Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 33
Invisible : 0
Total : 34
· monthery
13176 membres inscrits

Montréal: 4 juin 07:17:46
Paris: 4 juin 13:17:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Première Rencontre : autour de la glose (CC) :: Paris ! Tu m'as abandonné Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 15 juin 2013 à 23:37
Modifié:  16 juin 2013 à 12:12 par ballandine
Citer     Aller en bas de page

Aux temps qui deviennent si gris
Il faudrait savoir s'éloigner
Ô Temps d'aimer qu'on a tant chéris
Qu'il est difficile d'oublier !





Abandon


Je partirai demain du fond de ma grisaille
Si loin de nos virées qui musardaient nos fois
Laissant notre abandon à plus rien qui ne vaille
Adieu Paris, adieu pour la dernière fois !

Brumes de la Seine qui couvraient tout des coeurs,
Faites couler déjà sous le pont de l'arc prune
Le soir qui se meurt noir car d’être amant en pleurs,
Je suis las d’encenser l’hôtel de la fortune !

Seul, je m'éloignerai, par l’aube des tristesses
Où le silence plaint la douleur que je bois,
Où toute clarté naît d'écarter les détresses
Et brûle de revoir mes rochers et mes bois…

Les airs à la bruine, douceurs me guideront
Me faisant oublier la perle qui goutte une
Et les flots d'un retour, peut-être couleront
Où tout me satisfait, ou rien ne m’importune…




* * *

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Oasis


L'univers est poème d'amour en langue étrangère
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
736 commentaires
Membre depuis
10 janvier 2013
Dernière connexion
17 novembre 2019
  Publié: 16 juin 2013 à 01:56 Citer     Aller en bas de page

Merci, moi qui pensait que la glose ne pouvait pas me plaire...

Amitiés
Pierre

  La plupart des problèmes du monde viennent d'erreurs linguistiques et d'incompréhension. Shams de Tabriz
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 16 juin 2013 à 02:43 Citer     Aller en bas de page

Oasis ****...................................

Heureuse que tu aies apprécié....

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2555 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 16 juin 2013 à 03:31 Citer     Aller en bas de page

Très joli poème (il me semble que tu dois aimer Hugo). Agréable lecture.

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 16 juin 2013 à 03:57 Citer     Aller en bas de page

Didier ****................

Quel compliment !

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16128 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 16 juin 2013 à 04:47 Citer     Aller en bas de page

C'est un ravissement de te lire

Paris t'abandonne, moi pas !

des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 16 juin 2013 à 05:35 Citer     Aller en bas de page

Guido ****..................................

Que dire ? j'aime.

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Fleur de jasmin Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
28 juillet 2010
Dernière connexion
19 décembre 2019
  Publié: 16 juin 2013 à 14:04 Citer     Aller en bas de page

Seul, je m'éloignerai, par l’aube des tristesses
Où le silence plaint la douleur que je bois,

Magnifique, au plaisir de vous relire !

  témoin du bonheur calme
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 17 juin 2013 à 04:38 Citer     Aller en bas de page

Fleur de jasmin ****.........................

J'aime ce doux parfum à ta plume.... merci

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 17 juin 2013 à 05:53 Citer     Aller en bas de page

M'en tenant, toujours, à la théorie classique, je décèle quelques menues "erreurs" (au seul regard de cette théorie).

Il y a les "virées" dont le "e" ne peut pas être élidé - et donc qui ne peut pas être utilisé au pluriel au sein d'un vers.
Les "brumes de la seine" forcent à prononcer "sei-neu", or un "e" doit être élidé lorsqu'il est placé à la césure. Idem pour la "bruine", laquelle se lit - en classique - bru-ine (http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/bruine).

Ça ne fait pas grand-chose en fait... de ce que je vois...


Et surtout, ça ne change rien à la qualité de ce texte, dont j'ai beaucoup apprécié la lecture. J'ai tout de même une légère incompréhension du deuxième vers de la dernière strophe.
Je relève ce très beau "Le soir qui se meurt noir car d'être amant en pleurs"... qui se lie très bien avec la suite en plus.
Je trouve que c'est un beau travail, et surtout, un résultat où on ne le voit pas, où tout coule et s'assemble... parfaitement.

