Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 208
Invisible : 0
Total : 209
· LE PASSANT
13320 membres inscrits

Montréal: 25 oct 10:44:58
Paris: 25 oct 15:44:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Portrait sous vers :: Portrait sous vers 12 : Galatea belga Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
452 poèmes Liste
14458 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 1er sept à 12:52
Modifié:  1er sept à 12:54 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page


Bonjour Galatea, je suis heureuse d'avoir l'occasion de te poser quelques questions. Je me souviens que lorsque je suis arrivée sur LPDP, tu es une des premières à m'avoir accueillie.
Pourrais-tu nous dire d'où vient ton pseudo et comment tu es arrivée sur Lpdp ?


Une artisane de la langue française qui a l’honneur de répondre pour une interview… ça veut dire quelque chose, selon mon jugement.
L’histoire de mon débarquement sur ce site raconte un morceau important de ma vie. J’étais en Belgique depuis un an et je vivais, un peu déçue, ma nouvelle vie. J’avais accepté un nouveau travail à l’étranger pour offrir à ma fille la possibilité d’apprendre une autre langue et d’étudier dans un contexte international comme celui de Bruxelles. Les situations à ce temps-là ont favorisé ma présence dans le Limburg, à Hasselt. Là on parle le néerlandais et, pour éviter de parler un français détesté, les habitants de ce beau coin au centre de l’Europe, acceptent plus facilement de te répondre en utilisant l’anglais…

J’avais étudié un peu le français à l’université mais pendant mon séjour, j’espérais vivre une nouvelle vie en améliorant aussi votre langue que j’ai toujours aimée. Sincèrement frustrée, j’ai commencé alors à arpenter le Net pour saisir une chance d’apprendre un français moins standardisé que celui des romans ou de la presse. Ma faim, mon envie d’apprendre un français non formel m’a emmenée dans le monde des réseaux sociaux et sur Badoo (!) où j’ai connu des amies surtout et quelques pêcheurs à la ligne typique de ce genre de sites.
Un d’eux en particulier m’a touché. En présentant ses atouts (peintures, dessins, illustrations surtout) il m’a fait lire un de ses poèmes. Je lui ai parlé du genre de peintures oniriques que mon mari aime faire, je dis ça pour expliquer un peu mon approche typique dans ce genre de situations et sur ce site aussi. Mon ouverture, maintenant je le sais bien, trompe parfois, brouille qui me lit ou essaye de comprendre qui je suis.

Quand cet ami m’a fait découvrir LPDP, il m’a partagé son plaisir de publier sur le site et, bien que je n’avais écrit dans ma vie que 2 courts poèmes, je me suis inscrite aussi le 6 décembre 2009. J’avais une envie de lire et de comprendre le monde intime, presque secret de gens comme moi mais qui – sûrement - se sont nourris d’autres expériences et ont fait d’autres choix, quelle chance d’apprendre !

Je ne savais même pas si j’aurais le courage de commenter et encore moins l’impertinence de publier quelques vers.
Je devais choisir un pseudo car tous les autres en avaient un et puis je ne voulais pas donner des informations sur ma vie privée. Galatea, dont j’aime la sonorité est une nymphe dont le mythe est bien connu dans la Sicile orientale où je suis née et belga c’est mon hommage au Pays qui a fait naître en moi l’envie- irréelle- d’écrire en français.Voilà.

Tu vois, en lisant tes poèmes et leur construction parfois typiquement galatéenne, je trouve que tu apportes une autre dimension à la poésie sur Lpdp. Moins… figée peut-être. J’ai souvent eu l’impression que tu partais presque en croisade contre la poésie classique : les formes fixes, les rimes « parfaites ». Pourrais-tu nous en donner la raison ?

