Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 270
Invisible : 0
Total : 273
· Argynne Aphrodite · Jean-Louis · doux18
13159 membres inscrits

Montréal: 26 mai 16:37:00
Paris: 26 mai 22:37:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: À Karima la rondelette Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 24 juin 2011 à 10:09
Modifié:  24 juin 2011 à 14:02 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page



À Karima, la rondelette
Qui dans le bus fut insultée
Par un connard surexcité
Pour la raison qu'elle est beurette

Elle qui rêvait de mixité
Elle en fut choquée la pauvrette
France : miroir aux alouettes
Hébergeant l'imbécillité

Des racistes faisons place nette
Tant qu'ils auront droit de cité
Marine risque de triompher
Et Karima sera inquiète




Ce texte m'a été inspiré par un incident survenu ce matin dans les transports en commun. Une jeune femme marocaine a été prise à parti par un énergumène qui lui reprochait d'être passée devant lui sans s'excuser. La pauvre femme était si choquée qu'elle a eu un malaise et s'est évanouie dans mes bras. Nous étions, hélas, fort peu à la défendre et à s'occuper d'elle au milieu d'une indifférence coupable. Karima est atteinte d'une maladie de la thyroïde et parle mal le français.
Le salaud a quitté le bus…



  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9820 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 24 juin 2011 à 11:52 Citer     Aller en bas de page

Aude

On est cerné par des salauds, encore un de ces phallocrates, pensant que la femme vaut des nèfles ....

Bravo...

Sélénaé

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 24 juin 2011 à 14:04 Citer     Aller en bas de page

Citation de SélénaéLaLouveFéline
Aude

On est cerné par des salauds, encore un de ces phallocrates, pensant que la femme vaut des nèfles ....

Bravo...

Sélénaé



Vive la tolérance, vive les femmes. Mort aux cons

Citation de Stille Geniter

Bonne initiative ma marraine

Stille



Merci Stille, bisous au petit belge

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aeshne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
2871 commentaires
Membre depuis
22 mars 2008
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 24 juin 2011 à 14:31 Citer     Aller en bas de page

Aaarg les gens m'énervent.
Et si Marine passe, on est , hum, pour faire soft, dans le caca.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 25 juin 2011 à 06:32 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aeshne
Aaarg les gens m'énervent.
Et si Marine passe, on est , hum, pour faire soft, dans le caca.



N'oublions donc pas l'aller aux urnes. Bisous


Citation de Nomade
Un texte engagé et qui sera toujours d'actualité
Merci pour cette prise de position



J'espère qu'un jour tout cela sera dépassé. Amitiés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 27 juin 2011 à 10:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chris Charmeur
Oui à tous ces précédents commentaires...
Mais imagine qu'un jeune beau chocolat eu la même histoire, et tomba dans tes bras... Tu aurais crié au miracle... Non ???
Chris



Mais ça m'arrive souvent mon cher Chris… Comme tu le sais je pratique la discrimination positive.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 12 août 2011 à 05:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de Gildas29
Amitiés,

Jolies stances pour parler d'un "fait divers"
que l'on voit, hélas, bien trop souvent.
Je suis un peu surpris que le sujet sur le
racisme ou la différence ne s'exprime pas
davantage sur le site LPDP.
Je me suis permis de répondre à ton poème
dans la même rubrique "textes d'opinion".

Vale,

Gildas.





Merci Gildas, je vais aller lire ton texte.

Amitié

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 23 févr 2012 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de godetia68

Tout le monde le sait bien qu'il n'y a pas de racisme mais des racismes : racisme anti-pauvre, racisme anti-jeune, racisme anti-femme, racisme anti-arabe... Alors, si vous êtes une "pauvre jeune femme arabe !"...
Guy Bedos

Plus sérieusement, l'égalité n'est jamais acquise, c'est toujours un combat!

Amicalement,



Hélas, pourquoi faut-il se battre tout le temps?…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
gramophone

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
160 commentaires
Membre depuis
9 août 2011
Dernière connexion
15 avril 2013
  Publié: 26 mai 2012 à 18:22 Citer     Aller en bas de page

Bon, bon, c'était une opinion sur un fait divers somme toute isolé ( je suppose).
Au vu des faits divers que je lis dans la presse belge et au vu des témoignages d'un conducteur d'autobus ,et de mes propres constatations, les incidents de ce type sont plutôt l'oeuvre de personnes" issues de l'immigration.".
Je ne connais pas de cas inverse.
Il est vrai que l'extrème droite est quasi inexistante en Belgique du sud ( francophone).
Désolé..mais il importe de garder l'Église au milieu du village.

