Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 205
Invisible : 0
Total : 206
· monthery
13174 membres inscrits

Montréal: 3 juin 23:47:18
Paris: 4 juin 05:47:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère (semaine 1) : "Quai des brumes" :: Une vie dans la brume... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pampille


les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
8 juin 2010
Dernière connexion
29 novembre 2014
  Publié: 17 juil 2012 à 04:17
Modifié:  17 juil 2012 à 04:54 par Pampille
Citer     Aller en bas de page

Sa passion l’emportait, la brume était sa route,
Son ciel et ses étoiles, solitude en déroute,
Vivrait de ce crachin, de pluie, d’épais nuages,
Elle quittera l’homme pour la tribu sauvage.

Sur son quai de verdure passaient des trains fantômes,
Ici le temps se tait, sauvagerie des hommes,
A couper au couteau l’aube n’est que l’étape
De ce prochain wagon de la peur, ses primates.

Elle suivait leurs ébats, seconde après seconde
Conducteur de sa vie, elle traçait leurs rondes
Et quand l’un s’approchait "contrôleur" du chemin,
Elle prenait le doigt qui se tendait enfin…

Sur le quai de ses brumes le gorille l’aimait
Jamais il ne leva la main sur Dian Fossey
Elle ne possédait rien excepté le courage,
De vivre dans ce train, là finit son voyage…





  pampille
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5408 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 17 juil 2012 à 04:36
Modifié:  17 juil 2012 à 13:03 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Bel hommage à cette femme assassinée qui donna sa vie pour les gorilles.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1048 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 17 juil 2012 à 17:32 Citer     Aller en bas de page

Une amitié hors norme qui ne tombera jamais dans les brumes de l'oubli.

  -
Pampille


les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
8 juin 2010
Dernière connexion
29 novembre 2014
  Publié: 18 juil 2012 à 02:23 Citer     Aller en bas de page

Lacase, Coldasice malgrè l'épaisseur de la brume je vous vois!!!

mes amitiés Pampille

  pampille
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22885 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 18 juil 2012 à 03:43 Citer     Aller en bas de page

Merci PAMPILLE, pour cet hommage à Dian Fossey, dont j'ai pu admirer le courage et le combat qu'elle mena pour la survie des gorilles......Je suis de tout coeur avec ce qu'elle entreprit et j'espère que la lutte continue de nos jours avec d'autres défenseurs.....
Un très émouvant poème
Encore merci
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4146 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 18 juil 2012 à 07:38 Citer     Aller en bas de page

Excellent partage Pampille

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
15173 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 18 juil 2012 à 14:10
Modifié:  18 juil 2012 à 14:11 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page



Plus j'avance et plus j'aime les animaux...

Émouvant , bel hommage à celle qui a su aimer et faire connaître les gorilles...


bises
lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 19 juil 2012 à 03:31 Citer     Aller en bas de page

"Gorilles dans la brume"...
Joliment écrit, comme à ton habitude..
L'histoire tragique de Dian Fossey démontre, s'il le faut, que quelquefois il vaut mieux vivre avec des gorilles qu'avec des hommes...
Non, là, j'exagère...
Bises.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Pampille


les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
8 juin 2010
Dernière connexion
29 novembre 2014
  Publié: 19 juil 2012 à 04:04
Modifié:  21 juil 2012 à 02:21 par Pampille
Citer     Aller en bas de page

Là tu exagère oups!! je me vois mal dans un lit en 140 avec celui qui est descendu d'un arbre un beau jour d'été.. enfin je suppose que c'était l'été au moins d'oreiller!! .... ou moi me faisant un nid douillet de feuillage à 30 m du sol...

Mais mais nous aurions beaucoup à apprendre de leur comportement certes...
Bonne journée Pampille

  pampille
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 19 juil 2012 à 23:34 Citer     Aller en bas de page

je dois confesser que je ne connaissais pas du tout cette personne, donc je suis allé prendre des renseignements pour connaître son histoire, et j'ai été attristé par sa fin violente et tragique, sans qu'on ne sache ce qui s'est vraiment passé...l'idée de l'évoquer dans un texte est vraiment bonne, car non seulement on apprécie l'écriture, mais on peut apprendre en même temps !
amicalement.
pyc.

 
Semeur d'Amour


En amour, il y a les jardiniers et les fleuristes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
2241 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
20 novembre 2016
  Publié: 20 juil 2012 à 05:36 Citer     Aller en bas de page

Un hommage surprenant et touchant... je ne m'y attendais pas.
Un joli contre-pied où l'on vous sang bien inspirée... les mots sont juste et l'émotion bien palpable.
Bravo.
Amicalement,
J'M

 
Pampille


les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
8 juin 2010
Dernière connexion
29 novembre 2014
  Publié: 21 juil 2012 à 02:43 Citer     Aller en bas de page

Pyc je te conseille le film Gorilles dans la Brume, fort en émotions relatant la vie de cette femme qui s'est donné corps et âme à ces animaux qui l'ont accepté au cœur de leur tribu...

Semeur, dès que j'ai lu le mot "brume" le poème m'a sauté aux yeux j'ai joué sur les mots usuels des lieux pour donner l'effet de "quai " merci pour ton commentaire
mes amitiés à tous les deux Pampille

  pampille
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1103
Réponses: 11
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0637] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.