Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 36
· ori · monthery
13176 membres inscrits

Montréal: 4 juin 07:38:30
Paris: 4 juin 13:38:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (janvier 2013) : "Mes Mains" :: Ma main Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Odaril

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
15 commentaires
Membre depuis
9 février 2012
Dernière connexion
1er novembre 2019
  Publié: 7 jan 2013 à 17:15
Modifié:  8 jan 2013 à 10:58 par Odaril
Citer     Aller en bas de page

Lorsque ma main était encore en son jeune âge,
Elle était curieuse, ayant cet avantage
D'être innocente encore, et de pouvoir tâter
Tout ce que mon esprit lui disait de toucher.
Elle touchait ainsi, et essayait d'apprendre
Autant que mon cerveau essayait de comprendre.

En grandissant un peu, ma main a rétréci;
Le reste de mon corps, qui lui s'est agrandi,
Avait plus de contrainte et moins de liberté
Mais n'avait rien perdu de sa curiosité.
Pour explorer un peu de son vaste univers
Il voulut tenter de mettre la main au vers.

A quatorze ans, après la moitié de silence,
Ma main a de nouveau essayé cette science
Qui transforme des mots, des lettres et des sons
En poème complet et digne de ce nom.
Je rencontrai ma Muse alors en mes pensées;
Elle ne me quitta pas pendant des années.

Mais depuis quelques temps, et aujourd'hui encore,
Ma pauvre main ne fait plus cet art qu'elle adore.
Ainsi, c'est l'abandon qui vient en mon esprit;
Mon inutile main se meurt et dépérit,
Mais ma Muse, toujours fidèle à son artiste,
A mes côtés sans fin se bat, vit et persiste.

Je vois donc mon futur d'un œil bien rassuré,
Et je veux bien écrire autant que je pourrai.
Lorsque ma main, rendue tremblante par le temps,
Ne pourra plus tenir la plume comme avant,
Alors je m'en irai, heureux d'avoir permis
A ma muse de vivre encore à l'infini.
_______________________________________________
07 Janvier 2013

C'est un poème pour les éphémères de Janvier, j'espère que ma soumission est correcte. Je n'ai encore jamais participé à rien sur ce site, et j'avais les quatre derniers vers qui traînaient et qui étaient dans le thème, alors autant les utiliser.

Ce poème ne porte pas sur mes mains, mais sur ma main - la droite, plus précisément.

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5408 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 8 jan 2013 à 12:53 Citer     Aller en bas de page

D'hier à aujourd'hui j'ai aimé lire cette histoire de main.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9408 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 8 jan 2013 à 15:41 Citer     Aller en bas de page

Moi aussi, j'en suis ravie et te tends la main.
Catherine

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14077 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 8 jan 2013 à 15:58 Citer     Aller en bas de page

J'aime ce poème et sa main délicate.
Amicalement.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5482 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 9 jan 2013 à 04:51 Citer     Aller en bas de page

j'ai aimé et chacun d'entre nous craint le dernier poème
Amitiés
Yvon

  YD
Maman Luciole


Tout but est un leurre, seul le voyage est véritable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1602 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2012
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 9 jan 2013 à 07:18 Citer     Aller en bas de page

Un très beau poème sur la main, la muse et la poésie.
J'ai aimé le parcourir.
On a tous peur, je crois, de la page blanche et des écrits qui seraient les derniers... mais j'ose espérer que ce n'est qu'un repos de l'esprit et que les vers reviennent bien vite.
En tout cas Bravo pour ce poème, c'est une réussite !
La Marmotte

 
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9820 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 10 jan 2013 à 09:49 Citer     Aller en bas de page

Odaril

Et bien si c'est une première, je vous donne un conseil très utile, revenez- nous charmer, que votre main tremblante ou pas .....

J'aime

Sélénaé Merci

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 13 jan 2013 à 04:26
Modifié:  13 jan 2013 à 04:28 par ballandine
Citer     Aller en bas de page



La main est la première a s'imprégner du temps visible....

Lignes de vie qui se tracent au fil des ans......

Bien retranscrit ce pouvoir en mains..qui se lit..comme reflet d'un hier pour demain....

La lecture se fait intéressante et fluide....Bel essai ....pour cet éphèmère...Convainquant !









Que la muse inspire les vers de cette main...!

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Pyerre

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
707 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2016
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 11 mars 2016 à 14:11 Citer     Aller en bas de page

Quelle main droite...si adroite...
Si subtile...Odaril...!!
Amitiés poétiques...
Pyerre

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1501
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0382] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.