Merci de me poser cette question, Adamantine.
Je dois souligner, à ce point, que te répondre me permet d’en dire un peu plus sur moi, plus que débattre sur de nouvelles règles pour « faire » de la poésie.
J’adore communiquer.
Entrer en contact avec l’Autre est presque ma mission pour vivre bien cette vie. L’écriture et, en particulier la poésie, rend possible la rencontre entre inconnus même distants entre eux par la culture, l’âge ou la faim de connaître. La poésie qui régurgite les schémas du passé et surtout le langage d’antan mutile, homogénéise l’inspiration individuelle et la rend « -selon moi- oubliable, pas -touche-au-cœur. » J’écris parfois directement en ligne : certaines situations me poussent à figer quelque part l’ensemble des émotions qui débordent et qui me font presque mal, à cause d’une tristesse profonde ou d’une joie irrépressible. Les coups de tête n’étant pas si présents dans ma vie, la poésie est ma soupape, souvent…

Je comprends qu’aux yeux des lecteurs je peux apparaître plutôt fondamentaliste. J’ai plusieurs fois essayé d’expliquer ma position sur ce site. Peut-être dans mon DNA manque-t-il le gêne qui me fait vibrer quand je lis la perfection numérique plus que la sincérité de l’autre.
J’ai encore en moi la marque que certains fragments de poèmes ont laissé en moi, il y a longtemps ou récemment.

En général, j’ai compris, ils sont extraits de compositions libres, que je mémorise aussi plus facilement pour leur vers qui forment une image irrégulière et donc pour moi, plus facile à retenir.
Mais c’est aussi leur caractère unique, les mots apparemment moins galets, polis, qui font une trace dans mon réservoir d’émotions.
Comme lectrice je désire pas seulement boire un verre de belles lettres, je veux du jus frais qui contient les sels minéraux de son auteur. Son arôme spécifique, son rythme intérieur non reproductible par un autre.
J’aime découvrir les mots traces d’un passage inconnu, différent, sur ce même sol, avec des tournures et des sources d’illuminations particulières qui mettent en relief un coin, un mot d'expérience humaine pour moi encore inexplorée, vierge.
J’ai dit ailleurs :
Donnez-moi un accent, une transparence, un fil pour coudre les lambeaux d’émotions et je couvrirai mon être éternellement de ce drap-patchwork volé, lecture après lecture aux autres, aux souffleurs de vertiges, aux sculpteurs de la fantaisie.

Je comprends ton point de vue. J’ai compris que la poésie, avait, comme pour beaucoup, une grande importance dans ta vie. Pourrais-tu nous parler de tes autres centres d’intérêts ?

Merci pour me poser cette question, Adamantine. J'aime quand les amis racontent un peu plus de leur vie "derrière les vers" et je dévoile avec plaisir un peu de la mienne.
J’ai récemment terminé une autre phase de ma vie et maintenant j’essaye de donner un peu plus à ma terre natale. Je fais partie de plusieurs organisations, entre autres de "Legambiente". C’est une association écologique qui prône l'utilisation d'énergies alternatives et d'énergies renouvelables, les économies d'énergies, la sauvegarde de certaines zones protégées, la lutte contre le trafic illégal de déchets…

Mais j’ai créé aussi mes comités et associations pour des objectifs particuliers, comme la réalisation d’une route provinciale dans ma vallée. Pour la compléter il manque 5 kilomètres stratégiques mais depuis cent ans, elle est devenue un monument à la corruption et à l’arrogance de certains. Je parle de ça pour faire comprendre certains aspects"tranchants" de ma personnalité. Il faut dire aussi que quand j’utilise ma langue dans des articles ou dans les réunions publiques j’utilise un langage pas offensif et les nuances de ma langue, que je maîtrise beaucoup mieux, m’aident à gagner plus de collaborateurs que d’ennemis. :-)
Je m’occupe aussi de mon hameau avec mon mari, mon meilleur ami, compagnon d’aventures et de construction d’une utopie.
Pour le reste… je suis en évolution.

