a cousu dans mon regard
Un sourire aux dents acérées
Et, confiant mon âme au hasard,
D'un pas serein s'en est allé.

J'ai osé arracher les fils
Qui me reliaient au silence
Car j'ai connu longtemps l'exil
Et son manteau d'indifférence.

Je garderai de ses iris
La brûlure des souvenirs,
Mais de ces pensées-cicatrices
J'ai décidé de m'affranchir.


 
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15489 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 5 août 2013 à 09:34 Citer     Aller en bas de page

Un poème superbement écrit avec des mots qui glacent comme ses yeux au regard acéré..avec une libération finale...personnellement, j'aime beaucoup....

Merci à vous deux....

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8725 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 5 août 2013 à 13:28 Citer     Aller en bas de page

Un texte assez noir pour que je l'apprécie.
La fin finit bien. Ouf !

2 jolies plumes, Mesdames, qui s'accordent décidément parfaitement.

Catherine

 
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
15 février
  Publié: 5 août 2013 à 14:11 Citer     Aller en bas de page



Un alliage poétique qui ne sera pas éphémère !

Bravo à toutes les deux, j'ai les yeux grands ouverts !

  Vers Cassés
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 5 août 2013 à 17:17 Citer     Aller en bas de page

Bravo à vous deux, j'ai adoré ma lecture, il y a des vers qui me fascinent.



James

  Membre de la Société des poètes Français.
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1536 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 5 août 2013 à 17:45 Citer     Aller en bas de page

Un poème fort puissant. C'est très intelligent d'avoir concentré toute la souffrance que l'on peut ressentir, toute la rancœur qu'on peut éprouver pour quelqu'un, par le regard, par les yeux de cette personne " détestée ". Je pense que c'est ce que vous avez voulu faire ressortir dans ce poème. Pour ça, il faut l'art et la manière. Et ça, vous l'avez toutes les deux, Eliawe et Ishtar. Bravo ! A bientôt !

 
marchepascal


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
2581 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 6 août 2013 à 00:38
Modifié:  6 août 2013 à 00:40 par marchepascal
Citer     Aller en bas de page

L'harmonie de deux pensées allongées dans un thème pas si simple à retomber du bon côté ...

Votre vision me plaît énormément merci


Marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
lepoetedusud

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
24 juin 2013
Dernière connexion
10 octobre 2013
  Publié: 6 août 2013 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

Brillant... De nombreuses images et d'émotions une écriture délicieuse

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
22013 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 6 août 2013 à 03:35 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux, une lecture qui ne laisse pas insensible...
Souvent l'on entend dire " Si ses yeux avaient été des revolvers " Cela me fait un peu penser à cette phrase.
Mais le poème que vous nous avez proposé est d'une puissance qui fait frissonner, de belles descriptions, bravo à vous deux. J'ai aimé
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 6 août 2013 à 04:52 Citer     Aller en bas de page

Alex : Je suis heureuse que tu aies apprécié notre collaboration. Merci à toi.

Catherine : Tu aimes donc les textes sombres ? L'idée d'écrire avec Eliawe me trottait dans la tête depuis un petit moment. Je suis contente que ça ait pu se faire.

Vers cassé : Garde les yeux ouverts, c'est plus prudent en effet.

James : Merci pour tes mots plus qu'encourageants.

Allana : Finir sur une note d'espoir... Du sombre peu naître le mieux. Tout est possible.

Jean-Claude : Nous n'avons pas voulu parler d'amour dans ce thème qui pourtant, l'appelait. On dit que « les yeux sont le miroir de l'âme », mais quand l'âme est absente, que reflètent–ils ?

Marchepascal : Le côté de la chute est toujours le bon, tout dépend de l'endroit où l'on se trouve.

Le poète du sud : Merci beaucoup ; les mots commencent à me manquer...

Ode : Rhoo. On va finir par croire que j'aime le sombre et le frisson Merci ma jolie.

Merci encore à vous tous. J'ai beaucoup aimé cette collaboration. Notre ping-pong d'écriture a trouvé assez facilement son rythme de croisière.
Un merci particulier à Eliawe pour avoir accepté d'écrire avec moi. J'suis trop fière.

Magali

 
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 6 août 2013 à 07:13 Citer     Aller en bas de page

Joli tout plein

Merci pour votre duo que j'ai adorée lire

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5146 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 6 août 2013 à 08:53 Citer     Aller en bas de page

Magali, Eliawe

Superbe poème,! il me semble que le côté sombre est une proposition de Magali. Je peux me tromper, mais je trouve souvent de la souffrance dans ses textes.

j'ai adoré ma lecture

Amitiés
Yvon

  YD
ChêneBourg
Impossible d'afficher l'image
C'est encore mieux quand c'est fait avec plaisir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
446 commentaires
Membre depuis
4 février 2013
Dernière connexion
4 mars 2015
  Publié: 7 août 2013 à 01:04 Citer     Aller en bas de page


La vie n'est pas que rose pour elles,
Sur les épines la fleur n'est que plus belle.
Un beau poème écrit ici par deux belles.

