Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 7
Invisible : 0
Total : 8
· lee petit marcheur
12656 membres inscrits

Montréal: 4 sept 21:08:32
Paris: 5 sept 03:08:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Profil de ⠙⠁ Aller en bas de page Cacher le panneau de droite


⠙⠁

Poèmes : 49
Commentaires : 430
Connexions : 1795
Pages consultées : 31484

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 20 août 2011
Dernière connexion : Hier à 16:19

Cet utilisateur est présentement hors ligne.



Dernière entrée au journal

Publiée : 1er septembre à 15:10
Titre : From scratch

Depuis que les banquiers sont socialistes, les énarques présidents, les pays
de vagues résiliences de skeletons in the closet,

que jamais il ne m'était apparu à ce point cette petitesse d'être autant maladroite
dans l'habile dessein des mornes.

Je me sens bassement étrangère, regardant fixement par dessus tout
l'origine lointaine des astres.

Loin du tremblement des tours que l'espoir aimerait voir aussi transparente que ceux qui y travaillent,
Loin des satellites et des pluies de ces nuages d'informations qui les couvrent et les découvrent sans savoir comment ni pourquoi.

Loin aussi des chemins que dessinent en strates les habitants qui n'iront nulle part sans acheter de souvenir.

Je traverse l'espace incommensurable et je me sens plus proche de lui que de nul autre. Peut-être qu'à sa manière de me juger, il y a en lui plus d'honnêteté que dans tout.

Nous nous pardonnons mutuellement. Moi d'être aussi affligeante que je le suis. Lui de m'avoir ainsi faite. Et peut-être bien que c'est triste d'être autre chose avant l'heure,
qu'un humain bien formé et riche de ses certitudes, qu'un échafaud dressé à la mémoire du progrès née de sa propre invention.

Mais c'est la seule vérité que je trouve ici, un éther noir et pur qui coexiste avec moi, qu'aucun tableau n'aura jamais le vertige de blesser, aucun terreau la prétention de voir grandir, et qui quand je le regarde ne baisse pas les yeux.

Combien de téraoctets d'informations vaut le clignement d'une étoile inaperçue la nuit par des gens trop affairés pour ne serait-ce que lever les yeux, quelle aube ne vaut les volets qui l'effacent. Tous pressés sous l'absolution absolue de chercher ce que peut bien offrir l'homme pour l'homme. C'est une perte irrémissible dans laquelle se dilue ce monde qui a perdu tout son sens il y a bien longtemps. Si tant est qu'il en est jamais eu un.

Au pays des shadowks il est peut-être normal de trouver dans l'espace et le vide un sens co(s)mique à tout cela. Pourtant et cela vous fait peut-être pareil, à vous, au delà de la Beauté il y a une forme de nostalgie dans la grandeur du monde comparé à la bassesse de l'être.

Et si cette bassesse me rend triste, l'infini de l'univers m'aide à la contenir et je me dis que dans mille fois mille ans, comme la mer vient lisser la plage qui était ce rocher qui était cette montagne, même la bassesse aura disparu et la mienne à des années lumière de moi, scintillera peut-être d'une flamme que le Tout éclipsera. Et je n'aurai aucun regret.

Répondre      Entrées antérieures


 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
Visiter son site web
- Krill (Autres poèmes)
- Feu de braille (Autres poèmes)
- Vide (Autres poèmes)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 754/12656

8.5%
 
 64 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.8%
 
 59 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.3%
 
 40 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.9%
 
 120 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.9%
 
 14 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.7%
 
 81 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.2%
 
 145 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.6%
 
 231 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0170] secondes.
 © 2000 - 2015 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.