Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 102
Invisible : 0
Total : 105
· Eau Vive · Bombadil
Équipe de gestion
· Catwoman
13242 membres inscrits

Montréal: 1er déc 16:06:57
Paris: 1er déc 22:06:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères (juillet 2012) : "L'écho des pluies" :: Les saisons passent, les rires aussi. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Titou


Je serai le Ciel, tu seras la Terre. Éternellement indissociables.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
132 commentaires
Membre depuis
16 février 2012
Dernière connexion
28 août 2018
  Publié: 10 juil 2012 à 16:48 Citer     Aller en bas de page

Les oiseaux chantaient, le soleil brillait...
Les gens semblaient tellement heureux.
Je les observais de près, cet été là, sans vraiment être avec eux.
Ma tête et mon cœur, n'admettant pas encore, me préservaient.

Est alors venu le jour où il a fallu accepter.
Les feuilles d'automne ont entraîné dans leur chute, mes larmes qui se sont mises à couler,
Jusqu'à toucher terre. Je me souviens de ce bruit.
Mes larmes faisaient écho aux gouttes de pluie.

L'hiver, long et froid, s'est ensuite installé,
Tout comme ton absence, de plus en plus présente.
Mes larmes à peine nées, étaient déjà gelées.
Jusqu'au coin de mes yeux, la mort se faisait pressante.

La magie du printemps que tu aimais tant,
à son tour s'est dispersée sur Terre comme tous les ans.
Tout a refleuri, tout a repris vie.
Tout. Sauf toi, et mon cœur meurtri.


À mon alter égo.

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
15524 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 10 juil 2012 à 17:27 Citer     Aller en bas de page

De l'été à l'hiver...la pluie et les larmes tombant sur ton chagrin d'amour...

Une belle mélancolie de souvenirs entre le bonheur et la peine...

Alex

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
5758 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 11 juil 2012 à 08:06 Citer     Aller en bas de page

Tout ne renaît pas au printemps...
J'aime tes quatre saisons.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
4604 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 12 juil 2012 à 08:21 Citer     Aller en bas de page

"La magie du printemps que tu aimais tant,
à son tour s'est dispersée sur Terre comme tous les ans.
Tout a refleuri, tout a repris vie.
Tout. Sauf toi, et mon cœur meurtri."

Pas toujours magique le printemps....
Très beaux mots, merci de ce partage

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 12 juil 2012 à 15:13
Modifié:  12 juil 2012 à 15:13 par Rousselaure
Citer     Aller en bas de page

J'ai pris un grand plaisir à lire cette pluie de mots de larmes et d'émotions.
Un très beau partage. Merci.

  je suis et resterai celle qui t'attends
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 12 juil 2012 à 15:53 Citer     Aller en bas de page

Mes larmes à peine nées, étaient déjà gelées.


Belle transposition entre les saisons et les sentiments.
Une approche qui me tient à coeur. J'ai aimé ce texte

  ODH MAD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1289
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0285] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.