Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 145
Invisible : 0
Total : 149
· Wilhelm · Mawringhe
Équipe de gestion
· Maschoune · In Poésie
13279 membres inscrits

Montréal: 22 oct 13:29:11
Paris: 22 oct 19:29:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: la marelle de Samin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 3 :: Répondre
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 9 avr 2005 à 12:01
Modifié:  20 avr 2005 à 20:13 par rimarien
Citer     Aller en bas de page

Sur un béton rouillé habité par les ronces
fils de fer, terrain-vague un dépotoir immonde
Samin trace à la craie les contours de son monde
au loin c'est cris d'obus de chars coups de semonces.

Craie bleue deux demi-ronds pour le ciel et la terre
un nombre par case se choisit un galet
point bleu pour i de ciel sans faute écrit enfer
puis saute à cloche-pied en poussant son palet.

Il lance sa marelle avance en sautillant
il esquive l'enfer réussit la culotte*
il est à la porte d'un éden scintillant;
au loin c'est cris au but et sombres bruits de bottes.

Il a franchi le neuf ce sans mordre une ligne
pose son pied léger sur le beau i de ciel,
son corps vole en éclats, une mine maligne
pour moins qu'une tu meurs en cris trop démentiels.

Un an de pleurs mouillés les ronces ont grandi
Samin à cloche-pied pousse la chansonnette
les armes se sont tues, les affaires ,on dit?
sur un amas d'ordure il tire une charrette.


Les armes se sont tues
ça lui fait une belle jambe.
toutes les armes tuent
à tutoyer la mort.


A vous enfants niés d'un monde où la vie est en guerre
à vous enfants de ces charniers en fouillis sous la terre:

Ces charognards vous volent
les doux oeufs de vos nids
et ils tuent et ils violent
par dessus ça ils nient.


JC.ELOY 09/04/2005
* la culotte à la marelle consiste à écarter les jambes et mettre chaque jambe dans une case
sans mordre les lignes et de faire un demi-tour position inversée des jambes dans les mêmes cases

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 9 avr 2005 à 21:56 Citer     Aller en bas de page

Merci Pascal et ptite Mésange, je ressens votre émotion, votre indignation, je vous remercie chaleureusement c'était bien le but.
bisous à vous deux
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 10 avr 2005 à 01:09 Citer     Aller en bas de page

oui parfois j'écris en vers quand j'ai un peu de courage mais je préfère la prose par commodités,si mon poème t'a plu je m'en réjouis merci de ta visite
jc

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 10 avr 2005 à 02:00 Citer     Aller en bas de page

Trop fort ce Rimarien! JE n'ai pas tout saisi mais je vais y revenir!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 10 avr 2005 à 02:36 Citer     Aller en bas de page

pendant ta longue marche tu t'es arrêté ici Yvano croyant y trouver pour quelque instant un havre de paix et tu n'es tombé que sur misère et tristesse, je pense que ce que tu dis ne pas avoir compris ne peut être que le fonctionnement du jeu de la marelle.
merci à toi
jc

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
4018 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 10 avr 2005 à 03:13 Citer     Aller en bas de page

Un écrit subtilement mené, où s'entrechoquent l'innocence de l'enfant et l'horreur de la guerre...

Des mots posés délicatement mais qui font plus de bruit, qui ont plus de poids que bien des discours et des hurlements.

Merci JC, merci du fond du coeur.

Myo

Oh toi, le 1er pas pâté....

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 10 avr 2005 à 03:23 Citer     Aller en bas de page

A toi aussi Myo merci du fond du coeur
et comme tout avec moi se termine pas une connerie et que tu m'as cherché pas pâté ben si pâté d'eloy confit!
bisous
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 10 avr 2005 à 03:48 Citer     Aller en bas de page

merci Valter d'y méler les tiens
amitié
jc

 
atouthasard


La vie est écrite dans les mots c'est mon trésor et mon tombeau (Gilles Vigneault)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2004
Dernière connexion
13 juin 2013
  Publié: 10 avr 2005 à 13:21 Citer     Aller en bas de page

Ouf quel texte, mésange à tout dit que dire de plus
Les enfants mutilés

Amitiés Réal

 
GENTLEMAN


Il n'y a pas plus beau poème que les mots
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
2490 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2004
Dernière connexion
4 octobre 2017
  Publié: 10 avr 2005 à 14:27 Citer     Aller en bas de page

Salut JC,

Mélange de tristesse et de colère...de dégoût et d'impuissance!

Ton poème prend les tripes!

Bravo pour la qualité de l'écrit
Amitiés
Joël

  ..Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains,transforme-les en caresses..[Jacques Salomé]
GENTIPOETE
Impossible d'afficher l'image
Le plus beau vêtement pour une femmes, sont les bras de l'homme qu'elle aime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
325 poèmes Liste
1324 commentaires
Membre depuis
29 janvier 2005
Dernière connexion
31 juillet 2012
  Publié: 10 avr 2005 à 18:09 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir JC,

Que dire de plus que mes camarades poètes, c'est un texte
magnifique et bien écrit dont le sujet est à la fois beau,
poignant, triste, révoltant, courant et malheureusement
d'actualités.
Tu as autant de talent si ce n'est plus que pour le loufoque

Merci, je suis dans l'obligation de nominer.