Récemment j’ai commencé à m’occuper de mon jardin et les résultats sont bons ! Je lis beaucoup, surtout les livres qui m’aident à comprendre mieux notre époque. Je passe de Zygmunt Bauman, Philip Roth, mon auteur préféré du moment, à Wislawa Szymborska, ou Shoshana Zuboff. J’ai dévoré, très jeune, les classiques, Sartre, Yourcenare, ou les poètes comme Tagore, Sylvia Plath ou Emily Dickinson. Parmi les italiens je préfère Montale et Leopardi. J’adore Baudelaire, Rimbaud mais je n’ai jamais rêvé de les imiter.
Je ne suis pas poète et je ne fais pas d’efforts pour le devenir…
Aujourd’hui on peut communiquer avec un nombre incroyable de gens et je saisis cette chance en utilisant un moyen qui me permet de le faire. Ce que je gagne en écrivant sur Lpdp ou ailleurs est le contact avec d’autres individus comme moi mais qui ont vu de cette vie des aspects que je n’ai jamais compris ou cherché de voir.
Pour moi ça n’a pas de prix !

À ce point... veux-tu qu'on parle de LPdp ?


Avec un grand plaisir. Parlons de LPDP. Comment vois-tu le site ?

Adamantine, j’avoue que je croyais plus simple de répondre à cette question.
Je suis une fan de la Passion des poèmes. J’ai une vraie admiration pour le jeune webmaster Carnage qui a créé ce village virtuel de la poésie et de l’échange. Je suis allée voir et j’ai fréquenté un grand nombre de sites et aucun d’eux n’a le design d’une communauté comme LPDP.

Ici, notre chance est que beaucoup d’auteurs du début ont laissé ici leurs écrits. Ainsi nous pouvons un peu lire “l’histoire”, l’évolution de ce forum dans les vers autant que dans les commentaires qui font aussi l’ambiance du site.
LPDP n’est pas dédié aux formes classiques, traditionnelles de la poésie et ouvre donc les portes à tous. C’est aussi ça sa magie, je crois.
Après dix ans passés – constamment - entre amis assez bien connus, comme toi, et les poètes qui soudainement modifient l’humour et les liens entre les membres, je trouve qu’il y a toujours beaucoup à lire, à découvrir et à réfléchir.
De tout ça, en effet, j’en ai fait la source de mon post le plus long et le plus lu.
Ce que je n’aime pas, comme dans la réalité, d’ailleurs c’est la formation, quoique temporaire, des clans.
Je sais que partout on aime s’amuser avec ceux qui nous ressemblent ou semblent nous apprécier mieux, mais sur cette place ouverte, riche de personnalités si différentes, la rencontre avec des inconnus porteurs de visions autres peut enrichir notre sensibilité et, parfois, même notre vie !

Galatea, je te laisse le mot de la fin

Adamantine, je te remercie pour m'offrir encore une chance de bavarder – sourire – .
Ma " dernière volonté" est un rêve : réunir un jour chez moi, en Sicile, un groupe d'amis poètes et passer un long week-end ensemble.
Certains amis que je connais depuis dix ans semblent désormais faire partie de ma famille d'affection, néanmoins je suis certaine qu'on aura des surprises en communiquant face-à-face.
Je devrai parler pour la première fois votre langue et je serai en difficulté sans mon dictionnaire, je pourrai écouter les sons de vos voix et découvrirai votre éloquence et votre sensibilité sans rimes ! Ah les rimes, qui peuvent cacher bien la vraie nature des hommes et des femmes, ah ah !

Un grand merci à toi et tous ceux qui viendront nous lire.
Merci à toi


*************
Chaque membre peut se prêter au jeu des questions-réponses. N'hésitez pas à contacter le/la membre que vous aimeriez nous faire découvrir.
Lancez-vous, l'aventure est passionnante.
Dans un MP, posez une, deux, trois questions. Lisez les réponses, les autres questions en découleront.
Une fois l'entrevue terminée, envoyez-là à un membre de l'équipe de gestion. L'entretien sera corrigé et posté.

