Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 22
13153 membres inscrits

Montréal: 6 déc 23:06:11
Paris: 7 déc 05:06:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Com... comment... commenter... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 30 juin 2014 à 16:39 Citer     Aller en bas de page

On a tous un avis sur les commentaires. Pourquoi commenter, qui et comment ? Doit-on être sincère ou ignorer les textes qui nous dérangent ? Que penser de ceux qui commentent peu, pas du tout ou trop à notre goût ? Nos commentaires sont-ils gratuits ?
Je me suis longuement interrogée sur ce sujet en lisant certains textes posés ici et et quelques uns de mes mouvements d'humeur. Je vais donc livrer mes impressions en l'état.

Quels sont les textes que je commente et pourquoi ?

Il y a ceux que j'appelle les incontournables. Peu importe l'auteur, ancien ou nouveau, le style (vers ou prose), il s'agit des textes pour lesquels je ne me pose aucune question, qui me touchent du premier coup. Je laisse souvent un commentaire qui fait avancer le débat : un « waouh », un « j'aime » ou un pouce levé. J'ai souvent du mal à dire pourquoi un texte me plaît. C'est comme ça.

Il y a les auteurs que j'aime suivre parce que j'aime leur façon d'écrire ; je ne les commente pas systématiquement parce que tous leurs écrits ne me parlent pas de la même façon...même si je les lis tous.

Il y a ceux que je considère comme des amis. Ils sont quelques uns. Je ne les commente pas à chaque fois non plus mais je sais, j'espère qu'ils le comprennent. L'amitié et l'écriture sont deux choses différentes qui peuvent se mélanger il est vrai. Il m'arrive aussi de leur envoyer un « signal », comme un message qui leur dirait « je suis là, je te lis, je ne t'oublie pas ». Les émoticônes sont pratiques pour ça aussi.

Je me demande souvent ce que je dois faire devant des textes qui me dérangent. Dois-je les commenter ?

Si c'est la forme qui me gêne, je ne commente jamais : C'est un choix de l'auteur. Quand c'est le fond, c'est plus nuancé. S'il me semble qu'un échange est possible, j'y vais mais il m'est arrivé de faire fausse route ; de blesser ou de heurter sans le vouloir vraiment. Les mots sont parfois difficiles à manier... Alors la tentation est grande de les ignorer ceux-là aussi.

Et mes commentaires, sont-il gratuits ? Réellement gratuit ?
Si je commente tel ou tel poète, suis-je certaine de ne pas attendre qu'il me commente à son tour ?

Avant, j’appliquais le principe du donnant-donnant : tu me commentes, je te commente. Et je commentais à tour de bras ! Jusqu'à ce que je m'aperçoive que d'autres ne le faisaient pas. Mon ego sur-dimensionné a en pris un sacré coup. J'ai eu du mal à l'accepter et puis j'ai compris - peut-être ai-je fait fausse route- que ces commentaires, leurs commentaires étaient comme un cadeau : Une réponse à une émotion procurée, à une façon d'écrire ou un moyen de me dire « je suis là », eux aussi.

L'écriture est un partage mais certains ne jouent pas le jeu.

Est-ce un tort ? Doit-on, dans ce domaine aussi, faire des choses par obligation ? Si un jour, peu importe la raison, je décidais de ne plus commenter, trouverais-je normal qu'on ne le fasse pas en retour ? Il me semble oui. Il m'arrive d'écrire mon ressenti sous des textes dont les auteurs ne commentent pas. Et alors ? Est-ce pour cela que leur texte me touchera moins ? Je ne le crois pas.
J'ai, par contre, beaucoup de mal à comprendre l'excès inverse. Tout commenter très rapidement me semble beaucoup plus irrespectueux que de ne rien écrire du tout.

Mais bon, ces réflexions ne sont que les miennes et évolueront je l'espère car seuls les imbéciles ne changent pas d'avis, n'est-ce pas ?

