Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 71
Invisible : 0
Total : 72
· marchepascal
13176 membres inscrits

Montréal: 4 juin 07:02:41
Paris: 4 juin 13:02:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2013 (semaine 3) : "Les mots du temps" :: Olimoméli Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
A.D(sl)
Impossible d'afficher l'image
Comment qu'c'est qu'on devient membre, chef?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
145 poèmes Liste
193 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2007
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 29 juil 2013 à 05:29 Citer     Aller en bas de page

Les mots du temps
Du temps mauvais,
Mauvais esprits et gros temps perdu,
Temps jaloux,
Tends la joue,
Sous le joug du temps,
La caresse de ton sourire qui va au ventre
Faire l’oubli et mon cri,
C’est le temps qui bâtit les prisons…

Temps qui fuit,
Temps qui passe et qui lasse,
Temps létal,
Tant l’été de pétale à l’étale de tes robes banales,
Légères,
Volant du temps mouche
Babille tom-tom gare aux totems retournés,
Diptère louche,
Qui fait sa couche dans les plis d’un avant…

Temps des mots, démographie, graphie du tant
Et du si peu sous le tant-tant d’un crin-crin tic-tac
C’est de la merde, cette horloge de tic et de couac !

Quoiqu’on en dise
Les suivantes n’ont le suc des friandises d’antan,
Premières,
La surprise sous le vert
Et les mots qui ne viennent à la bouche…

Temps des mots à l’instant,
Temps des vers au nombril de la mère,
Et le père tant et tant, hérons, hérauts impairs du temps !

Temps des mots perdus,
Muses tentaculaires,
Amuse gueule, cassée dans des bris de verts,
Fracassée au ressac des maux,
Printemps étés qui furent,
Automnes hivers engelures,
Temps qui passe, pas qui vont,
Pas qui sont et qui trépassent du son sous la semelle…

Temps des modes,
Modes du temps,
Souffleur de mots….

Temps des yeux aux mots cales d’un bateau blanc
Vocales du tant soit peu ne bouge pas,
Que je te croque,
Croquemitaine,
Vilaine anecdote au tiers d’un présent,
Carré vert mise hautaine ô gym de l’esprit,
Expiations, quart d’heure, éclats, instant,
Fragmentations, moment, constellations,
Bric-à-brac d’étoiles, grenier cellulaire,
Temps des mots, mots harpyc pour des cuvettes sans châsses…

Temps des mots, hémoglobine
Globules mouron cellules souchets french cancan
Ça boucane à la basse-cour quolibets boiteux dans la mare du ras-le-bol,
Et ma copine était hier,
La tête dans le bol, vapeur steamer,
Rubson aux craquelures de nos fuites…

En avant vent de bouche, face à dos,
Sac de mots, bec à poésie
Foin de mots,
Ci sise si belle à ma table poubelle
Cyber âge, née tique et ribambelles
Dentelles cyniques garde-fou à précipice
Chiourmes !
À tes souhaits !
Merci, tu me plais,
Mot poli à la taille fine d’un monopole impoli…

Mal d’été,
Températures caniculaires,
Rature cellulaire, signature
Éphémère…
Temps de sable et châteaux de mots…

Temps des mots,
Mots masques, mots mis sur un visage yeux clos à demi épiage d’éponge
Et on renait à chaque ivresse,
Après l’essorage !

Temps des mots,
Mots des temps,
Temps fugace,
Tant de grimaces
Tant que ça passe,
Ne maugréons !

Mots aux crayons
À ta bille de clown
À ma tranche de cake
Sur un lit de rosé couchant
Je t’aime au fond,
Tu bavaches potache,
J’achoppe à l’instant,
La fin n’est jamais acquise,
De droit et ton travers et si…

J’édifice comme j’écris
Tu dévisses,
On sonne l’hallali la lie de l’eau vinicole colle à nos basques
Quel Lalibala là, des aves à foisons dans le cloche de nos sons,
La libellule avala le songe d’un être chair à vers,
La larme à l’œil vague du temps qui vogue et à l’âme se découpe en lamelles
À vos microscopes j’en passe sous la coupelle,
Des mots intox si toc est le mot dit !

On touche le fond,
The end,
Le temps n’est plus à la volée,
Rideau les mots !

  Mon Saigneur il est l’Or la maison est au café !
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1710 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 29 juil 2013 à 17:35 Citer     Aller en bas de page

Que de mots ! Ça a dû t'en prendre, du temps ? Vertigineux et rythmé. Il y a du travail derrière et c'est du beau travail. Bravo ! A bientôt !

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 30 juil 2013 à 15:06 Citer     Aller en bas de page



Un jet......époustouflant..ces mots..



De l'ampleur, de la clameur, du délire, du vertige.....

De l'intelligence, de l'ironie...

On se perd, on se vautre, on s'emmêle et on se mêle...

C'est DE HAUTE VOLTIGE et les mots s'y plaisent...
.
.....nous plaisent....

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22885 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 31 juil 2013 à 10:21 Citer     Aller en bas de page

Il y a tant de mots, du dur, du tendre du sucré, des piqûres agréables....Pas celles d'un taon.
J'ai aimé te lire
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 31 juil 2013 à 18:05
Modifié:  31 juil 2013 à 18:30 par Sybilla
Citer     Aller en bas de page


Tout un déluge de mots percutants...........


Amicalement

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
A.D(sl)
Impossible d'afficher l'image
Comment qu'c'est qu'on devient membre, chef?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
145 poèmes Liste
193 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2007
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 4 août 2013 à 16:23 Citer     Aller en bas de page

15 minutes sur un coin de table.

Merci à vous tous et toutes pour ce partage.

Aux hasards.

Merci.

  Mon Saigneur il est l’Or la maison est au café !
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1008
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0391] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.