Si vous avez des questions, l'équipe y répondra avec grand plaisir.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
12548 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 2 sept à 01:17 Citer     Aller en bas de page

Je prends le temps de lire cet entretien... qui me fait complètement te découvrir Galatea, et qui te rend plus accessible !

J'aime beaucoup ça : "Comme lectrice je désire pas seulement boire un verre de belles lettres, je veux du jus frais qui contient les sels minéraux de son auteur. Son arôme spécifique, son rythme intérieur non reproductible par un autre."

Bravo, bel échange ! Et merci à vous deux

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
266 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 2 sept à 05:00
Modifié:  2 sept à 05:01 par Quitterie
Citer     Aller en bas de page

Carte de visite

Galatea belga, pierre et fleur de Sicile
Européenne au cœur et lanceuse de ponts
Bateau ivre aux deltas de poésie fissile
Traquant chez les auteurs les horribles pontons

Je n'ai pu résister à commettre ces vers sous cet entretien que j'ai trouvé passionnant. Pour fréquenter parfois des sites de poésie en d'autres langues que le français, je sais à quel point l'exercice peut être difficile lorsqu'il s'agit d'y prendre la parole : chapeau bas. Merci Adamantine et Galatea belga !

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
720 poèmes Liste
15383 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 2 sept à 05:23
Modifié:  2 sept à 05:27 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Je prends le temps de lire cet entretien... qui me fait complètement te découvrir Galatea, et qui te rend plus accessible !

J'aime beaucoup ça : "Comme lectrice je désire pas seulement boire un verre de belles lettres, je veux du jus frais qui contient les sels minéraux de son auteur. Son arôme spécifique, son rythme intérieur non reproductible par un autre."

Bravo, bel échange ! Et merci à vous deux


Merci, Isabelle ! Cet entretien,(... qui te rend plus accessible, tu dis ) !
que Adamantine à bien favorisé, signifie beaucoup pour moi.
Moi, j'ai toujours cru d'etre trop transparent . Evidemment, je me trompais

Lilia

Citation de Quitterie
Carte de visite

Galatea belga, pierre et fleur de Sicile
Européenne au cœur et lanceuse de ponts
Bateau ivre aux deltas de poésie fissile
Traquant chez les auteurs les horribles pontons

Je n'ai pu résister à commettre ces vers sous cet entretien que j'ai trouvé passionnant. Pour fréquenter parfois des sites de poésie en d'autres langues que le français, je sais à quel point l'exercice peut être difficile lorsqu'il s'agit d'y prendre la parole : chapeau bas. Merci Adamantine et Galatea belga !



Je sui émue par tes vers, par tes motrs chère, "intriguing" Quitterie !
Au plaisir de se connaître et reconnaître - encore mieux- dans nos mots .


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Sol_M

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
123 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
4 septembre
  Publié: 2 sept à 07:02 Citer     Aller en bas de page

Abbrazzu

  Rien n'est définitif, sauf la Mort !
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
797 poèmes Liste
22739 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 2 sept à 14:16 Citer     Aller en bas de page

Une interview très intéressante qui révèle ta personnalité et qui permet de mieux la saisir.
Je suis volontaire pour le séjour en Sicile, une région délicieuse que j'ai eu le plaisir de visiter.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Ashimati

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
339 poèmes Liste
7340 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 3 sept à 01:22 Citer     Aller en bas de page

Je retrouve dans cet interview la Galatea que j'ai toujours connu - La même verve et la même détermination.
Plus de 10 ans déjà que nous nous fréquentons virtuellement.
Ne change pas
Bises
Thierry

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
720 poèmes Liste
15383 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 3 sept à 04:47
Modifié:  3 sept à 04:50 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Sol_M
Abbrazzu




Grazie, Léo !