Bon WE

Gramophone

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 26 mai 2012 à 19:13 Citer     Aller en bas de page

Il n'est pas question d'extrême droite, mais de d'extrême bêtise, en l'occurrence.
Et l'église reste au centre du village, autant qu'elle est havre de paix.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Ange


Olivier que je ne revois plus à mon Carle Coppens Le Grand Livre des Entorses...c'est dommage mais b
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
326 poèmes Liste
1947 commentaires
Membre depuis
5 mai 2002
Dernière connexion
14 avril 2016
  Publié: 8 juil 2013 à 21:57 Citer     Aller en bas de page

Ho'oponopono

  décidément...
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
1131 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 3 août 2019 à 08:59 Citer     Aller en bas de page

Ça sent la mort qui tue.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 3 août 2019 à 09:05 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chlamys
Ça sent la mort qui tue.



Oui, ça pue la haine.
J'aime pas la haine.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
5590 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 14 oct 2019 à 00:24 Citer     Aller en bas de page

Tu prends le bus, toi ?
Quand je pense que ta jupe va si bien sur ta selle…

Mais ce jour là, tu as bien fait.

Bises JB

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 14 oct 2019 à 01:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie
Tu prends le bus, toi ?
Quand je pense que ta jupe va si bien sur ta selle…

Mais ce jour là, tu as bien fait.

Bises JB



Aucun transport en commun ne m'est inconnu.

Tu sais quoi ? On m'a volé mon beau vélo...

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
5590 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 14 oct 2019 à 09:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de In Poésie
Tu prends le bus, toi ?
Quand je pense que ta jupe va si bien sur ta selle…

Mais ce jour là, tu as bien fait.

Bises JB



Aucun transport en commun ne m'est inconnu.

Tu sais quoi ? On m'a volé mon beau vélo...



Ah la vache !

Aucun transport ne t'es inconnu...

Bizzz Zorba

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 14 oct 2019 à 13:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie

Citation de Aude Doiderose

Citation de In Poésie
Tu prends le bus, toi ?
Quand je pense que ta jupe va si bien sur ta selle…

Mais ce jour là, tu as bien fait.

Bises JB



Aucun transport en commun ne m'est inconnu.

Tu sais quoi ? On m'a volé mon beau vélo...



Ah la vache !

Aucun transport ne t'es inconnu...

Bizzz Zorba



Heu si, le transport frigorifique

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
5590 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 18 oct 2019 à 09:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Heu si, le transport frigorifique



Pffff ! Tu ferais fondre les glaçons.

Bizzz Zorba

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 19 oct 2019 à 17:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie

Citation de Aude Doiderose
Heu si, le transport frigorifique



Pffff ! Tu ferais fondre les glaçons.

Bizzz Zorba



Les garçons tu veux dire ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9399 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 7 nov 2019 à 03:45 Citer     Aller en bas de page

- les agressions dans les files d'attentes, dans les transports en commun, dans les lieux garnis d'indifférences du à la peur des effets sournois de vengeances. et aux laxismes de la justices envers les mineurs, malgré les efforts des pouvoirs de maintiens de l'ordre.
- hier un chauffeur de bus, à la peau colorée, à été chahuté, puis roué de coups par 3 jeunes qui se savaient en état d'impunité, vue leur âges, et les non réactions des passagers. la caméra du bus à permit de les identifier. ils seront très vite relâché, leurs avocats prétextant leurs victimisations de la société, et que leur abus peuvent paraitre être de désagréables réactivités, que beaucoup devraient comprendre et ne pas aggraver. les conducteurs de la société de transport citadine, s'est mise dans la totalité des chauffeurs et des administratifs en grève immédiate sans préavis.
- nous les usagers, avons subit cette sanction, sans savoir ce que nous sommes en mesure de pouvoir faire, légalement, pour être en état de citoyenneté et être devant les tribunaux comme agressions envers les libertés de mineurs, soutenu par les attentes de cette société.
- hélas en France les explications et les lieux de partages et d'écoutes n'existent plus. le chacun pour soit, devient un moyen de protection, face aux procédures d'anti réactivités. et les diffusions sur les réseaux dits sociaux de vidéos accablantes.
- j'ai moi même été agressé dans un tram. en montant dans la rame, pour avoir bousculer un jeune de 12 ans, soutenu pas 6 ou 7 autres qui me prenaient en vidéo pour mes réactivités. je suis pourtant maitre de mes comportements. mais là j'ai pendant quelques minutes perdu l'usage de la parole. mes demandes d'aides pour m'assoir, auprès des autres usagers, sont resté inexistantes, j'ai failli m'écrouler devant l'indifférence générale et les rires de mes agresseurs. j'en rêve fréquemment, les personnes auxquelles j'en parle, me disent "il faut savoir oublier tout ça". c'est à dire ne pas donner au médias télévisés de la matière à débattre.
- serais-je encore une fois, pour des MP, en hors sujet, et trop souvent en victimisation ou abordant des considérations qui n'intéressent personne.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 7 nov 2019 à 11:58 Citer     Aller en bas de page

Non, tu es tout à fait dans le sujet Sam.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1858
Réponses: 22
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0980] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.