Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 270
Invisible : 0
Total : 270
13230 membres inscrits

Montréal: 26 nov 19:33:56
Paris: 27 nov 01:33:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (octobre 2012) : "N'oublie pas de leur dire" :: Dire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Titou


Je serai le Ciel, tu seras la Terre. Éternellement indissociables.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
132 commentaires
Membre depuis
16 février 2012
Dernière connexion
28 août 2018
  Publié: 11 oct 2012 à 17:10
Modifié:  12 oct 2012 à 05:02 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Je leur donnerai tous les détails de ton visage,
De la sincérité de tes yeux, à la douceur de ton sourire.
Sans oublier de décrire,
Ces rides que tu n’aimais pas, qui parlaient pourtant de toi avec leur propre langage.

J’aurais dû te dire,
Que j’aimais chacune d’entre elles,
Car façonnées de tes larmes, mais surtout de tes rires,
Elles témoignaient des jours qui défilaient, de ces quelques années, de la vie… parfois cruelle.

Je leur dirai la manière dont tu as réveillé mon cœur.
Quand il dansait de bonheur, jusqu’à tressaillir de terreur.
Lorsque je te tenais dans mes bras,
Ma respiration calée sur la tienne, et que seule la mienne continuera…

Tu es parti sans mon accord,
Tu n’as d’ailleurs pas donné le tien.
Aujourd’hui entends-tu tous leurs remords
De ne pas avoir eu le temps de te rencontrer, de ne pas avoir pu partager ton chemin ?

N’oublie pas de leur dire là-haut,
De me garder une place près de toi, mon alter ego.
D’ici là en bas, je continuerai de te faire vivre près de moi,
En ne cessant de parler de toi.


A mon Alter Ego.
11/10/12

 
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9823 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 12 oct 2012 à 06:40
Modifié:  13 oct 2012 à 14:02 par SélénaéLaLouveFéline
Citer     Aller en bas de page

titou
joli dialogue avec le ciel que l'on peut espérer bleu pour ceux qui côtoient ses nuages

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
320 poèmes Liste
5786 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 12 oct 2012 à 08:09 Citer     Aller en bas de page


Yvon

  YD
Titou


Je serai le Ciel, tu seras la Terre. Éternellement indissociables.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
132 commentaires
Membre depuis
16 février 2012
Dernière connexion
28 août 2018
  Publié: 13 oct 2012 à 05:20 Citer     Aller en bas de page

Sélénaé

Merci de ton passage et de tes mots déposés sous les miens.

Yvon

Je suis flattée qu'un aussi bon poète s'arrête sur mes écrits, et marque son passage.
Merci.

Vitalic

Chut. Tu ne peux imaginer ce que lui et moi nous racontons.
Surtout quand je vois ce que tu écris sur les poèmes parlant de mort dans cet éphémère, que ce soit dans le tien ou en commentaire.
Mais merci tout de même de ton passage.

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
4103 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 13 oct 2012 à 06:44 Citer     Aller en bas de page

Belle demande de réservation..!!

La place sera sera sûement attribuée tant ce coeur pleure sa douleur et son bonheur d'être et d'avoir été...

Bel amour !

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
25 février 2019
  Publié: 26 mars 2013 à 07:28 Citer     Aller en bas de page






  Vers Cassés
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1408
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0240] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.