Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 816
Invisible : 0
Total : 818
· Allantvers · Mawringhe
13167 membres inscrits

Montréal: 4 avr 17:26:02
Paris: 4 avr 23:26:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: J'ai vu pleurer les hommes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 24 nov 2008 à 17:48
Modifié:  12 févr 2011 à 17:19 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page



J'ai vu pleurer les hommes

A l'intérieur des geôles brûlantes de Johannesburg
On arrache aux fers rougis à blancs
Les seins des hommes
Juste pour voir si sous leur peau de sales négros
Leur sang est aussi rouge que le nôtre

Je t'ai vu place Tien An Men, les bras en croix
Stopper par ta volonté une colonne de chars
Alignés à la suite comme de gros insectes
Mais en Chine, on entôle encore pour des idées dites anar

Le désert brûlant regarde mourir tes enfants
Assis près des corps intouchables des vaches sacrées
Plus de larmes, le soleil les a séchées dedans
Ton corps amoindri inhumain, desséché

Les commandos de la mort, massacrent sans pitié
Les enfants des favelas, qui cherchent à manger
En fouillant les poubelles de la grande métropole
Sustentation dérisoire, entre deux sniff de colle

Ah, merde, pardonnez-moi l'expression
Assis dans le cuir douillet mon fauteuil club
J'examinais vos conditions de vie,
au travers des bulles dorées de mon champagne millésimé
et du coup j'ai omis de tirer sur mon Cohiba,
j'ai une sainte horreur du tabac froid.
Avouez que dans la vie, il y a des moments pénibles.




Texte protégé par Copyright


n° 00045583


 
ovnissimo


L’amour, c'est sentir votre coeur battre dans la paume des mains divines de Dieu. Ovni
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
3135 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2008
Dernière connexion
12 février 2013
  Publié: 24 nov 2008 à 19:22 Citer     Aller en bas de page

Un beau poème amer sur nos questions déchirantes et humaines qui font pleurer les coeurs humains.







Ovni

  amour et poésie malgré tout
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 24 nov 2008 à 20:43 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Thierry, j'ai adoré le tableau que tu viens de peindre avec ton encre sensible à la misère du monde, te dire que ta chute est superbe, les deux contrastes. .

Un coup de coeur mérité. Okana tendresse...

  Nicole chaput. *Okana *...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 25 nov 2008 à 03:19 Citer     Aller en bas de page

Que de tristesse dans ce poème ! remarquablement bien écrit !

amitiés Therry

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 25 nov 2008 à 03:53 Citer     Aller en bas de page

Coup de coeur, dans mes favoris.
Ca me fait plaisir de lire des textes comme celui là qui dénonce une terrible réalité et superbement écrit.
Bravo encore.

Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
fransua


Parce que les mots sont ma passion copyright00044468
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
19 mai 2008
Dernière connexion
23 mars 2011
  Publié: 25 nov 2008 à 08:13 Citer     Aller en bas de page

Ta plume est très belle dans différents registres. Dans ce poème se dessine la douleur et la chute est vertigineusement sublime
J'ai adoré cette ballade sur tes mots

  Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne se rappellent pas comment voler !
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
3 avril
  Publié: 25 nov 2008 à 08:21 Citer     Aller en bas de page

Un poème touchant et douloureux... quelle chute, la fin.... Alex

 
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 25 nov 2008 à 08:31 Citer     Aller en bas de page

...

Je ne dirai rien quant au fond, j'aurais peur d'être hypocrite.

(Mais merci.)

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 25 nov 2008 à 08:42 Citer     Aller en bas de page

Je le place en favori.

Je ne pourrais rien ajouter qui serait intelligent.

Merci Thierry.

Bisous et amitiés,

Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 25 nov 2008 à 09:52 Citer     Aller en bas de page

Pour être plus sûr, je le mets dans mon coeur. Des mots vraiment touchants et poétiques ... comme tu sais bien le faire pour le bien de la vie pleine et entière.

Poétiquement, ton lecteur

 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 25 nov 2008 à 17:35 Citer     Aller en bas de page

tes mots ne peuvent laisser insensible

si vrais
si humbles
si subtiles

une plume qui m'émeut une fois de plus !!

  Seirén - ©
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 25 nov 2008 à 18:27 Citer     Aller en bas de page


ovni
Parfois, on regarde le monde d'un peu trop loin, mais la vie est ainsi faite.
Amitiés
Thierry

Okana
Beaucoup trop de misère, mais tellement loin de nos petits soucis quotidiens, qu'on a tendance à oublier
Bisous
Thierry

James
Bien triste main terriblement vrai
Ravi de ton passage mon ami
Amitiés
Thierry

Athenea
Merci pour le favori.
Je l'ai écrit comme il venait, sans vraiment mettre en forme, un peu à l'instinct
Bisous
Thierry

Chantal
Oui, je voulais être très cynique, parce que c'est la réalité.
On regarde de loin, mais peu agissent.
Bisous
Thierry

*Lys?
Il fallait que ce soit dur, pour marquer un peu l'esprit des gens
Merci de ta visite
Bisous
Thierry

Françoise
Celui-là, me tenait à cœur, moi qui en ai vu beaucoup trop de ces détresses.
Bisous
Thierry

Alex
Je crois qu'il fallait une chute avec énormément de cynisme, pour bien mettre en valeur ces misères
Bisous
Thierry

