Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 784
Invisible : 0
Total : 785
Équipe de gestion
· In Poésie
13158 membres inscrits

Montréal: 28 févr 09:53:29
Paris: 28 févr 15:53:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: neige enclin deuil Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 4 août 2005 à 01:50 Citer     Aller en bas de page

Neige pâle, fébrile
à l'aube communiante,
solennelle elle descend
les marches du palais,
où reposent en son honneur
une haie d'oiseaux
blottis dans leur sang,
des renards en pelisse
agenouillés aux pieds
d'agneaux immaculés ,
et toi,
toi ma rose anachronique
toi dont l'ultime épine fut un sourire
toi dont le dernier bourgeon fut un baiser
toi dont la nuit a fait son deuil d'égaler ta blancheur
toi dont la neige a toujours jalousé ta candeur
toi plus belle que vivante
dans ce monde immobile
O toi si paisible muette, reposée
impardonnable, insolente beauté.

JC.ELOY MARS 1975


j'ai changé le titre de ce poème ce jour à l'époque son titre était sacrifice

 
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9630 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
1er septembre 2017
  Publié: 4 août 2005 à 02:57 Citer     Aller en bas de page


Il y a quelquechose de si particulier dans cet écrit là... A la fois goût de mille et unes nuits et déclaration d'amour que j'ai rarement trouvé aussi délicieuse...

Loup

  http://papemich.free.fr/
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 4 août 2005 à 03:06 Citer     Aller en bas de page

Ce poème est noir Loup, j'avais probablement voulu le blanchir c'est tout je crois, je le comprends comme ça, chacun y voit ce qu'il veut ce qu'il ressent et ça me plaît!
merci à toi Loup

ps: pour ailleurs cette nuit je suis allé récupérer mes meubles car à l'intérieur de l'un d'eux il y avait la réponse tant attendue, figure toi qu'ils l'ont gardée comme piece à conviction euh??????????????????

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
761 poèmes Liste
10434 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
27 février
  Publié: 4 août 2005 à 03:26 Citer     Aller en bas de page

JC , tu peux autant me faire rire que pleurer avec tes mots , là moi j'y vois la mort d'une femme si belle , si pur que meme la nature et les animaux sont en deuil...merci pour ce poème , tu as bien fait de le ressortir ......

Psyché



euh 1975 c'est l'an 00 la naissance du christ?

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 4 août 2005 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

tu me fais hyper marcher hein, vi en ce temps là il y avait........................................................
et toi t'étais déjà pané?
en tout cas le papa noel passait déjà plus en ce temps là!
salut l'ami

 
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9630 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
1er septembre 2017
  Publié: 4 août 2005 à 03:31 Citer     Aller en bas de page


Je n'ai pas dit sa couleur rimarien. Je pense m'être mal exprimée, mais il se dégage tant de choses à sa lecture qu'il peut être compris de différentes manières. Il me fait penser à l'un des miens de par l'ambiance qu'il dégage. (oups...je ne me souviens plus du titre )
Voilà j'ai trouvé.."réminiscences".
En fait, à la relecture ça n'a rien à voir... juste l'ambiance.

J'suis un peu compliquée ce matin non?

Bref... j'aime ton écrit..

Loup

  http://papemich.free.fr/
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 4 août 2005 à 03:32 Citer     Aller en bas de page

Oui tic-tic peut-être que je n'aurai pas du changer le titre?
je crois bien que c'est exactement ça.
merci de tour coeur
et pardon pour les pleurs

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
761 poèmes Liste
10434 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
27 février
  Publié: 4 août 2005 à 03:40 Citer     Aller en bas de page

Nan le titre est bien trouvé , cela renforce que la nature est en deuil meme la neige est enclin au deuil alors que justement le blanc est le symbole du mariage........aussi le blanc est le symbole de la pureté de cette femme ,quand on est en deuil on met du noir donc cela fait une belle opposition...........enfin j'arrete sinon fait ecrire un roman sur ton poème..........neige opposé à deuil----->>>noir VS blanc

Tic Tic

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 4 août 2005 à 03:46 Citer     Aller en bas de page

Merci Loup, je comprends mieux le cheminement de ta pensée matinale, sincèrement j'aime quand un poème n'est pas interprété comme la pensée de l'auteur et c'est tant mieux, ça n'est pas un théorème de maths, ouf heureusement!

 
IciOuLa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
1467 commentaires
Membre depuis
21 octobre 2004
Dernière connexion
24 février
  Publié: 4 août 2005 à 03:47 Citer     Aller en bas de page

De la toute grande poésie, ami Rimarien...

