Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 640
Invisible : 0
Total : 642
· Baby Peed beat beach
Équipe de gestion
· Bestiole
13203 membres inscrits

Montréal: 5 juin 10:13:21
Paris: 5 juin 16:13:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère (semaine 1) : "Quai des brumes" :: Le jeune homme et la mer... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 16 juil 2012 à 04:07 Citer     Aller en bas de page

Lui, rêvait de voyages et d’Iles sous le Vent,
Et lorsque lentement un voilier s’éloignait,
Yeux clos, tout en pensées, avec lui, il voguait.
La mer était en lui, depuis ses dix-sept ans.

Elle, croyait, bien sûr, à des enfantillages,
Rêve de liberté, déposé dans sa tête,
Un beau soir, d’un trois mats, des hommes d’équipage.
Elle en riait, gênée, tout en restant inquiète.

La brume doucement enveloppe le quai,
En cachant à leurs yeux les bateaux et le port
Blottie tout contre lui, elle attend, aux aguets,
Que la vie, ce matin, décide de leur sort.

Enfin, elle supplie : Ne pars pas, je t’en prie,
Je t’ai donné mon cœur, mon âme et mon honneur,
Si tu pars, avec toi, tu emportes ma vie,
Et à jamais perdu, tout espoir de bonheur.

Mais un dernier appel, sur le port, retentit,
Sirène d’un bateau qui fait pleurer Fanny,
Car l’amour de la mer a été le plus fort,
La « Malaisie » s’en va, avec Marius à bord.



Sidonie….. 15 Juillet 2012

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 16 juil 2012 à 04:43 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Sidonie, ton poème est riche en émotion dans ce départ, laissant une profonde plaie dans le cœur de celle qui aime… c’est très joli la façon dont tu as écrit ce joli poème qui donne une image plein de bonheur pour Marius et la mer, alors que la tristesse se veut être ignoré par lui de par son choix... peut être un choix égoïste … peut être, oui peut être ….

Avec mon amitié

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 16 juil 2012 à 04:50 Citer     Aller en bas de page

Pierre...
C'est un "quai des brumes" à la sauce marseillaise...
d'après la trilogie de Pagnol..
Merci pour ton commentaire..

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 16 juil 2012 à 10:46 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup, ma chère Sidonie...J'ai revu les films à travers ces mots...un très beau poème...

Alex

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5408 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 16 juil 2012 à 12:30 Citer     Aller en bas de page

Merci pour cette belle évocation de Pagnol...
Et oui "Marius as tu du coeur?"

Mais tu sais bien Sidonie...
"C'est pas l'homme qui prend la mer Tatata..." : Dés que le vent soufflera
Bon, c'est pas du pagnol mais c'est toujours la même idée

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5485 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 16 juil 2012 à 12:31 Citer     Aller en bas de page

superbe! je rejoins Alex bravo et merci du partage
Amitiés
yvon

  YD
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1048 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 16 juil 2012 à 12:53 Citer     Aller en bas de page

Pagnol vient de te donner une idée superbe et de nous donner une lecture merveilleuse.

  -
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
4597 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 16 juil 2012 à 17:06 Citer     Aller en bas de page

Ohhhh, j'ai aimé Tu as ressuscité Pagnol !
Merci pour cette jolie lecture Sidonie

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 17 juil 2012 à 03:46 Citer     Aller en bas de page

Merci pour vos commentaires..
C'est la première fois que je "narre" une histoire. J'ai voulu éviter le côté "pagnolesque"..
L'oncle : la vraie réplique : "Il me fend le coeur, et à toi... Il te fait rien ? " de César à Escartefigue en parlant de Panisse... Ouf !
Et comme chacun sait.. ou pas..
Marius et Fanny se retrouvent... 20 ans après.
Encore merci pour vos appréciations.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 17 juil 2012 à 03:58 Citer     Aller en bas de page

ce quai des brumes se fait marseillais...c'est intéressant de placer le poème dans ce contexte, en ayant comme base cette histoire concernant Marius et Fanny...personnages d'un auteur excellent, qui serait sans doute heureux de lire tes mots.
quand l'appel du large est aussi fort et qu'on se laisse attirer, on ne pense peut être pas à la femme qui restera à terre, seule, triste, défaite...
amitiés très sincères à toi.
pyc.

 
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 18 juil 2012 à 07:54
Modifié:  20 juil 2012 à 17:11 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page

Un grand bravo pour ce "Quai des brumes" marseillais tout à fait crédible. Tu as su trouver un lien vivant et vibrant entre ces deux oeuvres et le restituer de bien belle façon !
Blottie tout contre lui, j'ai espéré avec elle... puis suis partie comme lui

Blottie

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22887 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 18 juil 2012 à 17:14 Citer     Aller en bas de page

Merci SIDONIE, pour cette " sauce " marseillaise, nulle autre que toi pouvait avoir cette riche idée......
Moi qui relie sans cesse " pêcheurs d' Islande " une autre façon de " s'embrumer..".....
Mais ton poème m'a fait revivre de bons moments cinématographiques.
Bises amicales ODE 31 - 17
Ça me redonne envie d'écrire.....