 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 17 juin 2013 à 10:57
Modifié:  17 juin 2013 à 13:14 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

Très belle lecture.
J'ai aimé. Mais c'est pas nouveau, j'aime toujours tes poésies...
Très peu d'erreurs.. Bien..
Ta récompense : A la prochaine rencontre, tu seras seconde à publier... derrière Laversill...
non, mais...

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 18 juin 2013 à 03:58
Modifié:  18 juin 2013 à 03:59 par ballandine
Citer     Aller en bas de page

Eliawe ****................................

Ah ! Que j'aime cette correction !
Entre méconnaissance et fainéantise....mon coeur n'aime pas choisir...et ferme ses yeux pour dire ce qu'il a dire....OR.....ma raison aime apprendre et "réussir"...

Je vais revenir, donc, avec une correction....

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 18 juin 2013 à 04:02 Citer     Aller en bas de page

Sidonie ****...............................

Ha ! Ha ! Voilà un commentaire encourageant....
Gros bisous "Sido" !

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 18 juin 2013 à 04:27
Modifié:  19 juin 2013 à 04:56 par ballandine
Citer     Aller en bas de page

Je partirai demain du fond de ma grisaille
Si loin de nos excès qui musardaient nos fois
Laissant nos abandons à plus rien qui ne vaille
Adieu Paris, adieu pour la dernière fois !

Bruines de la Seine aux flanc lourds de nos coeurs
Faites couler déjà sous le pont de l'arc prune
Le soir qui se meurt noir car d’être amant en pleurs,
Je suis las d’encenser l’hôtel de la fortune !

Seul, je m'éloignerai, par l’aube des tristesses
Où le silence plaint la douleur que je bois,
Où toute clarté naît d'écarter les détresses
Et brûle de revoir mes rochers et mes bois…

Les brumes du lever, douceurs, me guideront
Me faisant oublier la perle qui goutte une
Et les flots d'un retour, peut-être couleront
Où tout me satisfait, ou rien ne m’importune…


J'attends ton "com' Eliawe





En rouge, les vers ayant eu une correction....c'est pour tous les ami(e)s Plumes qui veulent suivre cette correction...

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 18 juin 2013 à 07:35 Citer     Aller en bas de page

Eh bien, ça me paraît bien. Restant entendu que je ne vois pas forcément tout - pas encore les yeux bioniques..

(Sauf qu'il me semble que c'est le lever, et non le levé - ce qui ne change rien.)

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 19 juin 2013 à 04:54 Citer     Aller en bas de page

Eliawe ****................................

Hé ! Hé ! Ca change.....je corrige

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 20 juin 2013 à 06:31 Citer     Aller en bas de page



Que dire sinon que c'est superbe comme chacun de tes poèmes!!!


Amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 20 juin 2013 à 06:50
Modifié:  20 juin 2013 à 06:51 par ballandine
Citer     Aller en bas de page

sybilla ****...........................

Aimable mot ! Tu me plais...
Bien à toi !


  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1710 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 20 juin 2013 à 16:39 Citer     Aller en bas de page

Somptueux. Que dire de plus. A bientôt, Ballandine !

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 20 juin 2013 à 16:48
Modifié:  20 juin 2013 à 16:49 par ballandine
Citer     Aller en bas de page

Jean-Claude Glissant ****.......................................

Bel enthousiasme ! je te vois...
.....et mon sourire y croit...

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
ChêneBourg
Impossible d'afficher l'image
C'est encore mieux quand c'est fait avec plaisir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
446 commentaires
Membre depuis
4 février 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 25 juin 2013 à 16:06 Citer     Aller en bas de page



Elle a sortit les airs qui venaient de la bruine,
Cet excès de douceur, venus de Ballandine,
Ravi nos petits cœurs, mieux qu’une comptine.

Amitiés poétiques estivales.

Alain

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1582
Réponses: 21
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0848] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.