Vermeille
Merci à toi d'avoir pris le temps de me lire
Amitiés
Thierry

Marie
Merci pour le favori
Je crois que les mots parlent d'eux même
Bisous
Thierry

Hassan
Je suis sur que tu me comprends et tu lui a trouvé la meilleur place
Amitiés
Thierry

brume
Merci de ton passage Edna, quelques fois, il n'y a pas besoin de mots
Bisous
Thierry

Véro
Ça fait du bien quelques fois de dénoncer certaines vérités, même si ça dérange
Bisous
Thierry

idou
Je voulais que cela marque, j'espère avoir réussi.
Bisous
Thierry

 
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 26 nov 2008 à 02:47 Citer     Aller en bas de page

C'est vrai que nos sommes souvent indifférents devant les cris de cette humanité que l'on déchire.
J'ai aimé la manière dont tu traites cette engeance surtout avec cette touche finale qui donne de l'impact à ce qui précède.
Merci pour cet écrit si bouleversant.

 
Lunabelle


Quand la nuit habite ton cœur, tu poursuis son ombre ... clovis 67
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
2298 commentaires
Membre depuis
5 septembre 2008
Dernière connexion
26 septembre 2018
  Publié: 27 nov 2008 à 05:59 Citer     Aller en bas de page

Décidément Thierry
il y a des mots qui touchent et
quand ils sont mis en valeur de si belle façon,
ils marquent réellement

Merci pour ce moment intense



Tendrement

Luna

 
Catalina


"Chaque matin est un jour de moins sans lui" Mystic
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2416 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2007
Dernière connexion
5 février 2017
  Publié: 27 nov 2008 à 08:43 Citer     Aller en bas de page

Ce cynisme et ce style qui te va si bien..
J'ai aimé ma lecture.
Biz cat

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 27 nov 2008 à 13:20 Citer     Aller en bas de page


Viridiane
Nous n'avons pas tous la chance de vivre, en des pays "humains", même si nos pouvoirs sont limité,les évoquée de temps à autres ne fait pas de mal
Bisous
Thierry

Inégale (ment)
Malheureusement, il y en a plein. Nous ne sommes pas tous égaux sur cette planète, en terme de vie simplement.
Bisous
Thierry

Luna
Des mots simples qui frappent l'imaginaire, ceux qui viennent du fond.
Merci de ta visite
Bisous
Thierry

Cathy
Merci, c'est vrai qu'il fallait, je pense finir cyniquement pour donner plus de poids au texte.
Content que cela t'ai plu
Je t'embrasse
Thierry

 
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 27 nov 2008 à 19:39 Citer     Aller en bas de page

j ai aimé ce paradoxe, comme quoi on ne connait jamais la vrai valeur d une larme avant d voir vecu le pire....

amitié l ami


Tristan

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 29 nov 2008 à 06:00 Citer     Aller en bas de page

Triste vérité, mon ami, mais quand cela se passe loin de chez nous, nous avons tendance à oublier.
Amitiés
Thierry

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
14 avril 2019
  Publié: 1er déc 2008 à 05:02 Citer     Aller en bas de page


Combien tu as raison Thierry de toucher avec les mots la corde sensible de tout un chacun... si au moins ça peut faire évoluer le pensé des gens pour changer nos mentalités...

Rabaisser notre ego, aider notre prochain un peu plus chaque jours, tout simplement AIMER, AIMER....

Merci Thierry ton poème m'a beaucoup touché et nous montre quel homme tu es...Merci encore coup de coeur...et favori

Mes amitiés Yvon

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 1er déc 2008 à 17:22 Citer     Aller en bas de page


Même s'il ne se passera rien, il est bon de temps en temps de remettre les idées au bon endroit.
On oublie vite
Amitiés
Thierry


 
Rêveuse de Bulle


Enfant des nuits noires.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
1617 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2006
Dernière connexion
12 novembre 2012
  Publié: 3 déc 2008 à 05:16 Citer     Aller en bas de page

J'en reste muette, pétrifiée par tes mots d'une grande exactitude...
Le pire c'est de le savoir mais de ne rien faire pour que tout ceci change.


Yaël

  Ne contemple pas le sac pesant sur tes épaules, et fonce vers le chemin qu'il te reste à parcourir...
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3698
Réponses: 26
Réponses uniques: 18
Listes: 5 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Fleur de femme (Textes érotiques)
Auteur : Ashimati
Évasion (Autres)
Auteur : Ashimati
Déconne pas l'ami (Tristes)
Auteur : Ashimati
le départ est donné! (Amour)
Auteur : angetine au sol
Latcho drom mur pral - Chantal et Thierry (Collectifs)
Auteur : Ashimati
Âme de lune...duo (l'insoumise& Alphonse Blaise.) (Collectifs)
Auteur : Alphonse BLAISE.
En *noir et blanc*... (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Brocéliande (Autres)
Auteur : Galaad
Mon géniteur. (Tristes)
Auteur : Naig
Vole moi un baiser (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
Sur le pont de l'amour (Amour)
Auteur : Hassan
Actes interdits (enchanteresse666 & Luna) (Collectifs)
Auteur : Lunabelle
Un Putain De Jazzman (Amour)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline
Noeud à défaire (Tristes)
Auteur : p'titeféetimide
Rêves & Bulles de savon (Tristes)
Auteur : Audrey.

 

 
Cette page a été générée en [0,0817] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.