Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 25
· Emile-André · Lafleurquirime · Aude Doiderose · saldday · Fried · Adria d'Orances
13176 membres inscrits

Montréal: 4 juin 06:28:28
Paris: 4 juin 12:28:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (février 2013) : "Le rêve d'une plume" :: Vile Volière Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
romain candis


Ferme tes yeux, imagine. Si tu ne peux voir l'espoir invente le
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
21 commentaires
Membre depuis
16 septembre 2012
Dernière connexion
11 mai
  Publié: 17 févr 2013 à 17:18
Modifié:  18 févr 2013 à 04:32 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Le père paon appelle Léon son fils
Il s’inquiète quand il entend les sirènes de la police.
Ces poulets qui recherchent un gang de pie
Qui cette nuit a braqué un nid

D’une poule avec un incroyable trésor
En effet, elle avait des œufs d’or.
Elle donne des noms d’oiseau à tous ceux qui l’entourent
Elle se sent trahie par tous ces vautours

Qui bâillaient aux corneilles pendant le vol
Mais qui pour un peu d’argent la collent
Cette scène amuse la voisine une mouette
Qui même très rieuse restera muette

Car elle déteste cette poule et son fier mari
Ce coq qui se permet de la réveiller chaque nuit
Ils se sont d’ailleurs souvent pris le bec
Voilà pourquoi elle refuse d’être chouette avec

Et c’est à cause de cette bécasse
Que cette nuit il y aura de la casse
Léon et son oie blanche
Une belle et jeune pervenche

Se sont tous deux brulé les ailes
En sortant dans la mauvaise ruelle
Ce n’est que le lendemain qu’on les a retrouvés
Les pies s’étant depuis longtemps envolées

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9408 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 18 févr 2013 à 15:43 Citer     Aller en bas de page

Voici un bestiaire bien sympathique. Ca caquette dans la volière, dis

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22885 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 19 févr 2013 à 14:02 Citer     Aller en bas de page

Ah! J'adore, et là sans vergogne, vient mettre son grain d'sel la petite cigogne.
Bien conté, bravo
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9820 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 24 févr 2013 à 01:13 Citer     Aller en bas de page

romain candis

Une belle prose et gentille histoire

Sélénaé

 
HH


Pour ceux qui se battent, la vie à une saveur que ceux qui se protègent ne gouterons jamais...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
896 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2009
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 3 mars 2013 à 07:00 Citer     Aller en bas de page

Ton texte mérite bien plus que trois commentaires...
Il y a de la recherche dans ton écriture et beaucoup d'idée pour un texte futur.

Même si ton style n'est pas pareil au mien je dois bien m'incliner sur un texte que je trouve supérieur à ce que j'ai l'habitude de lire.

En toute humilité.

HH

 
romain candis


Ferme tes yeux, imagine. Si tu ne peux voir l'espoir invente le
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
21 commentaires
Membre depuis
16 septembre 2012
Dernière connexion
11 mai
  Publié: 3 mars 2013 à 12:06 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour vos messages
HH sa me touche beaucoup merci

 
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1048 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 12 mars 2013 à 06:29 Citer     Aller en bas de page

Je suis d'accord avec HH, une histoire qui donne un sourire mériterait plus d'attention. Une très bonne idée se doit d'être saluée

  -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 927
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0523] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.