Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 12
Invisible : 0
Total : 14
· Enola alonE · Coriandre
12407 membres inscrits

Montréal: 31 oct 01:25:10
Paris: 31 oct 06:25:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Coeur brisé Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Azalée


Il s'en rendait compte désormais: l'aimer était son destin.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
9 janvier 2006
Dernière connexion
8 août 2010
  Publié: 15 mai 2006 à 17:03 Citer     Aller en bas de page

Coeur brisé

Tu as choisi une nouvelle destinée,
Qui semble beaucoup moins compliquée.
Par méchanceté ? Non, tu n’oserais pas.
Par faiblesse ? Très probable, je crois.

Enfin, peu m’importe le pourquoi !
C’est plutôt la suite qui m’oppresse,
Qui a mis mon cœur en telle détresse,
Que je ne sais comment vivre sans toi.

Ah ! Mon cœur explose, je le sens…
Il se brise, j’appréhendais ce moment,
Car je savais qu’il serait éphémère…
Je sens mon cœur se fracasser pas terre.

Des milliers de morceaux s’évadent,
Un peu à l’image d’une parade.
Tous les organes les regardent,
Se demandant s’ils sont toujours si fades.

Peut-on recoller un cœur brisé,
Et peut-il recommencer à aimer ?
Même après avoir tout encaissé,
Même s’il a été gravement blessé.


22 avril 2006
Catherine xxx

  Parce qu'on ne peut effacer Tout c'qui brûle nos mémoires Parce que le temps va passer Et parce que tout nous sépare (R. Tabra)
Pinturicchio


Ti Amo Meno Di Domani, Ma Più Di Ieri...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
1149 commentaires
Membre depuis
18 juin 2005
Dernière connexion
16 novembre 2013
  Publié: 15 mai 2006 à 17:54 Citer     Aller en bas de page

Certaines blessures se referment rapidemet, d'autrs avec le temps, il faut y croire, on peut toujours aimer. Mais il faudra juste faire attention la prochaine fois, de ne plus retomber (de trop haut) ...


Laisse encore ce talent courir et remplir tes pages
c'est un réel plaisir de te lire


Amitiés

Oliv'

  L'amour est une drogue dont on ignore les effets secondaires
petitefilleduparadis


le bruit de tes baisers effleurent ma bouche, la sensation de tes paroles enflammes mes oreilles
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
14 commentaires
Membre depuis
28 octobre 2004
Dernière connexion
23 novembre 2007
  Publié: 16 mai 2006 à 04:29 Citer     Aller en bas de page

certaine blessures sont trop profondes pour être réparée... il faut juste savoir les combler avec autre chose! au bout d'un moment on oublie et ce ne devient plus qu'égratignure!

  l'ange de l'enfer
Azalée


Il s'en rendait compte désormais: l'aimer était son destin.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
9 janvier 2006
Dernière connexion
8 août 2010
  Publié: 16 mai 2006 à 16:30 Citer     Aller en bas de page

Oliv', un énorme merci pour ton commentaire, il me touche beaucoup! Sache que c'est réciproque, te lire est fascinant!

------------------------------------------------------------------------
petitefilleduparadis, eh oui, changer le mal de place! Bon truc! Merci de ta lecture, elle me touche.


Bisous
Catherine xxx

  Parce qu'on ne peut effacer Tout c'qui brûle nos mémoires Parce que le temps va passer Et parce que tout nous sépare (R. Tabra)
Azalée


Il s'en rendait compte désormais: l'aimer était son destin.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
9 janvier 2006
Dernière connexion
8 août 2010
  Publié: 26 mai 2006 à 16:19 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais pas s'il serait mieux qu'il me revienne... Je n'en ai vraiment aucune idée... Je nage dans la confusion, alors je ne sais si tes prières sont justifiées. Eh bien, probable qu'il ne me mérite pas... Ou mon amour. Je laisse le temps décider.

Merci pour ton commentaire, il me touche.
Gros bisous
Catherine xxx

  Parce qu'on ne peut effacer Tout c'qui brûle nos mémoires Parce que le temps va passer Et parce que tout nous sépare (R. Tabra)
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
925 poèmes Liste
14776 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 25 juin 2007 à 14:16 Citer     Aller en bas de page

ça peut faire si mal un coeur brisé..j aime ta façon d en parler,avec humanité....j espère qu il a guéri depuis que tu as composée ce poème...une lecture touchante,on voudrait t aider à panser tes blessures.
mes amitiés poétiques à toi.
pyc.

 
Azalée


Il s'en rendait compte désormais: l'aimer était son destin.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
9 janvier 2006
Dernière connexion
8 août 2010
  Publié: 22 août 2007 à 20:15 Citer     Aller en bas de page

Oui, mes blessures sont pansées. J'ai appris à mieux gérer ces émotions. Elles me font désormais beaucoup moins mal. Une sorte de carapace, quoi.

Flattée d'avoir su rejoindre ton coeur, PYC. Tu le sais, j'admire ta poésie. Que les montagnes russes de la vie nous apportent encore l'inspiration qui nous subsiste.


Catherine xxx

  Parce qu'on ne peut effacer Tout c'qui brûle nos mémoires Parce que le temps va passer Et parce que tout nous sépare (R. Tabra)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 93114
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,5929] secondes.
 © 2000 - 2014 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.