Amitiés poétiques et chaleureuses.

Alain

 
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 7 août 2013 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

Un coup de coeur ..
Bravo pour le duo..
et pour la chute ..
Peut être pas aussi facile de s'affranchir des souvenirs, même quand on le voudrait..quelquefois.
"Je garderai de ses iris
La brûlure des souvenirs,
Mais de ces pensées-cicatrices
J'ai décidé de m'affranchir."

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 7 août 2013 à 03:51 Citer     Aller en bas de page

Ladysatin : Merci pour vos mots sous les nôtres.

Yvon : je serais donc une spécialiste de la "sombritude" ? Bon, la prochaine fois, j'écrirai un poème potache digne de Patrick Sébastien. .... en fait, non. . Merci pour ta lecture attentive.

Pétale : merci ma douce. J'aimerais beaucoup aussi renouveler ce duo.

ChêneBourg : J'aime toujours autant tes commentaires délicats et quand ils deviennent compliments... Waouaou !

Sidonie : Ce n'est pas chose facile en effet. Merci Sidonie Jolie.

 
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
29 mai 2018
  Publié: 10 août 2013 à 02:30 Citer     Aller en bas de page

Merci Alex pour tes constants encouragements qui réchauffent le cœur.

Il aurait été étrange que nous fassions dans le texte clair... mais un jour, qui sait ? Merci Catherine.

Merci Vers cassés de ne pas apprécier les yeux fermés.

Merci James !

Lecture, relecture et plaisir du lecteur... ça c'est parfait, merci Allana !

Merci Jean-Claude, on ne voulait pas tourner ce thème en amour, alors on a pris un autre angle.

Marchepascal, merci d'être passé marcher par ici.

Merci aussi lepoetedusud.

Oui Ode, il y a sûrement quelque chose qui tue ou qui effraye dans ces yeux-là... merci !

YD, pour le côté sombre, je crains que nous ne soyons sérieuses concurrentes... pour la manière de l'écrire, par contre, il a bien fallu qu'on s'accorde. Merci.

J'ose espérer que tous les poètes ne sont pas des écorchés, et je sais que certains excellent à dire le bonheur simple, le quotidien, la nature... Mais pas moi, c'est certain, et chez Magali j'ai cru voir des soupçons de cela de temps en temps. Merci Pétale.

Ce n'est pas grave Alain, personnellement, je n'aime pas le rose. Merci.

La route est longue pour l'affranchissement et la liberté... Mais tant qu'elle est... Merci Sidonie


Et puis, surtout, merci à Magali d'avoir proposé le duo... depuis le temps que je l'espérais.

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 13 sept 2013 à 12:29
Modifié:  13 sept 2013 à 12:33 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Texte ciselé, texte noir. Des yeux qui obsèdent même après leur mort.
Brrrr à la relecture un texte qui glace.
Mais... parfois j'aime bien avoir peur
Merci à vous deux pour le partage




Une précision sur le titre : "long feu" est-ce dire que c'est perdu d'avance?
Car il me semble bien que la mèche qui fait long feu n’atteint pas son but mais qu'elle s'éteint.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 29 sept 2013 à 03:51 Citer     Aller en bas de page

Je ne pense pas que ça soit perdu d'avance. Tant qu'il y a de la vie, y'a d'l'espoir, hein ? Et une flamme qui s'éteint peut être rallumée parfois.

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 29 mars 2014 à 06:00 Citer     Aller en bas de page

Merci d'être allé lire ce poème. C'est toujours intéressant d'avoir un retour surtout, pour un texte un peu plus ancien.
Écrire avec Eliawe a été très facile.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2160
Réponses: 18
Réponses uniques: 15
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Le Banquet des Pastoureaux (Autres)
Auteur : SienKieWicz
(Poèmes par thèmes)
Auteur :
Boulevard de la vie (Poèmes par thèmes)
Auteur : ChêneBourg
L'hiver à la campagne (Autres)
Auteur : FeudB
Mes Songes Helléniques (Collectifs)
Auteur : Nymphette
"ma morphine" (Amour)
Auteur : Pageruler
Laissez-moi... (Autres)
Auteur : Bernylys
Sangsuelle (Textes érotiques)
Auteur : Tysha'Na
Rimoirs (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lacase
Les mots du temps (Poèmes par thèmes)
Auteur : Adamantine
Adieu Paris, Bonjour la vie. (Poèmes par thèmes)
Auteur : ChêneBourg
Lettre à V. : Vacance. (Lettres ouvertes)
Auteur : Adamantine
Flânerie au Quai d'amour... (Poèmes par thèmes)
Auteur : ballandine
Rêve de plume (Poèmes par thèmes)
Auteur : P'tit Ange Bleu
Attentat Sur Friandise (Poèmes par thèmes)
Auteur : La Brune Colombe

 

 
Cette page a été générée en [0,1902] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.