Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 25
· saldday · Hach KASEBA · Lafleurquirime
Équipe de gestion
· Allantvers
13176 membres inscrits

Montréal: 4 juin 06:02:09
Paris: 4 juin 12:02:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Première Rencontre : autour de la glose (CC) :: Glose - J'ai trop marché tes rues... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aeshne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
2871 commentaires
Membre depuis
22 mars 2008
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 15 juin 2013 à 05:01 Citer     Aller en bas de page

J'ai trop marché tes rues, errant dans tes méandres
Jusqu'à perdre mon cœur oublié quelquefois
J'ai trop aimé nos soirs et nos frasques misandres
Adieu Paris, adieu pour la dernière fois !

Je partirai bien loin, bien loin de ton serment
Je t'oublierai sans pleurs, courtisane importune,
Tes parfums scintillants s'effacent doucement:
Je suis las d'encenser l'autel de la fortune.

Je pense à la dentelle à l'orée du rivage
Sans regretter ton corps aux lourds, pâles orfrois
Et déjà, sans mentir, je porte mon bagage
Et brûle de revoir mes rochers et mes bois.

Tes relents engloutis dans le ciel coloré
Déjà mon âme est là, au sommet de la dune
Tout au bord de la mer, sur le sable doré
Où tout me satisfait, où rien ne m'importune...

 
Bombadil

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
657 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2012
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 15 juin 2013 à 05:58
Modifié:  15 juin 2013 à 05:58 par Bombadil
Citer     Aller en bas de page

Un grand fan comme toujours! Juste le premier vers de ta troisième strophe qui me turlupine avec son e muet à la césure...

  Je suis Charlie
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 15 juin 2013 à 07:03 Citer     Aller en bas de page

Les "e" muets et élidés sont tout à fait autorisés à la césure. Ce qui l'est pas, c'est un "e" dans une syllabe prononcée, comme devrait l'être celui de "rues" (qui ne devrait pas se trouver dans le vers tout court en classique, à cause de ce pluriel obligeant absolument à prononcer le "e"). Même souci de prononciation pour "l'orée du rivage", qui devrait être "oré-eu" avec la consonne qui suit... (de l'intérêt de les élide, avec un son vocalique derrière)

Sinon, faire rimer "quelquefois" et "fois" est un peu compliqué, l'un étant construit sur l'autre...

C'est tout ce que je trouve (mais je ne vois pas forcément tout).

(J'ai une certaine préférence pour la deuxième strophe, et je suis très contente de voir que la forme t'a inspirée. Peut-être va-t-on te revoir plus souvent... et te lire, surtout...)

 
ChêneBourg
Impossible d'afficher l'image
C'est encore mieux quand c'est fait avec plaisir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
446 commentaires
Membre depuis
4 février 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 15 juin 2013 à 09:08 Citer     Aller en bas de page


Un beau poème, J'aime.

Pour la forme ou le format, je laisse à d'autre le soin de le faire.

Amitiés poétiques.

Alain

 
Aeshne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
2871 commentaires
Membre depuis
22 mars 2008
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 15 juin 2013 à 10:10 Citer     Aller en bas de page

Tout d'abord, merci à tous d'avoir laissé une trace

Bombadil, je crois qu'Eliawe a répondu mieux que je n'aurais pu le faire

Eliawe, je me suis légèrement écartée des règles pures... Plus de liberté.
Ca fait plaisir de lire ça. Je vais essayer de m'y remettre. Là, c'était pour ne pas perdre la main, mais je vais essayer de faire ça plus souvent

Allana, merci, même si ici, c'était plutôt imposé

ChêneBourg, merci

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7092 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 15 juin 2013 à 10:14
Modifié:  15 juin 2013 à 11:59 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

'J'ai trop marché tes rues, errant dans tes méandres
Jusqu'à perdre mon cœur oublié quelquefois '

je deteste Paris pour des raisons un peu similaires, et paradoxalement, le peu de fois ou j'y suis retournée, j'aime un peu Paris pour ces mêmes rues. Considérations perso mises à part, j'ai beaucoup aimé cet instant, et 'déjà mon âme est là au sommet de la dune' j'adhère .

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Bombadil

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
657 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2012
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 15 juin 2013 à 11:37 Citer     Aller en bas de page

Bon ben et de 4!
J'ai rajouté quelques clous sur les lanières du fouet...

  Je suis Charlie
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 15 juin 2013 à 11:44 Citer     Aller en bas de page

Je comprends l'écartement des règles, c'est juste que les Rencontres sont aussi là pour progresser en poésie classique tout court... enfin, m'a semblé. Du coup, je base mes commentaires là-dessus. Ceci dit, même en pas classique, fois/quelquefois, c'est une facilité que je te sais capable d'éviter.

Et oui, reviens, refais-toi la main ! Siteuplaitsiteuplait.

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14077 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 16 juin 2013 à 02:30 Citer     Aller en bas de page

Je ne maîtrise pas la glose... mais j'ai aimé ce moment hors du temps.

 
Fleur de jasmin Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
28 juillet 2010
Dernière connexion
19 décembre 2019
  Publié: 16 juin 2013 à 15:18 Citer     Aller en bas de page

Je pense à la dentelle à l'orée du rivage
Sans regretter ton corps aux lourds, pâles orfrois

Excellent !

  témoin du bonheur calme
Aeshne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
2871 commentaires
Membre depuis
22 mars 2008
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 16 juin 2013 à 16:14 Citer     Aller en bas de page

FeudeBelt, merci pour ta critique

Eliawe, pour le but des rencontres, oui, sûrement. Pour ma part, j'ai eu ma période obsession des règles et du sonnet parfait, ça m'a passé
Je n'ai pas trop réfléchi pour être honnête ^^
J'essaierai, promis

laversill et Fleur de Jasmin, merci


 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1320
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0844] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.