Citation de Aude Doiderose
Une interview très intéressante qui révèle ta personnalité et qui permet de mieux la saisir.
Je suis volontaire pour le séjour en Sicile, une région délicieuse que j'ai eu le plaisir de visiter.


On réalisera "questo sogno"
Merci pour tes mots, Aude.


Citation de Ashimati
Je retrouve dans cet interview la Galatea que j'ai toujours connu - La même verve et la même détermination.
Plus de 10 ans déjà que nous nous fréquentons virtuellement.
Ne change pas
Bises
Thierry


Merci, Thierry. tu confirmes, alors, que je ne suis pas si mystérieuse ou pas accessible

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
670 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 3 sept à 05:57 Citer     Aller en bas de page

Moi aussi, je suis candidat pour la Sicile. J'ai tellement envie d'une bonne tranche de porchetta. J'étais très curieux de mieux de te connaître car nous échangeons beaucoup. Je découvre une personnalité fascinante. Bravo à vous deux pour cet interview.

Dans mon prochain roman, l'héroïne a des origines siciliennes. Elle promet d'être fidèle en italien. Voici ce que Google me propose : Prometto di rimanere fidele a te per sempre. Je me méfie de cette traduction. Qu'en penses-tu ?

Ciao !

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 3 sept à 11:36 Citer     Aller en bas de page

J'attendais cet instant où je pourrais apprécier cette partie de ta vie.
Je sais et je suis heureuse et fière de tout ce qui nous rapproche.
La Sicile je n'irai jamais mais je te remercie beaucoup d'en parler avec autant d'amour, ce qui fait que je voyage de temps en temps avec un grand plaisir.
Merci de tout coeur à toi et ADAMANTINE, ce fut une lecture qui a retenue toute ma grande sensibilité.
Amie de la nature, des animaux et des êtres qui nous sont chers merci GALA
Bises ODE 31 - 17

  OM
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
720 poèmes Liste
15383 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 4 sept à 05:44
Modifié:  4 sept à 05:47 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Joker
Moi aussi, je suis candidat pour la Sicile. J'ai tellement envie d'une bonne tranche de porchetta. J'étais très curieux de mieux de te connaître car nous échangeons beaucoup. Je découvre une personnalité fascinante. Bravo à vous deux pour cet interview.

Dans mon prochain roman, l'héroïne a des origines siciliennes. Elle promet d'être fidèle en italien. Voici ce que Google me propose : Prometto di rimanere fidele a te per sempre. Je me méfie de cette traduction. Qu'en penses-tu ?

Ciao !



Joker, je ne peux pas accueillir trop de monde mais il y a de la place et aussi une table du poète sous le micoculier, en cas d'ispiration soudaine
La traduction de Goggle est correcte, par contre je suis pas si sure sur la fidélité de toutes les siciliennes .
Merci pour tes mots.

Citation de ode3117
J'attendais cet instant où je pourrais apprécier cette partie de ta vie.
Je sais et je suis heureuse et fière de tout ce qui nous rapproche.
La Sicile je n'irai jamais mais je te remercie beaucoup d'en parler avec autant d'amour, ce qui fait que je voyage de temps en temps avec un grand plaisir.
Merci de tout coeur à toi et ADAMANTINE, ce fut une lecture qui a retenue toute ma grande sensibilité.
Amie de la nature, des animaux et des êtres qui nous sont chers merci GALA
Bises ODE 31 - 17



Chère Ode , moi aussi je suis fière d'avoir plusieurs points en commun avec toi. C'est rassurant fréquenter un lieu ou des amis et avoir la certitude qu'on se ressemble.


Bisoux
gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
452 poèmes Liste
14458 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 4 sept à 06:19 Citer     Aller en bas de page

Merci Galatea, de t'être prêtée au jeu des questions /réponses. Je pense que les membres auront autant de plaisir à te découvrir que j'en ai eu moi-même.

Au plaisir de te lire encore...