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 30 juin 2014 à 17:12
Modifié:  1er juil 2014 à 05:44 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

C'est un peu comme les invitations à dîner. Parfois on en reçoit, on y va et on s'y ennuie, doit on faire l'invitation réciproque ?
Pour ma part je ne suis pas les règles des bons principes mondains. Si je n'ai rien à dire je m'abstiens, dussé-je passer pour une mal-apprise. Je me suis toujours régalée des principes de la baronne Staff, sans jamais les suivre.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 30 juin 2014 à 17:16 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé cette ouverture de toi, car pour moi je ressens que cela provient
de ton fort intérieur.

Quels sont les textes que je commente et pourquoi ?
Libre à chacun de le faire... J'avais tendance à commenter que ceux et celles
dont j'ai déjà ressentie vivement l'émotion à une certaine époque. Néanmoins,
j'essaie de changer d'avis, car j'aime bien connaître les émotions des gens,
savoir les raisons qui ont emmenées l'auteur(e) à écrire ce texte ou poème.

Je me demande souvent ce que je dois faire devant des textes qui me dérangent. Dois-je les commenter ?
Je ne le fais pas souvent, car je ne suis pas devant la personne, je ne connais ni son
histoire ni son avenir prochain, et j'ai un peu tendande à faire fausse route. Mais
j'essaie car je veux apprendre et surtout comprendre.

Et mes commentaires, sont-il gratuits ? Réellement gratuit ?
Il est dit que tu es responsable de ce que tu dis, et non pas de ce qui est compris.
Parallèlement, il est aussi dit de faire attention à ce que tu dis
car une fois entrer dans le cerveau de quelqu'un, il est difficile d'en faire sortir
voir changer.

Je commente comme je peux, mais parfois je ne le fais pas car mon manque de vocabulaire
et un certain manque de saisi de l'écrit m'y empêche. C'est sûr, je ne ferais pas des
commenaires à la Baudelaires ou sur dix pages(hormis les textes d'opinions), mais dire un
peu plus de ce que je ressens ne ferais pas de mal.

Je trouve bien aussi qu'on ne m'a pas commenté sur certain poème - non pas que je
suis masochiste, mais bien réaliste. Plusieurs écrits ne l'on été fait que pour
plaire et non pas pour traduire une idée, une tranche de vie , une émotion
quelque chose de vrai, qu'il soit beau ou totalement laid. Mais ce n'est pas évident.
Et j'apprends en lisant les textes des autres, en regardant la nature, la forme et
et les émotions dégagés de ce que l'auteur(e) a écrit.

L'écriture est un partage mais certains ne jouent pas le jeu.
Nous sommes ici pour partager, échanger, découvrir les âmes des autres personnes
tout en se connaissant davantage. Mais cela doit être dans une certaine liberté.
Comme dit, j'aimerai comprendre ceux qui commente peu mais qui publie beaucoup
sans la mention Commentaire Non Permise - non pas pour le crucifier sur la place publique
mais juste pour comprendre - sûrement un point de vue ou un aspect qui m'a totalement
échappé.

Voici ma réflexions sur le sujet. Et c'est bien d'en parler et d'échanger, car sinon comment les coeurs peuvent grandir, comment l'esprit peut s'élargir, comment la pensée peut s'approfondir et comment l'âme peut toucher l'essence même des choses.

Prends soin de toi

Sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 30 juin 2014 à 18:03 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Ishtar,

Pour ma part, depuis un certain temps, je fais parti des personnes qui commentent beaucoup de monde et si je le fais, c'est parce la poésie est un partage comme tu l'as dit, et qu'ici, nous formons une petite famille qui au fil du temps finit par se connaître un peu à travers les poésies, et c'est toujours un vif plaisir de pouvoir répondre à des poètes ou poétesses quelle que soit la poésie en vers ou en prose...
Si des commentaires arrivent sur nos poèmes, chacun en est ravi(e), ce serait de l'hypocrisie de ne pas le reconnaître, mais s'il y en a moins ou juste un petit signe qui montre que l'on est passé lire, peu importe, nous avons partagé nos émotions et/ou notre vie, et c'est cela le plus important Magalie, le partage.
Merci pour le tien !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Lucinda

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
152 commentaires
Membre depuis
25 avril 2007
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 1er juil 2014 à 02:36
Modifié:  1er juil 2014 à 02:38 par Lucinda
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ishtar,

je pense que c'est une bonne chose que tu ais lancé ce sujet, on a eu le temps d'y réfléchir un peu depuis le poème de Lande Douillette.