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 4 août 2005 à 04:04 Citer     Aller en bas de page

Ok tic-tic, je ne change rien, merci

iciOula: venant de toi, je le crois et en suis d'autant plus ravi. merci

amitiés
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 4 août 2005 à 05:18 Citer     Aller en bas de page

Salut Romain,
ben ça fait aussi un bon bout de temps que je n'avais pas posté!
et même si j'avais posté, si tu n'aimais pas je ne vois pas pourquoi tu laisserais une trace de ton passage
content qu'il te plaise!
A+ l'ami
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 4 août 2005 à 05:25 Citer     Aller en bas de page

Ah vla notre batteur, salut toi, j'ai déjà dit à Romain je te le dis à toi, laissez un peu la nuit tranquille, elle n'arrive plus à dormir elle a des insomnies, j'sais pas moi, éplucher les patates pour votre maman, faites vous une banque, mais laissez la tranquille sinon si ça continue elle ne viendra plus et comment con fera pour s'endormir hein!
ah oui le poème, la neige, un slalom géant, je me suis cassé la gueule dès la première porte, elle était fermée faut dire hein
allez tchao merci l'ami, et éteins la lumière quand tu viens, ça me réveille!!!!!!!!!
jc

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 4 août 2005 à 05:41 Citer     Aller en bas de page

"Neige pâle, fébrile
à l'aube communiante,
solennelle elle descend
les marches du palais,
où reposent en son honneur
une haie d'oiseaux
blottis dans leur sang,
des renards en pelisse
agenouillés aux pieds
d'agneaux immaculés ,
et toi,
toi ma rose anachronique
toi dont l'ultime épine fut un sourire
toi dont le dernier bourgeon fut un baiser
toi dont la nuit a fait son deuil d'égaler ta blancheur
toi dont la neige a toujours jalousé ta candeur
toi plus belle que vivante
dans ce monde immobile
O toi si paisible muette, reposée
impardonnable, insolente beauté."

Un poème aux allures des éternels adieux. On garde la beauté du souvenir, p-e le souvenir de sa beauté comme héritage. Et ses épines qui deviennent sourire, ses bourgeons comme un baiser, c'est bien une lumière d'espoir qu'elle laisse finalement au-dessus de son repos noir, la promesse de jours moins sombres...
C'est souvent pour cela qu'on ne se pardonnerait jamais de la perdre, de l'avoir perdu!

Je sens un Rimarien touché de la laisser partir, un JC ELOY qui n'aime pas les adieux, un homme qui apprend à dire adieu, un enfant qui espère que ce n'est qu'un aurevoir...

Ce poème est très touchant tonton JC. Je vais lui chercher une place dans mes favoris...

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 4 août 2005 à 05:46 Citer     Aller en bas de page

Oui Yvano, je crois que j'avais eu raison malgré mes vingt ans de voir une lumière dans le noir, la vie je crois m'a donné raison!
merci beaucoup mon neveu
jc

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 4 août 2005 à 10:17 Citer     Aller en bas de page

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
atouthasard


La vie est écrite dans les mots c'est mon trésor et mon tombeau (Gilles Vigneault)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2004
Dernière connexion
13 juin 2013
  Publié: 4 août 2005 à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Et tombe la neige aux jardins .....


Amitiés Réal

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 4 août 2005 à 13:17 Citer     Aller en bas de page

tite ambre


et blanche-neige et ses sept nains
regardant tomber la neige
dans le jardin!
salut l'ami Réal
merci
jc

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 5 sept 2005 à 08:03 Citer     Aller en bas de page

Je serais bien incapable de dire pourquoi ce texte étrange me ravit ...
Sans doute à cause de ce genre de vers :

"toi dont l'ultime épine fut un sourire
toi dont le dernier bourgeon fut un baiser"

Bravo! Je suis scotché

Amitiés JC

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 6 sept 2005 à 22:28 Citer     Aller en bas de page

Merci l'ami Jihem, vraiment etrange oui que ce texte puisse te ravir, en tout cas je ne ferai pas la fine bouche
et je prefere entendre ca que c'est nul .
amitie
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 21 sept 2006 à 03:08 Citer     Aller en bas de page

En effet Venise, il s'agissait bien d'un adieu donc forcément un être intouchable mais un être qui a été et qui forcément devient iréel dans le sens matière du terme
Merci infiniment à toi, tes visites comme ça à l'improviste sur des anciens poèmes me font très plaisir
amitié
jc

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 5420
Réponses: 22
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0599] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.