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
9721 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 8 sept à 01:38 Citer     Aller en bas de page

Galetea et moi échangeons depuis des années. J'apprends encore des choses la concernant. Culturellement, linguistiquement, elle est riche et c'est un plaisir d'échanger. Et puis, il y a cette gentillesse aussi dont tu ne te dépars pas quels que soient les circonstances.

A très bientôt,
Catherine

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
324 poèmes Liste
2785 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 9 sept à 01:56 Citer     Aller en bas de page

Ah oui ! Entièrement d'accord avec Catwoman
Il y a notre connaissance l'un de l'autre aussi les caresses verbales, elles soulagent des maux terrestres, nous savons nous comprendre d'un mot, d'une virgule, et là chère Lilia tu nous donnes des informations intéressantes que je ne connaissais pas.
Tu es originale, et balance de la poésie qui donne à réfléchir, apaisante et douce femme aux sens profonds...
Tu es dans mes environs ici
Je t'embrasse poétiquement et merci d'être présente ( moi ça me rassure

marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
324 poèmes Liste
2785 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 9 sept à 02:09 Citer     Aller en bas de page

Merci Adamantine pour ton choix, nous voyons bien l'importance de la bienveillance sur LPDP, elle contre largement le côté infernal que l'on ressent (parfois)
Ici les maux sont divulgués avec grande force et douloureux états !

" Paix à toutes ces âmes englouties"

Lumière éblouissante sur LPDP


marchepascal qui t'embrasse ma chère

Bonne journée

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
720 poèmes Liste
15383 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 16 oct à 12:36
Modifié:  16 oct à 12:41 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Merci Galatea, de t'être prêtée au jeu des questions /réponses. Je pense que les membres auront autant de plaisir à te découvrir que j'en ai eu moi-même.

Au plaisir de te lire encore...



Nous avons conversé avec plaisir, c'est sur et je te remercie encore pour m'avoir donné une chance de me raconter.
Pour les autres membres j'ai "presque" des reserves, mais c'est normal. Les poètes s'offusquent facilement

Citation de Catwoman
Galetea et moi échangeons depuis des années. J'apprends encore des choses la concernant. Culturellement, linguistiquement, elle est riche et c'est un plaisir d'échanger. Et puis, il y a cette gentillesse aussi dont tu ne te dépars pas quels que soient les circonstances.

A très bientôt,
Catherine



Oui, de temps en temps nous échangeons et je suis sure que ce serait formidable se connaitre plus, mais j'habite en Sicile .
Merci pour tes mots, Catherine.


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
720 poèmes Liste
15383 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 16 oct à 12:58 Citer     Aller en bas de page

Citation de marchepascal
Ah oui ! Entièrement d'accord avec Catwoman
Il y a notre connaissance l'un de l'autre aussi les caresses verbales, elles soulagent des maux terrestres, nous savons nous comprendre d'un mot, d'une virgule, et là chère Lilia tu nous donnes des informations intéressantes que je ne connaissais pas.
Tu es originale, et balance de la poésie qui donne à réfléchir, apaisante et douce femme aux sens profonds...
Tu es dans mes environs ici
Je t'embrasse poétiquement et merci d'être présente ( moi ça me rassure

marchepascal



Ravie de te lire ici aussi, cher Marché. Pas tout le monde est comme toi ! Je sais qu'on se comprend et que la poèsie pour nous est juste un moyen pour contacter l'Autre et rapprocher des gens qui nous ressemblent malgré l'impossibilité de se rencontrer dans le réel.

Je rentre maintenant après un long tour de deux mois. l'automne, et encore plus le Covid nous approche et ce lieu deviendra plus qu'avant, notre oasis .
Je t'embrasse.

Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1017
Réponses: 16

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1044/13281

8.7%
 
 91 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.9%
 
 82 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.8%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.6%
 
 163 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 19 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.8%
 
 113 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.1%
 
 199 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.3%
 
 327 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0447] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.