Personnellement, avant, je ne commentais jamais ... pas parce que j'étais égoïste, mais seulement parce qu'en lisant les poèmes, j'en trouvais certains si magnifiques que je ne savais pas comment exprimer mon émotion ... j'avais peur d'avoir l'air un peu ridicule, pas assez originale ... en particulier lorsqu'on voit les autres commentaires qui pour certains, sont presque un poème à eux seuls

C'est les commentaires et les encouragements que j'ai eu à mes propres poèmes qui m'ont donné confiance en moi et fait penser que je pourrais peut-être, moi-aussi, faire éprouver ça à d'autres poètes : ce bonheur de savoir qu'on a pris le temps de lire ton poème, et même d'en avoir une impression qu'on partage avec toi, même si ce n'en est pas forcément une bonne; c'est, à mon sens, le partage et le geste qui comptent

Du coup, maintenant, je ne commente pas tous les textes que je lis, seulement ceux dont j'ai un ressenti et quelque chose à dire, même si ce n'est que "wouaw" ou "merci de ce partage" ...je me suis dit que l'important c'était la sincérité .... mais j'ai pris l'habitude de poster mon commentaire avant de lire ceux des autres, c'est mieux pour mon égo

Je ne défends pas les gens qui ne commentent jamais, j'imagine que chacun d'entre eux ont leurs raisons allant de la timidité à l'égoïsme, en passant par ce que tu as très justement appelé (à mon sens) "les commentaires gratuits ou payants" .....

Je suis contente que tu es ouvert ce sujet (je me répète un peu là ?),

Amicalement

Lucinda

  Fairy Dust is my way of life
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
29 mai 2018
  Publié: 1er juil 2014 à 02:37
Modifié:  1er juil 2014 à 02:39 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Un jour, j'ai fait un test. Je n'étais pas encore dans la gestion, donc je n'avais pas cette visibilité que j'ai maintenant. J'étais très active sur le site, j'ai laissé passer une petite période sans commenter. J'ai changé de pseudo. J'ai posté un texte, dans la même veine que ceux que je postais d'habitude.

Le résultat a été sans appel : j'ai reçu beaucoup, beaucoup moins de commentaires. Mais je les ai préférés, en me disant qu'ils n'étaient pas issus simplement de ce principe du don et du contre-don.


Ce serait hypocrite de dire que je ne commente pas avec l'espoir qu'on vienne me lire. Mais tout de même, pas que, et je ne commente pas du tout tous ceux qui se donnent la peine de le faire pour moi. D'ailleurs je commente très peu, et j'ai une liste de textes (et vraiment pas tous d'auteurs qui me commentent, finalement c'est presque le cadet de mes soucis) sur lesquels j'ai des choses à dire longue comme le bras... Et, de temps en temps, je vais me les relire, et là, je me lance.
Je partage l'avis de la lande douillette concernant les nouveaux ; je les commente souvent pour les encourager, parce que c'est précieux de se sentir accueilli et poussé en avant. Après, si je n'aime pas, je passe mon chemin.

Ici, nous ne sommes pas sur le site le plus critique du monde. Alors souvent, lorsque ça ne me plaît pas, je passe simplement mon chemin. Parfois je suis comme toi, je me dis qu'un dialogue est possible, et j'y mets toujours les formes, et m'efforce de trouver du positif. Si je ne trouve vraiment que du négatif, je laisse tomber : mon but n'est pas de détruire. Souvent, je préfère faire des remarques par message privé ; on ne sait jamais comment un auteur (inconnu) réagira à la même chose "publique"...
Mais moi, c'est ici que j'ai tout appris, grâce à des gens qui, hélas, ne sont plus tous là. Alors j'essaye de me faire un peu relai lorsque je le peux, parce que même si, au premier abord, nous ne sommes pas sur un site constructif, je sais qu'il peut l'être (et il n'est jamais que ce que nous en faisons).