  OM
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 19 juil 2012 à 03:01 Citer     Aller en bas de page

Pierre-Yves, Hubix, Blottie (Blottie ou pas , tu ne partiras pas aussi longtemps que lui, j'espère)
Ode, si ce texte te redonne l'envie d'écrire... ce n'est que juste retour des choses, puisque c'est ton commentaire sur Fanny, Marius, César... qui m'a donné cette idée..
A te lire donc...
Un quai, au Havre ou à Marseille, quand deux amoureux se séparent.. doit être un quai des brumes..même s'il y a soleil.
Merci à vous.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Semeur d'Amour


En amour, il y a les jardiniers et les fleuristes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
2241 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
20 novembre 2016
  Publié: 20 juil 2012 à 05:31 Citer     Aller en bas de page

Joli regard et une belle émotion rappelant ce classique de Pagnol.
Je suis le 15ème pour une étoile bien méritée.
Amicalement
J'M

 
Pampille


les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
8 juin 2010
Dernière connexion
29 novembre 2014
  Publié: 20 juil 2012 à 06:26 Citer     Aller en bas de page

Autant pour moi!! qu'est devenu mon commentaire???? mauvaise manipulation sans doute Désolée! Mais normalement j'aurais du être la quinzième....
Tant pis.

je ne retrouverai pas les mêmes mots: Mais dire que tu me ramènes à mon enfance à mon adolescence et plus encore serait superflu, ces noms là, cette "saga" a bercé nos jeunes années , restituer toute cette émotion avec ton poème à l'accent inimitable nous fait revoir tous ces personnages ancrés dans un patrimoine est une performance ...

mes amitiés Pampille

  pampille
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 21 juil 2012 à 04:11 Citer     Aller en bas de page

Semeur d'amour (Oh, ce pseudo...)
Pampille
Merci à vous deux

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
ecrinf
Impossible d'afficher l'image
Je me retourne encore et d'un regard d'envie Je contemple ces mots que je n'ai pas écrits
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1522 commentaires
Membre depuis
14 février 2011
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 23 juil 2012 à 09:25 Citer     Aller en bas de page

Bravo, ça mérite un César !

Amitiés

Patrick

 
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 23 juil 2012 à 16:11 Citer     Aller en bas de page

L'appel de la Mer

L'appel du "Grand Large" a été le plus fort : Faut-il pour autant blâmer cet homme pour égocentrisme, comme le signale dans son commentaire Roséa.
J'ai ressenti un très grand plaisir à te lire et je te dis merci.
Amicalement
jac

  jb
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 24 juil 2012 à 04:07 Citer     Aller en bas de page

Avé ! merci Patrick .. Joli jeu de mots..
Merci KRYCE .. maintenant que je lis ton commentaire, j’aurais dû mettre l’appel de la mer au lieu de l’amour de la mer..tant pis !
Pour la énième fois, une nouvelle version cinématographique de la trilogie est en cours… Il parait même que certaines scènes du premier volet ont été (déjà) tournées à…............ Bry-sur-Marne.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
541 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
20 juillet 2019
  Publié: 24 juil 2012 à 19:58
Modifié:  24 juil 2012 à 20:04 par lastexit
Citer     Aller en bas de page


a ! Pomponèta !



« es encara un bonaür » !
(c'est toujours un bonheur)

Marius - la Partie de Carte






Alain Aimé - le Bar de la Marine

(une chanson que j'affectionne mais qui n'a de rapport avec la trilogie que son seul titre).



Plen de poutous, éric


  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 25 juil 2012 à 09:17 Citer     Aller en bas de page

Merci Eric pour ton passage et les vidéos... Même si on connaît les répliques par cœur, ça fait toujours plaisir..
Pagnol …Et ses souvenirs d’enfance qui ressemblent étrangement à nos souvenirs..

… Et ses citations que j’adore (trois parmi des dizaines…)
« Les bavards sont ceux qui vous parlent des autres. Les raseurs sont ceux qui vous parlent d’eux-mêmes. Ceux qui vous parlent de vous sont de brillants causeurs. »
« Le chagrin, c’est comme le ver solitaire : le tout, c’est de le faire sortir. [dans "Fanny"] »
"La vie, c’est comme un autobus; quand tu te retournes, tu t’aperçois qu’il y en a déjà beaucoup qui sont descendus."

Biz...

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2034
Réponses: 21
Réponses uniques: 15
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Amoureuse (Poèmes par thèmes)
Auteur : Jeanne

 

 
Cette page a été générée en [0,0746] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.