Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 7
Invités : 850
Invisible : 0
Total : 857
· Mon Aphrodite · Lucie Granville · Jean-Louis · Damon · Kanth · Filiquier · PapillonMystere
13143 membres inscrits

Montréal: 30 mars 09:24:58
Paris: 30 mars 15:24:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (octobre 2012) : "N'oublie pas de leur dire" :: La sienne, la mienne surtout. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Eylork Cet utilisateur est un membre privilège


Il y a des jours avec et des jours sang.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
3849 commentaires
Membre depuis
24 juin 2007
Dernière connexion
28 avril 2018
  Publié: 9 oct 2012 à 16:56 Citer     Aller en bas de page


N'oublie pas de leur dire que je vais bien
Que la vie toujours continue.
Que cette haine tatouée sur mes poings
A juste mis la chair à nue.

La sienne, la mienne surtout.

J'ai laissé couler du temps, cocktails de passion
Sans comprendre qu'il s'était perdu
Dans cette multitude de tempêtes à l'horizon
Et qu'il n'était que déconvenue

La sienne, la mienne surtout.

Mon œil n'a cillé vers une étrangère
Car en ma tête et mon cœur
Elle seule, pouvait être bergère
De ce que l'on nomme bonheur

Le mien, le sien surtout.

J'ai voulu construire notre futur
Sur un passé inexistant
Promesse d'amour la plus pure
Tatouée dans le sang

Le sien, le mien surtout.

N'oublie pas de leur dire que j'ai tourné la page
N'oublie pas de lui dire à elle aussi
Que j'ai laissé sortir toute ma rage
Pour à nouveau pouvoir apprécier la vie.

La sienne, la mienne surtout.

  Aller au superflu pour couper court à l'essentiel.
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 10 oct 2012 à 02:55 Citer     Aller en bas de page

...............ılılı.. Elyezer

Et le tout se termine avec optimisme... Ouf!... La vie est sauve...... Surtout quand il s'agit del a sienne, et donc là ce sont deux :
Une écriture bien soignée et bien présenter...

...............ılılı.. Vitalic ♫ ♪ ..ılılı............

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
5356 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 10 oct 2012 à 09:26 Citer     Aller en bas de page



Yvon

  YD
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5301 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 10 oct 2012 à 11:58 Citer     Aller en bas de page

J'aime l’ambiguïté du refrain qui fait que malgré tout
plane l'impression que la plaie est toujours là...

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Eylork Cet utilisateur est un membre privilège


Il y a des jours avec et des jours sang.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
3849 commentaires
Membre depuis
24 juin 2007
Dernière connexion
28 avril 2018
  Publié: 10 oct 2012 à 17:15 Citer     Aller en bas de page

Merci Vitalic, mais justement ce qui transpire c'est que non ce qu'elle vit, dans ce cas, m'importe peu et qu'il faut justement de l’égoïsme quelque part.

Merci Volubilis et Yvon

Tu as raison Lacase, il y en a en effet, pour la plaie, je pense qu'elle sera toujours présente plus ou moins. Merci à toi pour ton passage sous mes lignes.

  Aller au superflu pour couper court à l'essentiel.
Cérianthe


Quand la journée commence rapidement, elle se termine tranquillement...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
234 commentaires
Membre depuis
8 février 2011
Dernière connexion
4 février
  Publié: 12 oct 2012 à 04:31 Citer     Aller en bas de page

☼ Bonjour, ton poème exprime un constat d'un amour partagé, avec ton point de vue mais aussi celui de la personne en face... Car c'est vrai que l'on est deux à s'aimer, mais aussi deux à souffrir quand tout est fini... Mais après, la vie recommence ! Merci de ce partage !

Reine.

  Reine Trachoy
Titou


Je serai le Ciel, tu seras la Terre. Éternellement indissociables.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
132 commentaires
Membre depuis
16 février 2012
Dernière connexion
28 août 2018
  Publié: 12 oct 2012 à 12:52 Citer     Aller en bas de page

Je pense que ce poème peut parler à beaucoup de personnes, mais ne peut être aussi joliment dit que par peu.

"N'oublie pas de leur dire que j'ai tourné la page
N'oublie pas de lui dire à elle aussi
Que j'ai laissé sortir toute ma rage
Pour à nouveau pouvoir apprécier la vie."


Ces personnes qui font si mal restent malheureusement presque autant en mémoire que celle qui nous font vivre. Mais je te souhaite si ce n'est d'oublier, de passer à autre chose, et d'être plus heureux encore que tu n'as été malheureux.

Amitiés.
Titou

 
Eylork Cet utilisateur est un membre privilège


Il y a des jours avec et des jours sang.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
3849 commentaires
Membre depuis
24 juin 2007
Dernière connexion
28 avril 2018
  Publié: 22 oct 2012 à 16:31 Citer     Aller en bas de page

On va dire que c'est presque ça Reine, merci pour ton passage.

Merci à toi Titou, content que cela t'ait plu. Le bonheur vient à point.

  Aller au superflu pour couper court à l'essentiel.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
471 poèmes Liste
22488 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 25 oct 2012 à 12:55 Citer     Aller en bas de page

" Que j'ai laissé sortir toute ma rage,
Pour à nouveau pouvoir apprécier la vie "
Il faut le pouvoir comme tu le dis si bien et à ce titre je te félicite pour ce courage et cette volonté qui n'ont pu que t' être bénéfique.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Malice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
536 commentaires
Membre depuis
12 mars 2008
Dernière connexion
17 mars 2018
  Publié: 3 nov 2012 à 06:25 Citer     Aller en bas de page

J'aime ce rythme ponctué par le leitmotiv annoncé dans le titre, j'aime aussi ce calme après la tempête, quand le constat se fait froid parce que les émotions vives sont passées... c'est à mes yeux la meilleure des revanches.
Merci de nous offrir cette belle lecture!

  On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul. (Al Capone)
Eylork Cet utilisateur est un membre privilège


Il y a des jours avec et des jours sang.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
3849 commentaires
Membre depuis
24 juin 2007
Dernière connexion
28 avril 2018
  Publié: 11 nov 2012 à 18:40 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous pour votre passage sous mes lignes.

  Aller au superflu pour couper court à l'essentiel.
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
3949 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 10 déc 2012 à 02:20 Citer     Aller en bas de page

Des mots qui appaisent un flux d'avoir trop aimer....

Un refrain qui veut prendre sa liberté de vie....malgré un lent pincement du coeur...

Touchant ! Mais..rassurant !

Lecture très agréable !

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1144
Réponses: 11
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0350] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.