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 1er juil 2014 à 04:13
Modifié:  1er juil 2014 à 04:14 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Aude : Je ne connaissais pas la baronne de Staffe ni ses règles de savoir-vivre. Encore une découverte, je vais m'y pencher de ce pas.

Ilizia Chaim : Je suis d'accord avec toi quand tu dis que nous ne connaissons pas l'histoire de celui ou de celle qui écrit mais quand nous lisons un texte, nous le lisons avec notre vécu nous aussi. On peut peut-être alors engager une discussion.

Lande : Tu sais, c'est en lisant ton poème que je me suis interrogée sur ma façon de commenter. J'ai eu du mal à comprendre ma façon de faire et à accepter que celle des autres soit légitime aussi. Je suis d'accord lorsque tu dis qu'il n'y a pas de mal à commenter les poètes que l'on aime, au contraire. Pour moi, LPDP est comme un village avec ses communautés, ses nouveaux arrivants, ses départs et ses retours...
Ce texte est le reflet de ma pensée actuelle qui, je l'espère, n'est pas figée.

Sybilla : Je t'avoue que tu faisais partie des personnes que j'avais du mal à cerner.
Je suis ravie quand je suis commentée même si c'est pour me signaler un défaut sur la construction d'un vers ou autre.
Je comprends mieux ta vision des choses maintenant et j'en suis ravie.

Lucinda : Je vois que nous avons la même source d'inspiration en ce qui concerne les commentaires Merci de nous avoir donné ton ressenti qui m'est, comme tous les autres, précieux.

Eliawe : Pour qu'une critique puisse être constructive il faut, bien entendu, pouvoir dire le négatif et le positif.
J'apprends beaucoup en lisant les autres et je m'interroge souvent. J'aime cette idée de pouvoir échanger sereinement, comme si nous étions autour d'une table... comme nous le faisons ici.

 
MarcoPolo

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
46 commentaires
Membre depuis
23 juin 2014
Dernière connexion
22 avril 2015
  Publié: 2 juil 2014 à 09:14 Citer     Aller en bas de page



Bonjour
Commenter, c'est prendre en compte les poèmes des autres et ne pas penser qu'à soi


MarcoPolo

 
Patricio

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2014
Dernière connexion
22 avril 2015
  Publié: 3 juil 2014 à 12:28 Citer     Aller en bas de page



Je suis tout nouveau ici, mais je tenterai de commenter
Patricio

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 4 juil 2014 à 05:49 Citer     Aller en bas de page

MarcoPolo : Je trouve cet avis bien radical.

Pascal_F : Je suis de ton avis quand tu dis qu'il y a autant de façons de répondre que de membres. J'ai juste exposé la mienne avec ce qu'elle peut avoir de partiale. Merci de ta réponse.

Patricio : Ce n'est aucunement une obligation. Merci et bienvenue.

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
660 poèmes Liste
18597 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 5 juil 2014 à 06:06 Citer     Aller en bas de page

Je ne vais pas rentrer dans un débat... Je pense qu'il y a autant d'opinions que de membres...

Personnellement, je commente peu et de manière inégale... J'ai commenté un peu plus fût-il un temps mais au final, je crois que cela a toujours procédé de la même envie... Celle d'envoyer un message à celui à qui le commentaire était destiné.

Dans tous les cas, c'est toujours une marque d'intérêt. Que le commentaire soit plutôt critique ou bien qu'il soit un simple merci.

Il n'y a pas vraiment de règle à en tirer, je crois. On vit l'écriture chacun à notre manière et on attache de l'importance à ce qui nous paraît avoir un sens pour nous alors que le message est peut-être donné dans un tout autre état d'esprit. En clair, on est toujours dans l'interprétation.

