Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 363
Invisible : 0
Total : 368
· glycine · ver00 · Gylfi · Zilcah · LE PASSANT
13226 membres inscrits

Montréal: 25 nov 17:44:31
Paris: 25 nov 23:44:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: mont d'ardoise Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 27 juil 2006 à 16:31
Modifié:  13 nov 2017 à 18:48 par verso
Citer     Aller en bas de page

Oh ! Mont d’ardoise
Ventrue colline
Bise en sourdine
Me cherche noise

Entre tes failles
Le ciel fébrile
Luit son nombril
Sur ta rocaille

Sans prévenir
Elle est venue
Fausse ingénue
M’appartenir

Ses blonds cheveux
Sur fond d’ardoise
D’un éclair boisent
D’anciens aveux

Roc sur ton flanc
Creuse un air vif
Sois le natif
D’un songe lent

Oh ! Mont turquoise
Le soleil flanche
Gît dans tes hanches
Sa voix narquoise

Jour à regret
Fonçant rapace
File en tes passes
Son murmure grès






 
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9632 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
11 octobre
  Publié: 27 juil 2006 à 16:38 Citer     Aller en bas de page


Un très très beau texte...

Loup

  http://papemich.free.fr/
Maan


Un enfant n'oublie jamais.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
1106 commentaires
Membre depuis
1er décembre 2005
Dernière connexion
28 juillet 2010
  Publié: 29 juil 2006 à 11:45 Citer     Aller en bas de page

Je trouve aussi!

  Bientôt un(e) mini-Maan dans mes bras !
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
15 novembre 2018
  Publié: 29 juil 2006 à 13:40 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup la densité et le rythme de ce poème...
Comme une sorte de panique rageuse...

 
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 30 juil 2006 à 15:58 Citer     Aller en bas de page

Loup8084, Maan et Amandarine, un chaud merci pour vos sensibles retours. verso

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5972 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 31 juil 2006 à 09:14 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé ce souffle, au regret d'une fugitive beauté...

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
6002 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 27 août 2006 à 06:10 Citer     Aller en bas de page

Pas évident de garder du rythme avec des vers de quatre pieds, tu y réussis merveilleusement je trouve
amicalement
jc

 
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 27 août 2006 à 06:57 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois:

Yvan Chopi, sous ta plume le commentaire-même est poésie. verso

MiJo/cyrael, un coeur qu'il est doux de toucher, bonheur est son parfum. verso

Rimarien, ton observation est d'une pertinence élogieuse. verso

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2165
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0271] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.