Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 332
Invisible : 0
Total : 334
· Gylfi · ]PeGaSe[
13575 membres inscrits

Montréal: 28 sept 17:55:16
Paris: 28 sept 23:55:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Lune Orphique Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 25 déc 2008 à 17:40
Modifié:  26 déc 2008 à 17:26 par Lykan
Citer     Aller en bas de page

LUNE ORPHIQUE


Luna belle et glaciale tu attires

Vers ton orbe blafard les âmes martyres

Par toi opèrent les métamorphoses damnées

De tous ces êtres doubles magnétiquement révélés



Sans cesse ils se perdent et toi tu les guides

Dans la nuit noire de leurs pensées obscures

Vers des horizons tantôt mielleux tantôt sanglants

Certains soirs bizarres ils portent tous un masque

Qui d’un amoureux qui d’un révolté qui d’un écorché



Luna Luna délivre-nous du mal

Luna Luna donne-nous l’épée



Berce-nous Luna nous sommes tes enfants

Malmenés souvent sur les chemins tortueux

Déraillés toujours par un sentiment

L’Envie

Attisé par Orphée créature vénérée



Ses ailes de fée je les arracherai

Dès qu’entre mes bras elle se réfugiera

Par un soir de lune pleine je regarderai s’épandre

A mes pieds son sang miroir réfléchissant

Ton éclat livide ton sourire contrit et ta peine visible

Ma lame scintillante tranchera l’Immonde



Luna Luna transcende l’Animal

Extirpe-le de moi ce soir je suis mal

Luna Luna délivre-moi du mal

Extirpe-le de moi ce soir je suis maudit

Extirpe-le de moi ce soir j’ai jeté le masque



Ecoute-moi Luna

Entends-tu comme je gueule

A ta face blanche

Ma soumission totale

Luna Luna forever

Ce soir c’est l’Autre moi

Ce soir tu le sais

Je ne suis plus que Loup


Lykan le 13 Novembre 2008

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 29 déc 2008 à 11:01 Citer     Aller en bas de page

Katia,
merci pour tes mots, oui la Lune a peut-être été un prétexte mais elle a été à l'origine de bien des révélations en ce qui me concerne.

L'Insoumise,
si tout n'était que dual, cela irait encore, mais je crois que les multiplicités vont bien au-delà du chiffre 2.
Merci pour ta visite et pour tes mots.

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15512 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 22 jan 2009 à 17:31 Citer     Aller en bas de page

Serait ce la "lune noire"...mémoire des âmes qui porte en elle tout l'obscur de l'être spirituel tombé dans la matière...c'est très beau et frissonnant.... Alex

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 23 jan 2009 à 03:31 Citer     Aller en bas de page

Quelle surprise que cet texte, si sombre, vous ait plu... J'ai parfois du mal à le relire jusqu'au bout en raison de sa violence.

C'est celui que j'avais écrit suite à la rupture d'une amitié (justement, nous en parlions hier) comme premier billet de mon blog. Naïvement, je pensais qu'assassiner Orphée dans ces mots suffirait à me la faire oublier. Pas tout à fait réussi...

Merci beaucoup pour votre appréciation.

LYKAN

 
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 16 févr 2009 à 03:21 Citer     Aller en bas de page

J'adooooooooore !

Quel plaisir de lire des mots que je découvre pour la première fois,

Quel plaisir de sortir du conventionnel,

Quel plaisir non dissimulé de te dire que je m'oriente vers tes écrits les yeux fermés car ils sont vraiment originaux,

Quel plaisir !!!!!!!!

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 16 févr 2009 à 09:02 Citer     Aller en bas de page

Ouf ! Je rougis...

Votre enthousiasme est... enthousiasmant !

Merci beaucoup, alors, tout simplement, vos mots me touchent.

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1027 poèmes Liste
16595 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 3 mars 2009 à 05:06 Citer     Aller en bas de page

malgré cette violence de l'écriture, je dois dire que j'ai été totalement embarqué par tes vers...Je n'hésite pas à le dire, j'ai eu plaisir à te lire tant ton écriture est brillante de talent.
je te dis bravo, lykan !
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 3 mars 2009 à 05:48 Citer     Aller en bas de page

Merci Pyc, tu n'as pas choisi le plus évident...

Tes mots n'en sont que plus appréciés.

LYKAN

 
Lastum


Même quand l'oiseau marche, on sent qu'il a des ailes. (Antoine-Marin Lemierre)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
24 octobre 2008
Dernière connexion
26 novembre 2011
  Publié: 4 mai 2009 à 11:26 Citer     Aller en bas de page

....je vois comme...quelques rayons lunaires perdus sous tes mots, au milieu des cris de la meute...
Dualité qui fait rage en chacun de nous...
Une très belle lecture, j'aime énormément la construction menant vers un but, la fin, le paroxysme...

Superbe,

Camille.

  Non. Et non. Jamais. Libre. Oui! Toujours. Alors non d'avance. Gardez vos chaînes dorés, j'ai mes tempêtes...
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 11 mai 2009 à 07:56 Citer     Aller en bas de page

Merci. Beaucoup !
C'est exactement cela.
Une naissance aussi.
Qui a tout changé.

Mes amitiés.

 
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 8 juil 2009 à 12:52 Citer     Aller en bas de page

Sous notre vernis ... qu'y a-t-il?
L'éducation, un bon équilibre, normalement nous empêchent de nous laisser aller à nos instincts sauvages. Une grave déception amoureuse, l'amitié trahie....donnent naissance à un maelström . La lune, la soleil, la majesté d'un arbre, la présence d'un animal: nous cherchons un secours. Je perçois cela dans tes vers. Cet appel, cette marée trouble qui te menacent .
Oui, c'est un poème pas facile à aborder. Pourtant, il est séduisant. Il accroche et retient.
Merci Lykan
Amicalement

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 8 juil 2009 à 13:08 Citer     Aller en bas de page

Le premier surtout de l'ère post orphique. Né de l'absence. Sans métrique, sans rimes. Le symbole du chaos !
Pas facile à aborder, en effet. Violent même. La colère de l'instant sans doute...

Merci MMR 11 pour cette analyse fort juste dans son ensemble.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1148
Réponses: 11
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0397] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.