C'est ce qui est problématique en fin de compte. On voudrait voir émerger des règles mais le fait est qu'il n'y en a pas... Si un dialogue doit se nouer, il se nouera le plus naturellement du monde que ce soit à la vue de tous ou dans l'anti-chambre des messages privés, ou bien encore au travers d'autres moyens de communication....

Tout ça pour dire que pour aborder ce genre de sujet, je pense qu'on ne peut en rester juste à ce qui s'affiche. C'est le même principe que pour un film... A partir du moment où l'on fait le cadrage, on restreint le champs de vision.

Tout ça va pas faire avancer le "débat"... Mais bon.. c'était mon petit passage par ici.... Comme ça...

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 5 juil 2014 à 16:33 Citer     Aller en bas de page

Citation de Tilou8897
J'ai commenté un peu plus fût-il un temps mais au final, je crois que cela a toujours procédé de la même envie... Celle d'envoyer un message à celui à qui le commentaire était destiné.
Tilou



Je crois aussi que chaque membre a ses propres motivations...
Merci pour ce message. Ça fait du bien, en effet.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 7 juil 2014 à 12:06 Citer     Aller en bas de page


Nos comments ou nos silences nous ressemblent ?

J'ai toujours cru que un site de poésie , d'écriture comme LPDP est avant tout un lieu d'échanges pour son design et pour les gens qui décident d'y adhérer, participer.
On trouve des sites plus orienté à l'analyse -apparente - des textes avec des discussion -ennuyeuses pour moi m, sur toutes les imperfections de ceux qui veulent "prouver" leur génie avec des entorcements entre les mots qui font bling /blang avec jouissance paroxystique des auteurs et des lecteurs.

Moi je suis une cannibale de la lecture qui ne manque pas de laisser une trace chaque fois , pour quelque raison, mon être résonne en lisant les signes visibles d'un âme qui tremble en s'exposant à la vie et aux autres...




  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 7 juil 2014 à 14:55 Citer     Aller en bas de page

Tu vois, je n'avais pas le même avis... pas du tout même. Quand j'ai commencé à écrire, un peu par accident, c'était uniquement pour moi. Au départ, je cherchais uniquement une sauvegarde sur internet. J'avais pensé à créer une page fb mais je craignais que ma famille et mes amis ne tombent dessus : J'ai toujours aimé tout cloisonner.
J'ai tapé site de poésie dans google et ce site est le premier qui soit apparu. J'y ai mis mes premiers textes sans me soucier des commentaires ou de commenter. J'ai été agréablement surprise lorsque j'ai été commentée.
Il y a eu des échanges et il y en a mais je dois dire que je ne suis pas très douée pour les relations sociales via le net. Au bout d'un moment, j'ai besoin de rencontrer les personnes avec lesquelles je discute pour me sentir proche d'elles ; c'est comme ça.
Alors j'imagine que mes commentaires me ressemblent en cela.

 
ClownDown


... c'est comme ça que ça se passe dans ma tête...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
117 commentaires
Membre depuis
31 décembre 2012
Dernière connexion
13 juillet 2016
  Publié: 19 juil 2014 à 07:29 Citer     Aller en bas de page

Salut Ishtar

Je me souviens d'un coup de gueule d'une modératrice, il y a quelques années (je ne sais plus qui), qui disait que certains sur ce site ne lisaient pas les autres textes, qu'ils postaient les leurs pour attendre qu'on les lise, et qui après faisaient chier le monde en pleurant parce que personne ne venait commenter ce qu'il faisait.
J'ai toujours été d'accord avec cette façon de voir. C'est un échange. Ecrire est un échange. Même quand on écrit pour soit, on laisse une marque dans le temps, on fige une pensée pour la relire plus tard, on échange avec son futur si on peut dire.

Mais maintenant... je ne pense plus de la même manière. Je trouve même qu'il y a trop de "prosélytisme" envers cette façon de voir.

