Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 31
13367 membres inscrits

Montréal: 8 juil 21:00:40
Paris: 9 juil 03:00:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Passage à gué Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 30 déc 2004 à 18:40 Citer     Aller en bas de page

La plaine se déssèche, ouvrons tout grand les vannes !
Que l'eau accumulée par tant d'années d'orage
Se déverse à grand flots dans la gorge aux havanes !

Que les fleuves gardés à l'abri des barrages
Répandent d'un seul coup sur la terre assoiffée
Le philtre des langueurs et l'onde des voyages !

Il ne sera pas dit que l'ardente rosée
Attisera sans fin d'un tison lacrymal
Le supplice qui mord le creux de la vallée ...

Il ne sera pas dit qu'un monde minéral
Couvrira d'aiguillons la rose et l'aubépine
Ni que le vent qui tourne à vide en ce dédale

Sera seul chevauchant la lande et les collines ...
Au galop ! sans tarder, l'aurore se pavane,
Sous les nuages lourds, la lavande s'incline,

La plaine se déssèche, ouvrons tout grand les vannes !

  La musique danse, la poésie chante
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9631 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
17 avril
  Publié: 30 déc 2004 à 18:57 Citer     Aller en bas de page


Merci ami poète pour tes vers fabuleux...

Loup

  http://papemich.free.fr/
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 3 jan 2005 à 08:05 Citer     Aller en bas de page

de rien Loup, c'est moi qui te remercie

chimay

---

merci Saphariel !


chimay

---

héhé, je sais que tu ne manques pas d'imagination
Valter merci l'ami, et bonne année !

chimay

  La musique danse, la poésie chante
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
18301 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 14 jan 2007 à 17:42 Citer     Aller en bas de page

L'aurore se pavane à juste titre.

Mais
"Le philtre des langueurs et l'onde des voyages !"
Valent eux d'être conservés !

Bisous
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1214
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0189] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.