Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 182
Invisible : 0
Total : 188
· Andesine · Avraham · Alain06 · manusaran · Encelade
Équipe de gestion
· Maschoune
13321 membres inscrits

Montréal: 25 oct 15:09:26
Paris: 25 oct 20:09:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Noir d'ivoire [aurey/lykan] Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 28 sept 2009 à 14:23 Citer     Aller en bas de page

NOIR D'IVOIRE

Noir d'ivoire... Encensoir.
Quand l'espoir veut du blanc mais se pare du noir.
Au parfum d'un encens, l'ascension des prières,
Exaltées par les larmes d'impuissance et d'attente.
L'espoir s'assombrit, les corbeaux blanchissent
au firmament où les pères sans semence s'éteignent.
Noir fut l'ivoire, persan fut le Shah
Et de Ganesh nul n'a touché les défenses.
Son paradésir indestructible, parashu vénéré,
Je le veux au-dessus de ma tête, j'implore sa protection !
Aux enfers trop de mères engrossées m'étreignent
Et je saigne trop de n'être délié d'Elle !
Des corbeaux incolores volent
mon ivoire, noir, chromodéphasé par le blanc de l'ébène.
-----------------------
Les augures le savent
Entre deux nuages d'orages
ils jettent des ponts
pour que le tonnerre soit voix de l'électricité
que les éclairs ravivent les molles lucidités.
Quelquefois la foudre tombe et incinère proprement une destinée,
Dans un flash divin un être devient Lucy-Eole pour une seconde de gloire
Semblable à l'Ange de Lumière qui seul a tenu tête...
Grave erreur ! Un arc lumineux comme une flèche brisée puis le vacarme,
Tel le marteau de Thor assénant son verdict.
La rédemption est à ce prix.


Aurey et Lykan, sans préméditation, entre deux lunes, entre deux mondes, entre le ciel et l'enfer.

Merci pour cet honneur Aurey.


 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 29 sept 2009 à 08:33 Citer     Aller en bas de page

Merci Vénusia et Youyoubenz,

Je suis un peu embêté pour parler de ce "poème" parce que je n'ai pas tout contrôlé, loin de là et à moi aussi échappe le sens profond des mots d'Aurey.
C'est une mystique, au sens premier du terme.
Quant à moi... tout le contraire !

Merci encore pour vos mots.

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
10 août
  Publié: 2 oct 2009 à 10:18 Citer     Aller en bas de page

Parfois il faut prendre les mots comme ils nous viennent et ne pas chercher toujours un sens bien précis, la poésie et vos plumes offrent cette liberté

amicalement

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 2 oct 2009 à 10:21 Citer     Aller en bas de page

C'est vrai Guido, j'irai même plus loin : parfois on n'a pas le choix.

Merci pour ta visite.

 
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1027 poèmes Liste
16603 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 6 oct 2009 à 03:15 Citer     Aller en bas de page

une écriture qui s'affranchit d'un sens facile à comprendre, mais personnellement, tout comme guido, je dirais que ce n'est pas négatif...au contraire !
Je trouve au contraire pertinent de s'autoriser un départ vers des idées si fines que les mots partent eux mêmes dans une dimension qui nous échappe, mais nous plaît malgré tout !
Bravo à vous deux.
amitiés sincères.
pyc.

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 6 oct 2009 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

Pyc,

Ravi de te voir une fois encore sous mes mots.
D'autant plus s'ils peuvent te plaire (celui-ci est tout de même spécial...).

Merci beaucoup !
Au plaisir de te relire.

LYKAN

 
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9821 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 6 oct 2009 à 17:42
Modifié:  6 oct 2009 à 17:43 par SélénaéLaLouveFéline
Citer     Aller en bas de page

Lykan

Je ne sais pas si ça va te plaire, pour moi c'est un poème schizophrénique, c'est ce que j'ai ressenti. Très perturbant, intriguant à lire et des oxymores pas mal.. C'est de la poésie...

Merci Troubadour

Sélénaé 'La Lionne

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 8 oct 2009 à 05:48 Citer     Aller en bas de page

Bien sûr que cela me plaît, fidèle Sélénaé !
Même des critiques me plaisent.
Seule l'indifférence me déplaît, comme tout le monde, je crois...

Merci pour tes mots sous ce poème spécial.

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 11 oct 2009 à 09:29 Citer     Aller en bas de page

Quelle faveur immense que ce double commentaire tapé de vos doigts agiles...

Je ne crois rien, Madame, je ne crois en rien non plus.
Les mots viennent.
Puis disparaissent.

Point.

Barre.


J'aime quand vous aimez...

Je transmettrai à Aurey, c'est une "elle"...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1248
Réponses: 8
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0389] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.