Lire, même sans commenter est déjà un effort.
Lire c'est déjà se mettre un peu à la place de l'auteur, commenter, c'est essayer de le comprendre et répondre en même temps. Mais plus encore, ne pas lire les textes des autres, ne poster que les siens et attendre... ou est le problème ? N'est-on pas dans un monde libre ?

Enfin, tout ça pour dire que je suis tout à fait d'accord avec Tilou : il n'y a pas de règle.

J'ai aussi pas mal commenté de manière inégale, toujours dans le but soit d'aider à améliorer les textes, faire évoluer les idées (on me disait arrogant, du coup j'ai arrêter, et tant pis pour tous ces gens que maintenant je ne lis plus et trouve "suffisants"), soit de juste dire que j'ai été touché par tel ou tel texte.

Mais celui, et celle, en l'occcurence Galatea qui me dit qu'il y a d'autres sites plus pour l'analyse, je déteste cela. Pas que ce soit faux ou vrai : c'est surtout que... – Merde, de quel droit on me dirait quoi faire sur un site voué à la poésie ? Je pense qu'on peut s'entendre autrement que par des règles et des lois. Et pour te parler directement Galatea, je pourrais aussi dire qu'il y a aussi des sites de poésie ou tu n'as pas de moyen de répondre/commenter un texte. Si l'analyse tu l'as en horreur, pourquoi ce serait à moi de partir ? Je me sens bien ici, alors j'y reste. Et je t'encourage à rester, parce que par le passé on a déjà eu une discussion là-dessus : ce n'est pas parce qu'on a une vision différente du plaisir d'écrire et de lire que l'un de nous doit partir. On peut s'entendre autrement, et c'est ça un vrai échange, c'est là qu'on apprend le mieux ce qu'est la poésie je pense.

Personnellement, j'ai aussi parfois commenter pour "répondre". Je vois le commentaire comme une oeuvre de l'esprit à part entière, tout aussi importante que le texte en lui même. C'est une nouvelle partie, une nouvelle approche, ou une confrontation, une transcendance, qu'importe ! - le but est d'échanger. Parfois les auteurs n'aiment pas échanger. Parfois ils n'aiment pas qu'on leur réponde autre chose que "merci" ou "c'est touchant" etc etc.
Je respecte cela, mais du coup, ces auteurs ne m'intéressent pas, et je ne perds plus mon temps à les lire. Ils ont leur public d'ailleurs. Juste pas moi, et il n'y a rien de grave non ?

Et j'ai aussi en horreur les gens qui disent que commenter c'est penser aux autres et pas seulement à soit. Personnellement, des fois je n'ai pas envie de commenter, même pas envie de lire les textes des autres, je poste le mien, et c'est tout. Qu'on me lise je m'y attends, qu'on me commente ça fait toujours plaisir... mais je ne vois pas pourquoi je serai égoïste de réagir comme cela. Je n'ai rien à prouver à personne, et je ne suis pas là pour me faire du mal, ou pour me forcer à faire des choses que je n'ai pas envie de faire.

Lire l'oeuvre d'un (ou d'une) autre, c'est plaisant. Cela permet de relativiser pour certains, de rire pour d'autres, d'apprendre aussi. Cela c'est admis, mais pourquoi il est si difficile d'admettre que des fois, lire le texte d'un autre n'est pas plaisant. Pas agréable. Cela fait du mal. Et je ne parle pas seulement de maîtrise poétique, de technique ou autre, je parle tout simplement de : j'aime / j'aime pas. Et cela il n'y a pas de règles.

