Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 463
Invisible : 0
Total : 466
· Daniel · marchepascal
Équipe de gestion
· Adamantine
13191 membres inscrits

Montréal: 5 juin 07:32:00
Paris: 5 juin 13:32:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: partir Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
aristide

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
856 commentaires
Membre depuis
17 janvier 2007
Dernière connexion
3 janvier 2018
  Publié: 15 févr 2007 à 07:41 Citer     Aller en bas de page

Partir autour, comme une idée spongieuse
Partir ici, rester occupé quelque part
Dans un ailleurs ouaté, au milieu d'une gare
Assis sur une échelle au déhanchement triste
Et rouillé
Sur un nuage vert qui caresse le soir
Dans une file d'attente, à la poste quand les employés jouent aux cartes
Attaché à un goéland au grand air du printemps
Dure réalité d'un fil de fer épanoui
Que l'aumône du matin raconte
La joie du violon qui hurle
Enfin une pluie
De larmes,
De discours,
De raisins jamais ramassés
A l'école buissonnière des secrets
Partir au fil du temps, de fil en aiguille
Se remplir d'une perfusion d'éphémère
J'irai où il faudra pour m'enivrer de ce soupir lumineux
Armé de cette caresse d'arbitraire, je partirai

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 2 mars 2007 à 12:06 Citer     Aller en bas de page

Ça alors... J'adore
C'est vraiment très beau, je suis surprise qu'il n'y ait qu'un commentaire!

*J'ajoute dasn la suite de mes favoris^^

 
aristide

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
856 commentaires
Membre depuis
17 janvier 2007
Dernière connexion
3 janvier 2018
  Publié: 1er déc 2007 à 03:44 Citer     Aller en bas de page

Merci avec beaucoup de retard pour ce commentaire, il m'avait échappé. Il me fait d'autant plus plaisir que j'ai un petit faible pour ce poème.
Gros bisous et encore merci

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4472
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0415] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.