Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 356
Invisible : 1
Total : 360
· guy Olivié · BORZEK
Équipe de gestion
· FeudB
13243 membres inscrits

Montréal: 2 déc 01:40:24
Paris: 2 déc 07:40:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L’enfant des plaines et des moins vides Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Éphémère


...parce qu'il y a des pourquoi qui se perdent...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
1350 commentaires
Membre depuis
15 avril 2007
Dernière connexion
19 septembre 2014
  Publié: 10 nov 2008 à 06:55
Modifié:  10 nov 2008 à 13:18 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page


Parfois elle venait
S’asseyait, repartait
Personne ne savait
Où elle allait vraiment
Une chose importait
C’était la voir frémir
Dans sa robe d’antan
Carcan d’hiver trop mûr

Elle était cette enfant
Qu’on a bercée jadis
Qui riait aux éclats
Éclats de verr’ brisé
Elle pouvait percer
Le plus épais des cœurs
Meurtrier des passions
Des rires, des émotions

Et si vous la cherchiez
Cette enfant de la vie
Il fallait la trouver
Sous le vent et la pluie
Dehors est son domaine
Sa maison, sa patrie
Comme un abri sauvage
Qui vous tend ses bras nus

Elle s’appelait Julia
Enfant des libertés
Et l’on donne à penser
Son nom, comme les blés
Qui s’étend de contrées
En contrées reculées
Pour qu’en un jour, un lieu
Ouïssiez ses épopées



8 Novembre 2008


 
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 10 nov 2008 à 07:11 Citer     Aller en bas de page

Elle est belle, Julia.

On voudrait la suivre...

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 10 nov 2008 à 07:18 Citer     Aller en bas de page

très bien écrit merci pour cette lecture

merci pour ce très beau poème

bises

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 11 nov 2008 à 18:00 Citer     Aller en bas de page

Parfois elle venait
S’asseyait, repartait
Personne ne savait
Où elle allait vraiment
Une chose importait
C’était la voir frémir
Dans sa robe d’antan
Carcan d’hiver trop mûr

joli Julia, belle enfant des libertés...

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
HectorVigo

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
1680 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2008
Dernière connexion
4 juin 2016
  Publié: 13 nov 2008 à 13:44 Citer     Aller en bas de page

Bravo , c'est très beau !

 
Éphémère


...parce qu'il y a des pourquoi qui se perdent...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
1350 commentaires
Membre depuis
15 avril 2007
Dernière connexion
19 septembre 2014
  Publié: 20 nov 2008 à 15:42 Citer     Aller en bas de page

Eliawe

Ce sont les autres, qui la rendent belle...

Merci d'y contribuer,





James

Encore merci pour tes passages sous mes lignes,

C'est toujours un plaisir de t'y retrouver,





Edna

Merci d'avoir assister à un peu de sa vie alors...




Chantal

Merci d'être passée par ici Chantal,




Sam

Il en faut bien, des gens, pour effacer les mensonges et rappeler les vérités

C'est moi qui te remercie, pour d'être posée sous mes lignes...




HectorVictor

Merci alors pour le compliment, pour le reste aussi





Beaucoup de merci, mais sachez qu'ils viennent tous du fond du coeur...

 
Éphémère


...parce qu'il y a des pourquoi qui se perdent...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
1350 commentaires
Membre depuis
15 avril 2007
Dernière connexion
19 septembre 2014
  Publié: 18 déc 2008 à 12:11 Citer     Aller en bas de page


Ce sont des bouchées qu'il faut savourer avec richesse, les bouchées de liberté...


Merci de ton passage auprès d'elle

 
Éphémère


...parce qu'il y a des pourquoi qui se perdent...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
1350 commentaires
Membre depuis
15 avril 2007
Dernière connexion
19 septembre 2014
  Publié: 1er jan 2009 à 14:31 Citer     Aller en bas de page


L'air du temps, oui... qui fuit, s'échappe entre nos doigts...

(Merci)

 
The Magou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
31 commentaires
Membre depuis
27 août 2007
Dernière connexion
30 mars 2009
  Publié: 2 jan 2009 à 15:02 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que je te lis je pleure ou je souris, parce que c'est beau ... je ne ferais pas de grandes phrases (je ne sais pas faire de toutes façons ^^).
Je me contenterais de dire que je le trouve très beau.(continue !^^)

M.e.r.c.i et Bravo



Je reconnais bien cette Julia.

  The Magou vous dis POSITIVE ATTITUDE
Éphémère


...parce qu'il y a des pourquoi qui se perdent...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
1350 commentaires
Membre depuis
15 avril 2007
Dernière connexion
19 septembre 2014
  Publié: 3 jan 2009 à 12:50
Modifié:  3 jan 2009 à 12:51 par Éphémère
Citer     Aller en bas de page


Oh bah non faut pas pleurer !! ^^

Merci ma petite Mag,
Pour être là, toujours là...




(Décidément, je m'y ferai jamais à ton pseudo ! )

 
Éphémère


...parce qu'il y a des pourquoi qui se perdent...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
1350 commentaires
Membre depuis
15 avril 2007
Dernière connexion
19 septembre 2014
  Publié: 8 avr 2009 à 12:34 Citer     Aller en bas de page



(Merci)




 
Eylork Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Il y a des jours avec et des jours sang.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
3850 commentaires
Membre depuis
24 juin 2007
Dernière connexion
9 novembre
  Publié: 9 mai 2009 à 07:17 Citer     Aller en bas de page

j'aimerais bien discuter un peu avec Julia. merci pour ce partage tout en émotion.

  Aller au superflu pour couper court à l'essentiel.
Éphémère


...parce qu'il y a des pourquoi qui se perdent...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
1350 commentaires
Membre depuis
15 avril 2007
Dernière connexion
19 septembre 2014
  Publié: 23 août 2009 à 11:01 Citer     Aller en bas de page


Elle est là-bas, dans l'infini des mots...


Merci,


 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3244
Réponses: 12
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Les Chine de mon coeur (Autres)
Auteur : Lunastrelle
L'estive... (Autres)
Auteur : (...)
Née de tes yeux (Autres)
Auteur : Billie
Les lèvres de papier... (Autres)
Auteur : (...)
Les enfants d'octobre (Amour)
Auteur : Echo
Des mots (Autres)
Auteur : Athenea
Si Tu Savais... (Autres)
Auteur : LE PASSANT
Sally- Le monde est sourd (Tristes)
Auteur : Lily.H
Octobre (Autres)
Auteur : ARABESQUES
Dans les abysses de l'esprit... (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
dans le silence des fenêtres (Autres)
Auteur : silence.
L'imagination qui se suicide aux médicaments. (Autres)
Auteur : Lauriane
Poésie Land... (Autres)
Auteur : (...)
(Autres)
Auteur :
Aube session... (Amour)
Auteur : (...)

 

 
Cette page a été générée en [0,0396] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.