Si j'avais une pensée pour faire avancer ce que tu dis Ishtar, je dirais que commenter c'est la même chose. Ce qui peut être horripilent des fois, c'est que quand tu dis "commenter", je suis certains qu'une majorité de gens ici pense au côté plaisant. Mais commenter n'est pas seulement cela.
Et si j'ai un jour envie de m'exprimer sur un texte pour dire que c'est déplaisant, que l'idée qui y ait présentée je la trouve honteuse. Ou tout simplement, si j'ai envie de critiquer une forme parce que je la trouve pompeuse et que l'auteur en tire de l'orgueil alors que c'est d'une banalité affligeante et que ça m'énerve... pourquoi je ne le ferai pas ? Cela ne reste que mon avis.
Je ne dis pas que j'ai envie d'emmerder les gens : je dis que certains textes que je lis me donne envie de hurler de colère... parfois parce que je détecte un texte à visée discriminatoire (ce qui arrive souvent dans cette catégorie), ou certaines personnes qui prennent du plaisir à la provocation.

Si on admet qu'on peut commenter pour dire tout le bien que fait un texte, pourquoi est-il mauvais de faire le contraire ? Un commentaire ou une critique ne devrait pas être dictée que par l'envie de dire une chose qui sera bien prise. Je me souviens d'un texte très bien écrit qui crachait ouvertement sur les gens derrière leurs écrans qui passaient leur temps sur facebook ou sur les jeux vidéos. Je me suis senti insulté, alors j'ai réagis avec violence et colère, et je n'ai pas lâché le morceau jusqu'à ce que la personne s'excuse et comprenne à quel point son texte était discriminatoire par essence.

Je ne dis pas qu'il est bon de chercher le conflit. Il y a des manières de commenter, d'échanger avec des avis différents. Mais parfois, balancer juste ce qu'on a envie de balancer, que ce soit par pure amour du texte lu, ou par répugnance... n'est-ce pas une réaction normale ?

En revanche ce dont je suis sûr, c'est que les auteurs se vexent trop facilement lorsqu'on émet la moindre critique sur leur oeuvre. C'est "normal" et "banal" je pense. D'un autre côté... ça en dit beaucoup sur l'égotisme de l'auteur (et pour moi, sur sa valeur en tant qu'être humain).

Après, encore une fois je rejoins Tilou : s'il y a une chose de sûre, c'est qu'il n'y a pas de règles d'écriture. Chacun écrit, lis, commente, comme bon lui semble.

Mais si je devais ajouter un truc : "chacun écrit, lis, commente comme bon lui semble, et en assume les conséquences".

ClownDown

  Ah / ah / ah / ah / ah etc...
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 4 août 2014 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

Le commentaire, comme l'a dit ClownDown n'est pas seulement là pour être plaisant. Il peut s'agir d'une critique (positive ou négative).
J'aime cette notion de critique qui permet aussi bien d'aborder le fond que la forme. La critique fait avancer quand elle est constructive.
Grg le commet taire devrait parfois s'accompagner d'un comment dire...

 
forthewhite

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
67 commentaires
Membre depuis
17 avril 2014
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 24 août 2014 à 02:40 Citer     Aller en bas de page

ISHTAR,
J'ai aimé ton questionnement sur les commentaires et visiblement je ne suis pas le seul......
Comme toi je me méfie du maniement des mots et ne souhaitant pas blesser ou offenser je les emploie peu en commentaires.
Je les réserves aux textes appréciés ou en réponse à d'autres commentaires par respect.
J'ai apprécié ta sincérité et le courage qui en découle........


Voilà, ISHTAR, ces quelques mots déposés en remerciement.........

 
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 27 août 2014 à 02:35
Modifié:  27 août 2014 à 02:36 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

Quels sont les textes que je commente et pourquoi ?
J'aime avoir le temps de commenter et surtout de lire avant de commenter. .Si je n'ai pas le temps, je préfère ne pas me connecter.
Aujourd'hui, j'ai mis presque une heure pour "pondre" à peine cinq commentaires. Je me suis fait plaisir, mais je n'ai pas fini. Je reviendrai quand j'aurai du temps. Mais je ne veux pas être addict à un site, tous les jours, systématiquement, quel que soit le site.
Je commente bien sûr des textes écrits par des auteurs que j'aime, que je lis, que je commente souvent mais pas toujours.

