Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 8
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 28
· Lullaby · le passager · ~SilEncE~ · pirate24 · Pichardin · l erreur · Sid Parks
Équipe de gestion
· Eliawe
12262 membres inscrits

Montréal: 24 avr 06:58:01
Paris: 24 avr 12:58:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Douleur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 12 jan 2007 à 13:18 Citer     Aller en bas de page

Douleur


Je ne peux me soustraire à la sentence amère.
Je m’y suis résigné : rien ne peut me sauver.
Assis là je l’attends, si proche maintenant.
Inutile de fuir ce qui doit advenir.

En mon être tremblant, sombre avertissement,
Je sens son pas pesant, concert de craquements.
La résonance sourde en l'atmosphère lourde
Rythme les battements qui agitent mon sang.

Crissements de métal soufflent un vent glacial.
Sifflements dans l'air vif que lacèrent ses griffes.
Bruissements des rasoirs déchiquettent l’espoir.
Hurlements d'une lame et s'écoulent mes larmes.

Aucun bruit à présent. Silence assourdissant,
Fruit de la solitude éveillant l’inquiétude.
Aurait-il renoncé ? Ou l’aurais-je rêvé ?
Seigneur de la douleur, abrège ma terreur !

Un mur vole en éclats et soudain il est là :
Créature d’argent hérissée de piquants.
Le sinistre géant aux chromes aveuglants,
Brûle mes cauchemars de son rouge regard.

Mille aiguillons de feu me dévorent les yeux.
Et je sens la cisaille entrant dans mes entrailles.
Hurlent mes chairs meurtries mutilées par les scies.
Ecorchent les couteaux jusqu’à goûter mes os.

Il est temps que je crève et je prie qu'il m'achève.
Mais il s’en est allé me laissant épinglé
A l’arbre de douleur, une épine en mon cœur,
Eternelle agonie à l’orée de la nuit.


B.
(mars 2005 – révisé en 2006)

Librement inspiré d’Hypérion de Dan Simmons

 
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 6 févr 2007 à 14:46 Citer     Aller en bas de page

Marie-Jo
J'ai seulement réajusté le nombre de pieds (pas facile...). Merci de l'avoir remarqué.

Venise
Je te donne raison : il faut vivre envers et contre tout car la vie est finalement la seule vraie richesse que l'on possède.

Naej
La douleur fait partie intégrante de la vie. Un jour ou l'autre il faut apprendre à l'apprivoiser.

Ys
Terrifiant comme peut l'être parfois un sentiment.

Smoke
Admirateur du Gritche ?


Un grand merci à tous pour vos commentaires.
Amitié.
Bises aux filles.
Bertrand.

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 21 mars 2007 à 02:21 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Bertrand.Je comprends pourquoi mon poème t'a plu alors nous sommes deux a subir cette douleur mais nous allons garder le sourire qui fait que l'on vit encore.Amitiés.Okana.une nomination et un coup de coeur, très belle plume.Bravo.Okana

  Nicole chaput. *Okana *...
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 21 mars 2007 à 17:01 Citer     Aller en bas de page

Merci de ta visite, Okana.
Dans mon cas il s'agissait d'une métaphore de la douleur psychologique. Mais comme la douleur physique, c'est une souffrance bien réelle, qui peut aller parfois jusqu'à l'intolérable.

Bises.
Bertrand.

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
282 poèmes Liste
15929 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 8 déc 2009 à 13:41 Citer     Aller en bas de page

Comme toujours, un texte de toute beauté

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4320
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0221] secondes.
 © 2000 - 2014 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.