Amitiés Gérard

  Dieu a donné la parole à l'homme pour travestir sa pensée.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 10 avr 2005 à 18:11 Citer     Aller en bas de page

Merci Réal et Joel
vous avez aimé, été ému, merci
amitié
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 10 avr 2005 à 18:14 Citer     Aller en bas de page

Tu as raison Raphael, la métaphore de la marelle c'est ce qui me plaît le plus, et le fait que ce jeu se joue à cloche-pied, merci
amitié
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 10 avr 2005 à 18:17 Citer     Aller en bas de page

Merci Gérard
je suis content d'avoir beaucoup de commentaires sur ce genre de poème.
amitié
jc

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 15 avr 2005 à 15:54 Citer     Aller en bas de page

Avec beaucoup plus de recul, je relis cette oeuvre et je vois du grand Rimarien! Presqu'aucun jeu de mots, un récit très sérieux pour un sujet très grave! Une belle preuve d'humanité de ta part, je ne peux être qu'admiratif!

A tous ces enfants qui souffrent et qui endurent la méchanceté et l'hypocrisie des autres!

J'ai apprécié ma lecture

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
IciOuLa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
1466 commentaires
Membre depuis
21 octobre 2004
Dernière connexion
3 octobre
  Publié: 16 avr 2005 à 16:48 Citer     Aller en bas de page

Salut Rimarien,

découverte tardive et sans aucun autre mot devant ton texte : bravo et merci !

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 16 avr 2005 à 18:05 Citer     Aller en bas de page


Et voilà pourquoi j'ai envoyé à Bush une chaussure virtuelle quand il s'est opposé à l'interdiction des mines anti-personnelles !

Saloperie ...

Merci Rimarien,de nous réveiller avec ce texte cruel et fort comme la vie, comme la mort!

Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Jocsim
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
886 commentaires
Membre depuis
30 mai 2004
Dernière connexion
12 décembre 2015
  Publié: 17 avr 2005 à 12:07 Citer     Aller en bas de page


Suis venu trop tard lire ça…
Non il n’est jamais trop tard pour lire et relire un tel écrit.
N’ai pas pu nominer à temps, mais là c’est fait.
Si le serveur ne flanche pas, ce sera là pour la semaine prochaine.

Bravo! Et merci pour ces vers qui décapent un peu ma torpeur de bien nanti.

Jocsim

  La tendresse est princière; je veux être son roi.
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9630 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
1er septembre 2017
  Publié: 17 avr 2005 à 14:49 Citer     Aller en bas de page


Mieux vaut tard que jamais pour te dire combien le coeur se serre en lisant ce poème...

merci pour cette émotion et bravo d'un si beau talent

Loup

  http://papemich.free.fr/
patrick dabard
Impossible d'afficher l'image
Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
6515 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
6 novembre 2016
  Publié: 18 avr 2005 à 13:02 Citer     Aller en bas de page

Ca c'est de la poésie comme je l'aime, de la belle et très grande poésie.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
cartouche


… Mais la voix me console et dit : Garde tes songes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
176 poèmes Liste
1181 commentaires
Membre depuis
19 mars 2005
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 19 avr 2005 à 00:08 Citer     Aller en bas de page

j'ai travaillé dans des pays ...
j'ai travaillé pour la paix.
rendre aux hommes se que leur avait pris la guerre .
Je les ai vu ces enfants ... qui ne peuvent plus faire la culotte ... et joueront le reste de leur vie une marelle sur un pied ...
le ciel est déjà à eux.

Bravo

ce texte est superbe.

  Cartouche
Page : [1] 2 3 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 21602
Réponses: 53
Réponses uniques: 24
Listes: 5 - Voir

Page : [1] 2 3
Poème de la semaine
Décerné le 16 avril 2005
Semaine du 16 avril 2005 (7 votes)

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

La passion du poète, (Amitié)
Auteur : Nuages
Bouture (Amour)
Auteur : Amandarine
J'ai mal (Amour)
Auteur : Azalée
Une berceuse avant de mourir (Tristes)
Auteur : Ange
Maman, c'est comment le paradis ? (Tristes)
Auteur : Claire de lune
Promenade sur toi (Amour)
Auteur : Epsilon Cygni
Fragile (Tristes)
Auteur : Epsilon Cygni
Effacer une étoile (Autres)
Auteur : dav
Rêveries d’un grain de sable (Amour)
Auteur : Marine
Le feu s'est éteint... (Amour)
Auteur : Deirdre
crieras-tu? (Autres)
Auteur : dav
L'une est Soleil, l'autre est Lune (chimay/ptitebulle)... (Collectifs)
Auteur : (...)
Complainte du neurone unique (Loufoques)
Auteur : R.
Le Diable, les sirènes les comètes nous mentent parfois (Amour)
Auteur : Eregraf
je t'appelais gamin (Amour)
Auteur : Rebecca 1604

 

 
Cette page a été générée en [0,0876] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.