Je me demande souvent ce que je dois faire devant des textes qui me dérangent. Dois-je les commenter ?
Je suis un peu lâche devant certains écrits, je les évite... sauf si vraiment, ils m'atteignent personnellement... Je préfère répondre par un poème genre le morpion masqué car en fait ce sont souvent des morpions masqués qui "dérangent"...
Il m'est arrivé aussi d'effacer tout simplement un commentaire pour éviter un conflit... un de mes commentaires ayant été systématiquement repris ligne par ligne , non par l'auteur mais par un autre commentateur, et dans des termes peu élogieux pour moi...C'est marrant de le lire ici, d'ailleurs..en train de faire la morale aux autres.

Et mes commentaires, sont-il gratuits ? Réellement gratuit ?
Sans aucun doute, non.. mais surtout, je pense, par affinités...
Si je cherchais vraiment des commentaires, je mettrai des pouces levés sur tous les textes, comme cela a été fait par un auteur pendant un certain temps, alors qu'il mettait des textes datant de deux voire trois ans...
Tant qu'à faire, je me lâche... dans la sincérité...

L'écriture est un partage mais certains ne jouent pas le jeu.
S'il est quelque chose que je ne comprends pas, c'est ça...
Ecrire, écrire... ne jamais commenter ... C'est quelque chose qui me dépasse...
Autant tenir un blog..
Comment peut-on écrire, lire... et ne jamais lire et commenter les autres ?
Et aussi : mettre en favoris ses propres poèmes... là, je suis scotchée..

Voilà, ce sera tout pour aujourd'hui...

Merci pour ce post. Une façon de mieux se connaître et se reconnaître.





  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 22 nov 2014 à 12:07 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous pour ces réponses.

 
Rosi

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
143 poèmes Liste
1381 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2014
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 22 févr 2015 à 14:51 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Magali,,
quand j'ai connue ce site, je ne savais pas du tout comment cela fonctionnait, ni que je pouvais avoir quelconque commentaire.

Ayant un blog, j'ai voulu, élargir le moyen de partager mes émotions.

Je suis très heureuse d'avoir connu LPDP, car je tombe sur des gens, qui eux aussi, ont tout un tas d'émotions à exprimer, et que je ne suis pas la seule à ressentir tel ou tel, type d'émotions.
Vous connaître à tous, à travers l'écriture m'apporte un énorme plaisir, et aussi réconfort en l'être humain. Car je me rends compte qu'au travers de la poésie, nous sommes nombreux à aimer la vie, et a avoir cette capacité de croire qu'il existe un meilleur.

Je ne peux pas lire tous les poèmes, par manque de temps, mais j'avoue que dès que je peux, j'essaie au maximum.
Je ne commente pas non plus tous ceux que je lis, simplement, car parfois je ne trouve pas les mots, ou qu'ils ne m'ont pas parlé comme certains.
Quand je commente certains poèmes, c'est que je me retrouve en eux, ou que je ressens un sentiment profond. Donc besoin d'écrire quelque mots. Bien sur j'ai peur aussi d'écrire des bêtises, et moi aussi, quelquefois de blesser, car je n'aurais pas compris le sens profond du poète.
Mais j'aime malgré tout le faire, car si le poème me touche et que je ne le fait pas, j'ai le sentiment de passer à côté de quelque chose d'important.
Je suis sincèrement heureuse quand je reçois des commentaires, bien évidement, car cela veut dire, que j'ai aussi fait passer des émotions, et cela, me fait me sentir plus vivante.
Mais si je n'en reçois pas, je ne perçois pas cela, comme le fait d'avoir été ignoré. Je pense que chaque lecteur poète est libre de laisser ou pas ses ressentis.
En tout cas, je suis heureuse, pour ma part de vous laisser mes humbles commentaires, qui j'espère ne froissent personne.

Bien affectueusement à toi, chère Magali!!!

  L'écriture est le chemin, vers l'espoir et la sagesse
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 28 août 2015 à 08:23 Citer     Aller en bas de page

Merci Rosi pour avoir laissé ton sentiment ( que je partage en grande partie).

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2559
Réponses: 20
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2569] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.